Fais connaître Folili !
Partage

Nous sommes elles, elles sont nous

Les fictions qui s'inspirent de thèmes de la vie courante
44 messages Page 1 sur 1
Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 30 Juin 2017, 18:48

Salut !


Vous avez sûrement vu le sujet où je recherche des filles pour un récit de vies ? Si ce n'est pas le cas, voici le principe: toutes les filles inscrites postent une fois par semaine comment s'est passée leur journée du matin jusqu'au soir. Mais c'est forcément un jour où il y a collège/lycée.
Pour montrer les différentes étiquettes et prouver que tous les préjugés ne sont pas vrais.


Notre but ?
Changer les mentalités !

Comment ça fonctionne ?
Ça commencera à la rentrée 2017-2018, chaque participante postera sa première journée dans sa nouvelle classe. Puis on écrira chacune une journée au collège/lycée par semaine jusqu'à la fin de l'année, vous pourrez ainsi voir notre évolution au fur et au mesure de l'année (ainsi que ma défaite annuelle aux élections des délégués de classe)

Voilà les participantes et leurs étiquettes:
fleurs: Intello
oliviaframboise: Geek
jedansemavie: Bizarre/phobie scolaire
Shtroumpfette: Populaire
LoolooMp3: Clown
Kakime: CHAM
Amandiers: Malade psy/folle/fayotte
love_horses: Intello-différente-populaire au niveau des garçons crétins («Belle» si vous préférez)
Pearl de coquillage: "Critiquée" de service
Licorne_donut: Intello bizarre
emmapoudlard3: Intello


À bientôt !

Image
Dernière édition par emmapoudlard3 le 22 Juil 2017, 09:25, édité 1 fois.
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 11
Inscription: 12 Juil 2017, 13:11

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par HermioneGranger1789 le 18 Juil 2017, 22:04

Coucou ! C'est trop tard
pour participer ?
HermioneGranger1789
Julienaute d'or
 
Messages: 11
Inscription: 12 Juil 2017, 13:11

Julienaute d'or
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Shtroumpfette le 19 Juil 2017, 11:36

HermioneGranger1789 a écrit:Coucou ! C'est trop tard
pour participer ?

Oui ^^
Shtroumpfette
Julienaute d'or
 
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Livelove103 le 22 Juil 2017, 14:20

Je suis ! ♥
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 22 Juil 2017, 17:43

Livelove103 a écrit:Je suis ! ♥


Merci !
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 1149
Inscription: 31 Déc 2016, 20:55

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par jedansemavie le 31 Juil 2017, 20:18

    Coucou,
    Je suis désolée de te dire ça, mais j'ai bien réfléchi et je vais me retirer du projet...
    Peut-être que je pourrai juste faire un texte, comme celui du jour de la rentrée ou un jour parmi d'autres dans l'année...
    J'ai peur d'être trop surchargée ou tout simplement je pense que ça me fera trop d'écrire un jour par semaine, c'est pour ça que je souhaite me retirer du projet.
      Toujours à admirer le ciel
      Lost Stars
jedansemavie
Julienaute d'or
 
Messages: 1149
Inscription: 31 Déc 2016, 20:55

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 01 Aoû 2017, 13:05

jedansemavie a écrit:
    Coucou,
    Je suis désolée de te dire ça, mais j'ai bien réfléchi et je vais me retirer du projet...
    Peut-être que je pourrai juste faire un texte, comme celui du jour de la rentrée ou un jour parmi d'autres dans l'année...
    J'ai peur d'être trop surchargée ou tout simplement je pense que ça me fera trop d'écrire un jour par semaine, c'est pour ça que je souhaite me retirer du projet.
      Toujours à admirer le ciel
      Lost Stars


D'accord, je comprends tout à fait. Mais n'hésite pas à poster un jour ou l'autre :MrViolet:
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 783
Inscription: 12 Avr 2017, 18:23

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Lisou le 09 Aoû 2017, 15:28

Je suis❤️
Lisou
Julienaute d'or
 
Messages: 783
Inscription: 12 Avr 2017, 18:23

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 30 Aoû 2017, 14:09

Je poste pour l'avoir dans mes messages, je fais ma rentrée le 5 au matin, j'essayerai de poster dans l'après-midi ;)
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 02 Sep 2017, 19:11

Amandiers a écrit:Je poste pour l'avoir dans mes messages, je fais ma rentrée le 5 au matin, j'essayerai de poster dans l'après-midi ;)


Parfait :MrViolet:
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 03 Sep 2017, 09:01

emmapoudlard3 a écrit:
Amandiers a écrit:Je poste pour l'avoir dans mes messages, je fais ma rentrée le 5 au matin, j'essayerai de poster dans l'après-midi ;)


Parfait :MrViolet:

Par contre je me suis dis que ça pourrait être intéressant d'avoir toute la partie préparation, du matin au lever jusqu'à la fin de la rentrée, car je vis en service hospitalier, donc elle diffère d'une préparation chez soi :? Donc j'espère que ça ne te dérange pas...
(Par exemple, je prends mon petit déjeuner dans un self, je prends mes traitements dans une salle spéciale où il y a tous les traitements des autres patients/élèves de mon service, la partie lycée est dans le même bâtiment que celle où je dors...)
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 03 Sep 2017, 12:39

Amandiers a écrit:
emmapoudlard3 a écrit:
Amandiers a écrit:Je poste pour l'avoir dans mes messages, je fais ma rentrée le 5 au matin, j'essayerai de poster dans l'après-midi ;)


Parfait :MrViolet:

Par contre je me suis dis que ça pourrait être intéressant d'avoir toute la partie préparation, du matin au lever jusqu'à la fin de la rentrée, car je vis en service hospitalier, donc elle diffère d'une préparation chez soi :? Donc j'espère que ça ne te dérange pas...
(Par exemple, je prends mon petit déjeuner dans un self, je prends mes traitements dans une salle spéciale où il y a tous les traitements des autres patients/élèves de mon service, la partie lycée est dans le même bâtiment que celle où je dors...)


Pas de soucis :MrViolet:
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 05 Sep 2017, 15:57

Voici ma rentrée ;)
Aujourd'hui, c'est la rentrée. Mes réveils viennent de sonner. Un à 6h14, l'autre à 6h21. Je déteste les multiples de cinq depuis mon enfance. Alors je m'arrange toujours pour y être confrontée le moins possible. Cela fait une heure que je suis réveillée. Comme d'habitude, j'ai lu, puis j'ai fait semblant de dormir au passage des infirmiers de nuit à 6h03. Ensuite, j'ai attendu deux minutes 13, le temps qu'il leur faut pour fermer la porte et monter dans les étages. Aujourd'hui, on est mardi, et le mardi, c'est changement de draps ! En attendant que mes réveils aient sonné, je les ai enlevés. Les taies d'oreiller, la housse de draps, et le drap. Le reste, on laisse en place, on nous les change lorsque l'on rentre chez nous, à Noël.
Lorsque j'ai éteint mes réveils, j'allume la grande lumière de ma chambre, je lève le store, et je prends mes vêtements puis je vais dans ma salle de bain, à l'autre bout du couloir, en laissant la porte de ma chambre grande ouverte, pour signifier à mes amis eux aussi lève-tôt que je suis réveillée. En allant dans ma salle de bain, je salue l'infirmière de nuit, Nathalie, et l'aide-soignant de nuit, Michel. Ils forment un bon duo, et sont très appréciés des patients. Nathalie nous chouchoute comme si elle était notre mère, et Michel adore faire des plaisanteries nulles. Dans ma salle de bain, je prends une douche rapide avec mon gel douche senteur mûre et ma crème pour le visage. Puis, je m’habille : aujourd'hui, ça sera ma jupe longue noire, mon débardeur bleu et ma polaire. Après, c'est parti pour le maquillage : crème, fond de teint, blush, crayon brun sous les yeux, et rouge à lèvres rose mat, mon préféré. Je poudre le tout, et m'attaque à ma tignasse. J'ai les cheveux mi-longs dégradés, avec une frange que je ne supporte pas. Donc je fais une tresse à demie plaquée (elle n'est plaquée que d'un côté) avec ma frange, et je la coince avec une multitude de barrettes. Enfin, je quitte ma salle de bain avec mon pyjama, et les deux serviettes prêtées par la clinique qui vont rejoindre mes draps devant ma chambre, je mets l'eau à chauffer dans la bouilloire située dans la cuisine en face de ma chambre, pendant que je range mon pyjama dans mon armoire, que je récupère mon gros gilet bleu et ma boule à thé remplie de thé vert avec un sachet de sucre dans ma réserve, ainsi qu'un sachet de tisane à la mandarine et à la groseille pour le petit déjeuner au self, ma tasse préférée qui comporte des photos de moi et de ma mère. Je finis par mettre le tout dans ma minuscule besace avec mon gel hydroalcoolique (très important pour assouvir mes TOCs et me calmer un maximum), la tasse à la main, mes carnets avec moi. Je ferme la porte de ma chambre à clef, mets de l'eau dans ma tasse avec ma boule à thé et le sucre, mélange le tout avec une cuillère que j'emporte dehors, sur les marches du perron, qui est devant le bâtiment des services Temps-Plein, dont dépend le mien.
En y allant, je croise Chloé qui me suit jusque sur le perron. Il est 6h37. Nous profitons toutes les deux de la fraîcheur matinale, et discutons de tout et de rien. À partir de 6h42, nous voyons les infirmiers de jour arriver. D'abord Caroline à vélo puis Valérie, et enfin Carole. Caroline et Valérie sont dans mon service, tandis que Carole est dans l’autre service temps-plein. Nous les saluons, puis nous reprenons notre discussion. C'est notre moment à nous, toutes les deux. Chloé a 19 ans, n'est plus scolarisée et part bientôt, tandis que j 'entre en terminale S. Souvent, Charlotte est Clément nous rejoignent. Charlotte a 20 ans et sera dans ma classe, et Clément entre en MPB, le module post-bac, une invention de notre lycée pour accueillir les étudiants ayant déjà leur bac et qui ne savent pas quoi faire après, ou qui ont quitté leurs anciennes études à cause de leurs problèmes de santé. Après le départ des infirmiers de nuit, je retourne dans mon service nettoyer et ranger ma tasse et ma cuillère, la première allant sur mon étagère avec les autres, la deuxième dans le tiroir des couverts dans la cuisine. Puis je retourne rejoindre les autres dehors. Clément ne parle pas beaucoup, mais aime bien être avec nous le matin, et me salue régulièrement lorsqu'on se croise dans les couloirs. Charlotte est très bavarde, mais peut être particulièrement anxieuse. Chloé, c'est la patiente de mon service avec laquelle je suis la plus proche. C'est la seule de notre quatuor à être arrivée avant moi, trois semaines avant. On s'entend très bien, et nos histoires sont similaires, alors on s'entraide comme on peut, surtout depuis qu'il y a des tensions dans le service, qui rendent l'ambiance invivable. À 7h24, on va au self, situé dans un autre bâtiment le long de la rue. Nous avons deux trajets pour y aller : soit en passant par l'extérieur de la clinique, donc en passant par la rue, soit en passant par le parc et en traversant une passerelle au-dessus d'une route. Le premier est plus court pour notre service, mais nous sommes censés passer par le deuxième, même si personne ne vérifie. La preuve, même les soignants de mon service passent par l'extérieur lorsqu'ils sont d'astreinte au self, car c'est beaucoup plus court. Résultat, le matin, on peut apercevoir des patients en pyjama et en pantoufles dans la rue, ce qui doit être assez drôle à voir lorsque l'on n'y est pas habitué ! Mais tous les matins, je prie pour ne jamais croiser dans la rue des personnes que je connais de mes anciens établissements scolaires, car la clinique est sur le chemin de beaucoup d'élèves de mon ancien lycée. C'est arrivé une fois, mais la personne m'a juste regardée avec insistance, sans m'aborder, même si ça a dû jaser dans mon ancien bahut.
Bref, au bout de deux minutes 24, nous arrivons au self. Il n'est pas encore ouvert, alors on attend tout en se disant entre nous se qu'on va manger. Pour moi, ce sera petits pains au miel et à la confiture de fraise, bol de tisane, fromage blanc, compote, et verre de jus de pomme. Pour Chloé, un bol de céréales au café au lait, avec du pain, du jus d'orange et du miel. Quand le self ouvre, Clément et Charlotte viennent d’arriver. Comme d’habitude, je me mets sur la table la plus proche de la porte, tandis que Chloé, Charlotte et Clément se mettent au fond. Rapidement, mon petit groupe arrive : Aurélia qui est à l’hôpital de semaine tout comme Lauriane, et Juliette, Manon, Marie, Léa et Hérelle qui sont dans l’autre service temps-plein. À part Aurélia et Lauriane qui l’ont fait hier, nous faisons toutes notre rentrée aujourd’hui. Juliette et Marie seront dans ma classe, tandis que Manon et Hérelle entrent en terminale L, et Léa en seconde. Je mange assez rapidement à cause de mes violentes douleurs au niveau du bas-ventre qui durent depuis mon réveil (le problème est qu’il faut que j’aie mangé pour pouvoir prendre mon traitement somatique). Après cela, je retourne dans mon service, récupère mon téléphone, mon ordinateur et mon sac de broderie de la salle des multimédias (qui était exceptionnellement ouverte à 7h50 et non à 8h20, qui est l’heure d’ouverture officielle), pose mon bazar sur mon lit et monte au deuxième étage prendre mes traitements et mon si besoin somatique. Le matin, mes traitements sont composés d’un comprimé pour remonter ma tension qui est assez faible à cause de mes traitements psy, un autre pour la bouche sèche, un spray pour le même problème, et je prends au passage mon traitement somatique pour le ventre.
À 9h27, après un appel de vingt minutes à ma mère pour me rassurer (car oui, même à la rentrée de terminale, et ma deuxième dans ce lycée, j’ai encore besoin d’être rassurée !), je mets mon écharpe-doudou dans ma besace, la prends, ferme la porte de ma chambre à clef et file dans la salle C, la salle de classe où je suis censée faire ma rentrée. Bien sûr, j’ai une demi-heure d’avance, qui me permet de me tranquilliser et de choisir ma place préférée. À 9h47, mon prof de maths et prof principal arrive. On discute, puis Lucy, une fille de l’autre service temps-plein et de mon ancienne classe arrive, suivie rapidement par tous les autres élèves. Mais nous sommes tellement nombreux (17, ce qui est énorme pour un lycée comme le mien) que nous changeons de salle, direction la 112. Heureusement, il y a peu de bruit. Je connais la plupart des élèves au moins de vue, et je repère tout de suite Juliette et Marie. Le professeur parle un peu, distribue la fiche d’inscription, le règlement intérieur, la charte de laïcité et des papiers moins importants, et enfin l’emploi du temps : je le déteste. J’ai certes sport au même créneau que l’année dernière, ce que j’adorais, mais il est très serré et j’ai en même temps les horaires maximales quatre jours sur cinq. Je fais 8h30-18h le lundi et le mardi, 8h30-12h15 le mercredi, 8h30-17h le jeudi, et 9h-17h le vendredi. Je n’ai pas un seul trou dans la journée, à part les trois heures de pauses déjeuner obligatoire dans mon lycée, où nous avons des rendez-vous médicaux. En tout, j’ai 29h de cours. Dès les emplois du temps distribués, le professeur demande à ce que ceux qui veulent des aménagements scolaires notent sur l’emploi du temps les matières qu’ils ne veulent pas avoir pour l’instant. Tout le monde sans exception commence à noter ça. Sauf moi. Je me suis promis cette année de ne pas être aménagée au niveau de l’emploi du temps. Je tiens à avoir toutes mes heures de cours. Même si cela me semble lourd.
Après ça, le professeur demande à noter sur l’emploi du temps nos aménagements pour le bac, et les choses importantes à savoir sur nous qui concernent la globalité des cours. Pour le coup, là j’ai des choses à dire : j’ai un tiers-temps pour la majorité des épreuves et je dois aussi être dans une salle à petits effectifs, et il faut absolument que les professeurs respectent certaines règles avec moi : ne jamais se pencher derrière moi pour vérifier mes exercices, et laisser une distance d’un mètre entre les professeurs et moi. Sinon, je peux faire des crises d’angoisses, qui peuvent déclencher des crises d’hallucinations, donc c’est vraiment important. Quand tout le monde a fini, le professeur récupère les emplois du temps pour les photocopier, puis nous mène au CDI, à l’autre bout de la clinique, pour que l’on récupère nos manuels. Evidemment, il n’y en a pas assez pour tous. Je parviens néanmoins à tous les avoir, sauf le livre d’allemand, mais que j’aurai d’ici trois semaines. En tout, j’ai deux manuels de physique-chimie obligatoire, un autre pour la physique-chimie en spécialité, un livre de philosophie, un de maths, un autre de svt, et enfin un d’histoire-géographie. Après ça, nous pouvons rentrer dans nos services. Etant donné qu’il est déjà 11h30, je rejoins Juliette et Marie, et nous allons dans leur service, où je pose mes manuels dans la chambre de Juliette, car j’ai l’habitude après le repas d’aller dans sa chambre avec Manon, pour discuter jusqu’à 13h, où je dois prendre mes traitements dans mon service.
D’ailleurs, une fois dans celui-ci et mes médicaments pris, je vais à l’infirmerie demander à Caroline une copie de mon emploi du temps, que je dois afficher dans ma chambre pour que les infirmiers puissent vérifier si nous avons cours ou non. Je discute un peu de la rentrée avec Caroline, et lui parle de mon emploi du temps. Et là, elle me dit quelque chose qui reste gravé dans ma tête : je ne dois pas me forcer à tenir un emploi du temps complet si je n’y arrive pas et si cela est trop difficile pour moi.

Pour résumer, cette rentrée s’est globalement bien passée. Certes, je ne pourrais pas faire comme cela dans un établissement ordinaire, mais je me sens bien dans ce lycée, adapté à mes difficultés. Je ne sais pas comment va se passer l’année, si j’arriverai à tenir ou non mon emploi du temps, mais j’en ressors confiante et sereine.
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 08 Sep 2017, 07:51

Mardi - emmapoudlard3


Je me réveille à 7h00, un quart d'heure avant que mon père ne vienne me réveiller. Je m'habille puis j'attrape mon livre. Je mets une robe gris-marron (je ne sais pas trop comment la décrire) avec un mini pull qui va avec. Comme je risque d'avoir froid, je prends un gilet fin gris brillant. Je ne me maquille jamais. Lorsqu'il arrive, il me trouve prête, je descends et j'attends qu'il ai fini de réveiller mon frère et ma sœur pour qu'il prépare une omelette. Vous pouvez trouver ça bizarre mais c'est délicieux même le matin.
Ma belle-mère, Aude, descend ensuite avec Arthur, mon demi-frère de 6 mois. Je monte voir ce que font mon frère, Jules et ma sœur, Chloé. Jules est dans la salle de bain et Chloé attend devant la salle de bain. Je leur dit de se dépêcher mais je en suis pas sûre qu'ils m'aient écoutée.
Je redescends pour aller manger, une part d'omelette est dans mon assiette. Elle est délicieuse ! Chloé et Jules arrivent, je leur redit de se dépêcher parce qu'on part à 8h15.
Chloé: Mais non ! On part à 8h30 !
Moi: Non ! Il faut que j'arrive en avance pour pouvoir récupérer des cahiers chez maman !
Ils comprennent et se dépêchent enfin. Je monte me brosser les dents, je mets mon serre-tête et mes chaussures, des sandales.
Tout le monde est prêt à l'heure, on part à 8h16. Mon père dépose d'abord mon frère à l'école puis il me laisse devant chez ma mère, j'irais au collège depuis là, il n'y a que 2 minutes à pied. Je récupère mon cahier d'histoire, mes cahiers de maths et mon classeur de latin, j'ai vu sur pronote qu'on aurait ces cours-là.
Je fonce au collège mais il n'est pas encore ouvert. Je retrouve mes amis; Eunysse, Luna, Gabin, Chimène, Andréa, Adèle, les deux Chloé (parce que j'ai aussi des amies qui s'appellent Chloé :MrViolet: ), Juliette et Manon. Eunysse me dit qu'elle et Luna ne sont pas dans ma classe par contre il y a Gabin, Chimène et Andréa avec moi en 4ème4. Je ne voulais pas le savoir en avance mais bon, tant pis. Le collège ouvre enfin. Il y a des listes affichées... Pourtant, l'an dernier et l'an d'avant, ils nous appelaient par classe... Tant pis ! Notre prof principal arrive et nous dit de le suivre. C'est le même que l'an dernier ! On monte dans la salle de classe et il nous explique qu'il faut bien travailler pour faire le métier qu'on veut, etc... Il nous distribue nos emplois du temps et on découvre nos professeurs. Le même prof de maths que celui que j'avais en 6ème, ma voisine (de maison) est la prof de français, le prof d'histoire a mauvaise réputation, le prof d'EMC et de musique sont les même que l'an dernier, les profs de sport, d'arts plastiques, d'espagnol sont nouveaux. Il nous distribue aussi nos cartes de cantine, sur lesquelles sont indiquées les numéros de nos casiers (B4 pour moi, c'est un des meilleurs, à ma hauteur, neuf et grand). On définit ensuite les délégués provisoires (titulaires et suppléants). Je suis titulaire avec Gabin et deux autres filles sont suppléantes.
On lit tous ensemble le règlement intérieur qui dure 15 pages puis ça sonne pour qu'on aille manger.
En entrée, melon (miaaam !), en plat c'est blé et steack haché (la viande est bonne mais pas le blé). En dessert il y a des "entremets" au chocolat ou à la vanille. Ça ressemble à une mousse. Je déteste ça, je n'en prends pas.
Après manger, on va dans la petite cour avec Chimène et on discute de nos projets d'écriture et autres. Gabin et Andréa nous rejoignent rapidement et je leur explique le projet "Nous sommes elles, elles sont nous" dans les grandes lignes. Ils semblent intéressés.
On va chercher nos sacs et ça sonne. On se range pour le cours de maths. Le prof vient, il nous conduit à la salle de classe puis il nous explique ce qu'il attend de nous, que la communication est très importante, comment bien réviser les maths etc... On commence une feuille d'exercices qui servira à évaluer nos compétences. La sonnerie retentit, on part sans devoirs en cours d'histoire avec un prof de mauvaise réputation. Il parle très peu de comment se conduire etc... Il nous dit simplement que bientôt on devra prendre des notes, qu'il n'écrira plus rien. Je suis un peu stressée à cette idée. Il commence à nous poser plein de questions auxquelles aucun de nous n'a la réponse. Alors il nous explique tout, ce prof n'est pas méchant et c'est carrément un puits de savoir !!! J'aime beaucoup son cours. Je n'ai pas vu le temps passer lorsque ça sonne de nouveau. On part en récréation puis direction le latin. La prof nous distribue une feuille qu'on doit remplir sur nous puis elle nous dit ce qu'on va faire cette année. Une séquence par trimestre, la première consacrée à la mythologie, la deuxième sur l'Histoire et la troisième sur le mode de vie et la civilisation romaine. Ça va être génial !
Lorsque je rentre, je suis très heureuse de ma journée. J'arrive chez maman, je lui raconte ma journée, je me serre trois gâteaux et je les mange en préparant mon sac pour demain. Après je veux prendre un morceau de chocolat alors je sors mon préféré, chocolat noir aux fruits de la passion dont je n'ai pas pu manger de tout l'été. Je commence à en couper un bout quand je vois une choses rampante et transparentes... Un ver ! Je jette très vite tout à la poubelle, horrifiée. C'est le moment que choisis mon père pour sonner. Je vais lui ouvrir, il est avec Chloé et Arthur. Ensuite, je customise mon agenda, j'épluche les pommes de terres pour le hachis parmentier de demain, je pars au Super U pour acheter des œufs pour les crêpes de ce soir. Là c'est sûr, dans mon bullet journal, je pourrais colorier la case "aider à la maison". Ensuite je commence à écrire pour le projet "Nous sommes elles, elles sont nous" mais je n'ai le temps d'écrire que trois lignes avant de me rappeler qu'il faut que j'aille me laver. Je me lave les cheveux. J'enfile ma chemise de nuit et je m'apprête à continuer ce que je faisais avant de me laver quand Jules me dit que c'est mon tour de mettre la table. Résignée, j'y vais et quand j'ai fini, il faut que j'aille manger. Les crêpes sont super bonnes. Quand j'ai fini de me brosser les dents, il ne me reste que 30 minutes avant d'éteindre. Je décide lire et de ne pas écrire, je le ferais demain, tant pis. Je reprends mon livre, "Les filles de l'Olympe" c'est l'intégrale des trois premiers tomes, il est énorme. Juste ce que j'aime :)
Une demi-heure plus tard, j'éteins la lumière et j'essaye de m'endormir...
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Livelove103 le 08 Sep 2017, 20:50

Hello,c'est super j' ♥ !

    єѕ αηѕ νσєηт...
    ¢нυ¢нσтα-т-єє αναηт ∂є ѕє αη¢єя αηѕ ℓє νιє
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Livelove103 le 08 Sep 2017, 20:53

C'est chouette et en même temps même si je sais que c'est complet j'aimerai savoir s'il est possible que je puisse participer... C'est vraiment pas grave si je peux pas parce qu'il y a trop de monde ^^

    єѕ αηѕ νσєηт...
    ¢нυ¢нσтα-т-єє αναηт ∂є ѕє αη¢єя αηѕ ℓє νιє
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par fleurs le 09 Sep 2017, 10:09

Image

Vendredi - Première semaine de cours


            J'entends mon réveil retentir. Il est 6:50.
            je tente de me rendormir, la veille, je m'étais couché tard.
            J'avais lu. D'ailleurs le livre était génial, je ne l'ai pas fini.
            Je referme les yeux, quand ils se décident à se rouvrir, il est déjà 7:00.
            Je me lève avec peine. Aujourd'hui, je suis motivée pour aller au collège.
            J'ai décidé de changer au point de vu des autres.
            Je ne veux plus passer pour une intello.
            Mais pour une fille sympa (qui a des bonnes notes quand même).
            Azi' est une fille géniale.
            Vraiment.
            C'est une vraie meilleure amie.
            On est meilleure amie depuis (déjà) la maternelle.
            Et elle ne m'a jamais abandonné.
            Même quand les gens disaient que j'étais "une intello"
            Elle m'a toujours défendu.
            Cette fille est magnifique.
            J'ai aussi décidé d'être fière de moi pour cette année. (Au niveau des notes)
            Parce qu'on a beau me dire que j'ai des bonnes notes, je n'en suis pas encore contente.
            J'ai envie de... Je sais pas.
            Mais j'ai envie d'être fière.
            Je sais pas si j'y arriverai.
            Bref.
            Le matin on a eu Histoire Géo, c'était intéressant je trouve.
            Ça parlait de Irène.
            Un femme qui a dirigé l'empire byspzantin.
            Ensuite on a eu anglais.
            Je crois que c'est le cours le plus stressant que j'ai jamais eu.
            Je sais pas, cette nouvelle prof nous fiche la pression.
            Après on a eu sport. C'était bien, on a fait du demi-fond.
            Enfin, on nous a (ré)expliqué le demi-fond.
            Après Azi' à du partir pour un rendez-vous.
            Je me suis sentie vraiment seule.
            Je suis plus rien sans elle.
            Enfin bon, elle est pas partie très longtemps.
            Mais c'était long quand même.

            En conclusion ma journée s'est bien passée. (:

I m a g i n .
fleurs
Julienaute d'or
 
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 09 Sep 2017, 19:31

Livelove103 a écrit:C'est chouette et en même temps même si je sais que c'est complet j'aimerai savoir s'il est possible que je puisse participer... C'est vraiment pas grave si je peux pas parce qu'il y a trop de monde ^^

    єѕ αηѕ νσєηт...
    ¢нυ¢нσтα-т-єє αναηт ∂є ѕє αη¢єя αηѕ ℓє νιє


J'aimerai pouvoir te dire oui mais d'autres ont demandé avant toi et il serait injuste que je te dise oui alors que j'ai dit non aux autres...
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Livelove103 le 12 Sep 2017, 18:45

emmapoudlard3 a écrit:
Livelove103 a écrit:C'est chouette et en même temps même si je sais que c'est complet j'aimerai savoir s'il est possible que je puisse participer... C'est vraiment pas grave si je peux pas parce qu'il y a trop de monde ^^

    єѕ αηѕ νσєηт...
    ¢нυ¢нσтα-т-єє αναηт ∂є ѕє αη¢єя αηѕ ℓє νιє


J'aimerai pouvoir te dire oui mais d'autres ont demandé avant toi et il serait injuste que je te dise oui alors que j'ai dit non aux autres...


Non c'est pas grave t'inquiète je comprends :D En tout cas je continue à suivre c'est super ! ♥

    єѕ αηѕ νσєηт...
    ¢нυ¢нσтα-т-єє αναηт ∂є ѕє αη¢єя αηѕ ℓє νιє
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par fleurs le 13 Sep 2017, 13:50

Image
Mercredi matin - 2 ème semaine de cours

                  J'entends le réveil sonner, il est 6:50.
                  Cette nuit j'ai mal dormi, et oui, le rhume parfois ça gâche une nuit.
                  Je me lève avec peine (comme d'habitude ^^) mais j'ai hâte d'être au collège.
                  Je suis pressée de voir Azi', demain elle se fait poser ses bagues et je veux la rassurer.
                  Effectivement il fallait, elle était super stressée.
                  Demain elle sera absente toute la matinée, je sens que je vais m'ennuyer, mais bon, de toutes façons j'ai pas le choix ^^
                  Je vois que cette année c'est plus dur que l'année dernière, les profs nous parlent déjà pas pareil x)
                  Je suis super motivée pour cette année ^^
                  Je suis sûre que je vais passer une bonne année, en tout cas j'espère.
                  Pour l'instant y'a pas encore eu d'embrouilles donc c'est cool (:
                  J'ai pas grand chose à dire de plus aha ^^
                  Mais bon sur une matinée il se passe pas grand chose x)

I m a g i n .
fleurs
Julienaute d'or
 
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Julienaute d'or
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Licorne_donut le 14 Sep 2017, 19:16

coucou,
je ne sais pas si je suis dans le bon sujet mais quand pourrai-je poster?
BISOUS
Licorne_donut
Licorne_donut
Julienaute d'or
 
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 15 Sep 2017, 18:00

Licorne_donut a écrit:coucou,
je ne sais pas si je suis dans le bon sujet mais quand pourrai-je poster?
BISOUS
Licorne_donut


Tu es dans le bon sujet, tu postes quand tu veux ! :coeur:
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 16 Sep 2017, 11:13

Vendredi - Deuxième semaine de cours


Ce matin, je me réveille à 7h11. 11 minutes en retard... Je dois compter sur moi pour me réveiller apparemment. Je me lève, m'habille et sors de ma chambre pour rejoindre la cuisine. Aujourd'hui, je suis chez ma mère. Donc je dois partir à 7h40. Je fais griller deux tartines et j'en profite pour me brosser les cheveux. Les tartines sautent du grille-pain et je tartine du nutella dessus. Miaaam ! Je les mange, je vais me brosser les dents puis je me dirige vers les toilettes. Mince, mon beau-père y est... Et il est 7h37. Tant pis, j'irais au collège. Je mets ma veste, j'enfile un foulard, je dis bonne journée à tout le monde et je pars au collège. J'ai deux minutes deux marche pour y parvenir. Une fois arrivée, j'envoie un message à ma mère puis j'éteins mon téléphone. Je passe aux toilettes et ensuite je retrouve Andréa, une de mes amies. Elle a la voix cassée et n'a même pas une écharpe. Pff... Ça sonne, on se range devant le numéro 5. Le prof de maths arrive et on part en cours. On a continué la révision de l'addition et la soustraction des nombres relatifs. Facile.
Puis on part en techno. Le prof nous place car la semaine dernière beaucoup ont bavardé. J'espère que je serais au même îlot que N... Le prof appelle l'îlot 1. Puis l'îlot 2 où part N. Et ensuite l'îlot 3 et l'îlot 4. Il n'y a que 5 îlots. Je regarde qui il reste. Deux garçons. Le meilleur ami de N et un garçon qui est né le même jour que moi. Génial. Lorsqu'on rentre dans la classe, un autre garçon me regarde puis regarde le meilleur ami de N en disant:
"Oh ho" avec un sourire niais étalé sur le visage. Je ne sais pas ce que je dois comprendre ou non. L'heure de cours passe relativement vite.
Ensuite, c'est la récréation.
Puis, on part en physique-chimie. Le prof passe 15 minutes à réexpliquer les conversions. Il reprend une fille en disant:
"Je t'explique un truc que tu ne comprends pas, et toi tu discutes. Alors que Mlle ........ (moi), s'ennuient à mourir car elle connait ça depuis le primaire. Ainsi que beaucoup d'autres !"
Je ne sais pas comment réagir alors je reste impassible.
On enchaîne avec ce que je croyais être l'EMC qui est finalement de la géo. Parce qu'on a un prof de géographie, qu'on voit une fois toutes les deux semaines et un prof d'histoire EMC qu'on voit plus régulièrement. Il y a encore des îlots. Et c'est encore le prof qui choisit les places. Cette fois je suis appelée dans l'îlot 1. Avec celui qui est né le même jour que moi, une autre fille et un autre garçon (très énervant...). Rien de notable à dire concernant ce cours-ci.
Ensuite on est allés manger, j'ai mangé avec Gabin. Et super vite ! On pars à la chorale, on va faire un spectacle musical intitulé "La presque belle époque". La première chanson est bien.
Après tout ça, j'ai anglais. En anglais, on analyse une image. J'ai toujours détesté ça...
Après l'anglais, c'est la SVT. On étudie les séismes. Le prof se sert de blocs de mousses pour nous montrer les déplacements des plaques tectoniques. À la fin du cours, je lui demande si c'est lui qui les a faits. Il me répond que oui et me conseille d'en faire en polystyrène. Je pense que j'en ferais, ça m'aide vraiment, je comprends beaucoup mieux grâce à ça. Je sors mon carnet pour pouvoir quitter. Je dois aller chercher Jules, mon frère. Il sors dans une demi-heure... Et je suis à même pas une minute de son école. Heureusement, Chimène et Andréa me proposent de rester l'attendre avec moi. Andréa me montre plein d'images troooop chou et me propose de m'en dessiner pour lundi. Une fois Jules enfin sorti, je rentre avec lui chez maman. Je me prépare mon goûter, je le mange et avec Jules on fait un test de connaissance pokémon. C'est-à-dire qu'on tire chacun notre tour une carte et qu'on dit le nom du pokémon à l'autre qui doit alors le décrire. C'est plutôt drôle même si je n'en connais aucun. À part Pikachu. Et Sorbébé. Et Évoli. Sinon je n'en connais pas. Ma mère rentre et me propose d'aller chercher Chloé, ma sœur. Je lui mets un goûter dans une boîte et je me dirige vers le collège. Il y a du soleil qui m'éblouit. Je recule et me place dans une rue adjacente d'où je peux toujours voir le collège et qui est à l'ombre. Et je vois la sœur jumelle de Achille, un garçon avec qui je suis sortie l'an dernier. Achille sort ensuite. Suivi par son frère. Ils se mettent en route... vers la rue où je suis. Et ma sœur les dépasse... mais elle est juste devant eux. Je fonce en face d'elle et je lui tends son goûter. Je prends son manteau, son sac à dos et son carnet. Je me tourne la tête et il me voit. Il me lance son éternel:
"Bonjour !" Je lui réponds la même chose d'une vois un peu hésitante. Ouf, il monte dans une voiture. Je dis à Chloé:
"C'est Achille
- Quoi ! C'est lui ?
- Et oui..."
On arrive finalement à l'appartement et je commence mes devoirs. je finis l'exercice de maths en deux temps trois mouvements puis je m'attaque à l'espagnol. Ça va, il y a plus dur. Puis le français. Ils se sont mis d'accord pour nous assaillir de devoirs ou quoi ?! 5 exercices de français ! Heureusement, j'en ai déjà fait 3 en cours parce que j'étais en avance... À la fin des deux exercices, je me rappelle que la prof en avait donné un à la dernière minute. Je le fais puis je peux passer au latin. Il faut que je dise ce que signifie "avoir un talon d'Achille". Décidément... Une fois le latin terminé, je passe un peu de temps sur l'ordi puis je rédige le début de ma journée pour "Nous sommes elles, elles sont nous".
Puis je vais me laver. Je choisis un livre pour le club de lecture qui aura lieu demain après-midi. Je passe ensuite pas mal de temps sur l'ordi. Adam (se lit Adame), mon petit cousin, arrive vite avec mon oncle et ma tante. Il est trop chou, il a 2 ans. Je joue avec lui puis je décide d'aller lire "Specials", le troisième tome de la série "Uglies". C'est vraiment génial. Ensuite, Adam doit aller se coucher, comme il dort dans notre chambre à Chloé et moi, on y va aussi pour lui montrer que tout le monde va "au dodo". Je m'endors sans doutes avant lui, tellement je suis fatiguée.
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Licorne_donut le 16 Sep 2017, 16:51

emmapoudlard3 a écrit:
Licorne_donut a écrit:coucou,
je ne sais pas si je suis dans le bon sujet mais quand pourrai-je poster?
BISOUS
Licorne_donut


Tu es dans le bon sujet, tu postes quand tu veux ! :coeur:

Ok je posterai mardi si personne ne poste déjà ce jour là
Merci
bisous
Licorne_donut
Licorne_donut
Julienaute d'or
 
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Ju'Grande soeur
Messages: 3751
Inscription: 31 Déc 2011, 19:39

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par foretttt le 17 Sep 2017, 14:33

    Ce projet est très intéressant, je vais le suivre attentivement (:
        - 未来 -
foretttt
Ju'Grande soeur
 
Messages: 3751
Inscription: 31 Déc 2011, 19:39

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 17 Sep 2017, 14:34

Jeudi 14/09
Aujourd'hui, c'est le dernier jour de ma référente infirmière avant ses vacances d'un mois. Aujourd'hui, j'attaque également par deux heures de TP de SVT, suivi de deux heures de TP de Physique! Après le réveil matinal, la douche rapide, je vais sur le perron, boire mon thé brûlant. Les infirmières de jour arrivent. Je salue Valérie, puis plaisante deux minutes avec Caroline, ma référente. Elle est de bonne humeur, c'est génial! Après avoir nettoyé ma tasse, je rejoins Clément et Charlotte dehors, et on va au petit-déjeuner. Comme d'habitude, eux mangent ensemble, tandis que je suis avec mon petit groupe. Je stresse un peu, c'est mon premier jeudi de cours. En effet, le jeudi précédant, je faisais ma journée d'appel, journée nationale et obligatoire pour tous les jeunes de France, pour pouvoir passer le permis de conