Fais connaître Folili !
Partage

Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Les fictions qui s'inspirent de thèmes de la vie courante
441 messagesPage 39 sur 45 1 ... 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42 ... 45
Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 161
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par siana ITTAK le 02 Juil 2017, 16:10

[color=#BF40BF][la suite!!♥♥/color]
Avatar de l’utilisateur
siana ITTAK
Apprentie bavarde
 
Messages: 161
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Avatar de l’utilisateur
Papoteuse
Messages: 761
Inscription: 10 Mai 2017, 21:15

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par Loulou1611 le 10 Juil 2017, 20:42

    Je voudrais juste te demander un tout petit truc....
    Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Avatar de l’utilisateur
Loulou1611
Papoteuse
 
Messages: 761
Inscription: 10 Mai 2017, 21:15

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 3538
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par Livelove103 le 12 Juil 2017, 16:07

Bonjour les ju's ♥ Voici le premier chapitre des grandes vacances !
Par contre, je déconseille peut-être ce chapitre aux personnes sensibles...

Image

Mon esprit vagabonde un peu partout. Je me sens flotter. Je pense à mon anniversaire, à mes 11 ans, il y a bientôt deux ans. Kilian était venu, avec Adélaïde et Annaïg. En cadeau, j'avais eu une grande enceinte que j'ai installé dans ma chambre, le CD de ma chanteuse préférée et des DVD. Annaïg n'avait pas pu manger le gâteau à cause de son diabète. Adélaïde, elle, a presque englouti sa part et en a demandé une autre. Kilian m'avait offert un bracelet.
Puis je pense à un jour, lorsque j'étais toute petite. Ce souvenir vient de me revenir en mémoire. Il faisait beau. Le soleil tapait sur ma nuque. Maman était assise à l'ombre, un livre à la man. Je jouais dans le jardin. Puis je me suis allongée dans l'herbe, les bras et les jambes en X. J'ai observé les nuages. Ils avaient pris une forme bizarre... Je me suis levée et je suis allée posé une question à maman. Je me souviens surtout des formes des nuages. Le cœur, l'oiseau, la blessure, la flamme, le couteau...
Je me réveille brusquement en prenant une grande inspiration et en me retenant de crier. Je regarde où je suis. Je suis sur un lit au milieu d'une petite pièce où un homme me tourne le dos pour faire quelque chose que je ne vois pas.
- Heu.. Monsieur ? demandai-je.
Il se retourne. Il tient à la main une seringue et le bas de son visage est masqué par un masque vert anti-microbes. Il porte aussi une blouse bleue.
- Tiens, tu es réveillée ? Tu as fait un cauchemars ?
- Heu, je, enfin... balbutiai-je, effrayée par la seringue. Vous... Vous allez faire quoi avec ça ?
- Je vais m'occuper de toi. Il semble que tu es fait une sorte de crise, il y a quelques temps...
- Quelques temps ?
- Oui, tu as saccagé ta chambre de repos et failli blesser ta colocataire. Même si ça ressemblait à une crise d'angoisse, il se peut que ce soit autre chose. Comme tu attaquais quiconque s'approchait de toi, nous avons procédé aux grands moyens.
- Aux grands moyens ? répétai-je, de plus en plus effrayée.
- Oui. Sans vouloir te faire peur, nous t'avons enfermé ici, pour le bien de tout le monde. Comment te sens-tu, maintenant ?
- Heu, je... je...
Je ne savais pas comment réagir. Moi, j'avais attaqué tout le monde ? Je me souviens avoir mis ma chambre sens-dessus-dessous, mais je n'ai plus de souvenirs de la suite.
- Tu n'as mal nul part ?
- Heu.. n... non...
- Bien, on va procéder à la suite alors.
Il s'approche de moi. J’écarquille le voyant lever la main à la seringue.
- Att... Attendez ! Vous.. Vous allez m'injecter quoi, là ?
- Un anti-douleur anesthésiant, qui a aussi d'autres... vertus.
- Vertus ? C'est-à-dire ?
- Il provoque aussi fréquemment des hallucinations, mais ce n'est qu'un effet secondaire. Ce n'est pas dangereux.
Je commence à trembler et mon cœur fait un saut dans ma poitrine. Habituellement, les piqures ne me font pas peur, mais là, dans cette petit pièce fermée à la faible luminosité, avec cet homme qui ressemble plus à un médecin psychopathe qu'autre chose, je suis paniquée. D'autant plus que je n'ai pas envie qu'on m'injecte quelque produit que ce soit. L'homme me prend le bras et l'épaule. Je panique et me débat, mais sa pogne est puissante.
- Non ! hurlai-je. S'il vous plaît !
- N'aies pas peur... Je t'en avais déjà injecté il y a une heure, tu vois, tu vas bien.
Je comprends alors pourquoi je panique tellement dans cet espace renfermé. Il m'en a déjà injecté, et les effets n'ont pas dû complètement disparaître. Et, contrairement à ce qu'il dit, je ne me sens pas bien. Je me débat encore plus lorsqu'il approche la seringue de moi. Dans ma bagarre un peu vaine, je frappe le visage de l'homme. Il recule, un peu sonnée.
Je recule grâce à mes bras sur le lit. Mais je en fait pas assez attention, mes yeux rivés sur le docteur, et je tombe du lit. Ma tête frappe un meuble. La douleur ne tarde pas à se faire sentir. Je porte ma main à l'arrière de mon crâne. Du sang chaud s'y dépose. J'essaie de sortir de la pièce en rampant vers le porte, mais je constate qu'elle est fermée. Je retombe subitement sur le sol. L'homme se relève en grommelant.
Je continue à ramper à l'autre bout de la pièce avec mes bras pour tenter de lui échapper. Il m'atteint sans encombre, puisque lui, il a deux jambes valides. Il a malheureusement toujours la seringue à la main.
- Non ! S'il vous plaît ! Je n'en ai pas besoin ! Je vais bien, je vous assure !
Je me débat encore, cette fois en pleurant. Mais dans mes mouvement brusques, mon bras s'enfonce dans un objet piquant sur le mur. Je hurle de douleur. L'aiguille sur le mur, reliée à une étrange machine, a presque transpercé mon bras. Je le retire, ce qui me donne encore plus de douleur.
- C'est bon, tu es calmée ? crie l'homme en s'approchant encore.
Je commence à voir flou. L'aiguille au mur devait contenir un produit. Tous les membres de mon corps échappent à mon contrôle et tombent lourdement sur le sol. Je sens l'aiguille de la seringue s'enfoncer dans mon épaule. Je sombre dans l'inconscience au moment même où l'aiguille touche une veine.
Avatar de l’utilisateur
Livelove103
Juli'ange gardienne
 
Messages: 3538
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Avatar de l’utilisateur
Papoteuse
Messages: 761
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par Pearl de coquillage le 12 Juil 2017, 16:39

J'aime beaucoup, je suis toujours !
Avatar de l’utilisateur
Pearl de coquillage
Papoteuse
 
Messages: 761
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Experte en blabla
Messages: 3582
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par Loves le 12 Juil 2017, 17:52

J'aimerais bien des chapitres plus gais sinon je serais au regret d'arrêter de te suivre car ça me déprime et après j'ai des visions horribles...
Loves
Experte en blabla
 
Messages: 3582
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 196
Inscription: 19 Jan 2016, 23:40

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par LoolooMp3 le 12 Juil 2017, 18:28

Whaaaaaaaat?????? Mais elle fait flipper la petite... C'est nul je veux pas que ça prenne cette tournure. On aime Enoah, il faut qu'elle se ressaisisse...
Avatar de l’utilisateur
LoolooMp3
Apprentie bavarde
 
Messages: 196
Inscription: 19 Jan 2016, 23:40

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 18008
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par miss kawaii le 12 Juil 2017, 18:34

Eh non aujourd'hui pas de gifs ou alors pas trop parce que j'en ai pas trouvé.
à la place je vais commenter je trouve ça plus drôle :twisted: :twisted:

Par contre, je déconseille peut-être ce chapitre aux personnes sensibles...

      Moi: OUIIII UN MEURTRE UN MEURTRE :twisted: :twisted:
      les ju' gentilles: Oh non Maïwenn qu'est-ce que tu vas encore faire endurer à cette pauvre Enoha.
J'ai observé les nuages. Ils avaient pris une forme bizarre... Je me suis levée et je suis allée posé une question à maman. Je me souviens surtout des formes des nuages. Le cœur, l'oiseau, la blessure, la flamme, le couteau...

      Alors j'ai ma petite théorie au sujet de la forme des nuages:
      Les formes représentent un événement important qui va se passer dans l'histoire:
      coeur brisé: soit le fait qu'elle est plu avec killian ou alors elle a le coeur brisé parce qu'elle pourra plus remarcher.
      feu: l'incendie.
      blessure: ses jambes
      couteau: événement à venir je pense.
      oiseau: ? dans le chapitre avec les nuages je me souviens pas d'un oiseau.
      méchant bonhomme: l'homme dans le chapitre ou quelqu'un d'autre.
      Tête de mort: bah mort du coup après de qui ça reste à voir (j'aimerais bien que ce soit Thomas mais honnêtement je pense pas que ce soit lui).
- Oui, tu as saccagé ta chambre de repos et failli blesser ta colocataire. Même si ça ressemblait à une crise d'angoisse, il se peut que ce soit autre chose. Comme tu attaquais quiconque s'approchait de toi, nous avons procédé aux grands moyens.

Cette histoire part trop en steak :twisted: :twisted: :lol:

Je comprends alors pourquoi je panique tellement dans cet espace renfermé. Il m'en a déjà injecté, et les effets n'ont pas dû complètement disparaître. Et, contrairement à ce qu'il dit, je ne me sens pas bien. Je me débat encore plus lorsqu'il approche la seringue de moi. Dans ma bagarre un peu vaine, je frappe le visage de l'homme. Il recule, un peu sonnée.
Je recule grâce à mes bras sur le lit. Mais je en fait pas assez attention, mes yeux rivés sur le docteur, et je tombe du lit. Ma tête frappe un meuble. La douleur ne tarde pas à se faire sentir. Je porte ma main à l'arrière de mon crâne. Du sang chaud s'y dépose. J'essaie de sortir de la pièce en rampant vers le porte, mais je constate qu'elle est fermée. Je retombe subitement sur le sol. L'homme se relève en grommelant.
Je continue à ramper à l'autre bout de la pièce avec mes bras pour tenter de lui échapper. Il m'atteint sans encombre, puisque lui, il a deux jambes valides. Il a malheureusement toujours la seringue à la main.
- Non ! S'il vous plaît ! Je n'en ai pas besoin ! Je vais bien, je vous assure !
Je me débat encore, cette fois en pleurant. Mais dans mes mouvement brusques, mon bras s'enfonce dans un objet piquant sur le mur. Je hurle de douleur. L'aiguille sur le mur, reliée à une étrange machine, a presque transpercé mon bras. Je le retire, ce qui me donne encore plus de douleur.
- C'est bon, tu es calmée ? crie l'homme en s'approchant encore.
Je commence à voir flou. L'aiguille au mur devait contenir un produit. Tous les membres de mon corps échappent à mon contrôle et tombent lourdement sur le sol. Je sens l'aiguille de la seringue s'enfoncer dans mon épaule. Je sombre dans l'inconscience au moment même où l'aiguille touche une veine.

      ça me fais tellement penser à Eichen House dans Teen wolf (aaaah que de bons souvenirs :D :D ) :twisted: :twisted: :lol:
      Ou au asile psychiatrique dans les films d'horreur bref en tout cas j'adore la tournure que prend l'histoire :twisted:
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 18008
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 18008
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par miss kawaii le 12 Juil 2017, 18:42

Loves a écrit:J'aimerais bien des chapitres plus gais sinon je serais au regret d'arrêter de te suivre car ça me déprime et après j'ai des visions horribles...

      Non au contraire c'est super justement :twisted: :twisted:
      ça change de l'histoire d'Amandine qui était niaise et cliché là c'est génial parce qu'il y a une série de malheurs dans la vie d'Enoha et on sais pas ce qui va arriver.
      En plus le chapitre est très intriguant. Où elle est? A l'hôpital? Dans un asile psychiatrique? Que va t'il lui arriver ensuite? Est-ce qu'elle a vraiment blessé des gens ou est-ce que l'homme lui a menti?
      Franchement c'est super j'ai adoré continue Maïwenn :coeur:
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 18008
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Pipelette
Messages: 2505
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par Blacky_Whity le 12 Juil 2017, 18:57

Je suis
Avatar de l’utilisateur
Blacky_Whity
Pipelette
 
Messages: 2505
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Avatar de l’utilisateur
Pipelette
Messages: 1160
Inscription: 20 Fév 2017, 21:29

Re: Telle mère telle fille - La vie d'Enoha

Message par oliviaframboise le 12 Juil 2017, 21:19

Et c'est reparti !

- Heu.. Monsieur ? demandai-je.
Il se retourne. Il tient à la main une seringue et le bas de son visage est masqué par un masque vert anti-microbes. Il porte aussi une blouse bleue.

Tout le monde en lisant le mot " seringue " :


Image

Il s'approche de moi. J’écarquille le voyant lever la main à la seringue.
- Att... Attendez ! Vous.. Vous allez m'injecter quoi, là ?
- Un anti-douleur anesthésiant, qui a aussi d'autres... vertus.
- Vertus ? C'est-à-dire ?
- Il provoque aussi fréquemment des hallucinations, mais ce n'est qu'un effet secondaire. Ce n'est pas dangereux.


Le médecin :


Image
Dans ma bagarre un peu vaine, je frappe le visage de l'homme. Il recule, un peu sonnée.


Tout le monde:

Image
Mais je en fait pas assez attention, mes yeux rivés sur le docteur, et je tombe du lit. Ma tête frappe un meuble. La douleur ne tarde pas à se faire sentir. Je porte ma main à l'arrière de mon crâne. Du sang chaud s'y dépose.

Tout le monde :

Image
J'essaie de sortir de la pièce en rampant vers le porte, mais je constate qu'elle est fermée. Je retombe subitement sur le sol. L'homme se relève en grommelant
.
Le médecin :

Image
Je continue à ramper à l'autre bout de la pièce avec mes bras pour tenter de lui échapper. Il m'atteint sans encombre, puisque lui, il a deux jambes valides. Il a malheureusement toujours la seringue à la main.

Toutes les ju's:


Image
Mais dans mes mouvement brusques, mon bras s'enfonce dans un objet piquant sur le mur. Je hurle de douleur. L'aiguille sur le mur, reliée à une étrange machine, a presque transpercé mon bras. Je le retire, ce qui me donne encore plus de douleur.

Toutes les ju's:

Image
Je commence à voir flou. L'aiguille au mur devait contenir un produit. Tous les membres de mon corps échappent à mon contrôle et tombent lourdement sur le sol. Je sens l'aiguille de la seringue s'enfoncer dans mon épaule. Je sombre dans l'inconscience au moment même où l'aiguille touche une veine.

Tout le monde :

Image
Avatar de l’utilisateur
oliviaframboise
Pipelette
 
Messages: 1160
Inscription: 20 Fév 2017, 21:29

441 messages Page 39 sur 45 1 ... 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42 ... 45

Qui est en ligne

Au total il y a 1 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 1 invité
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité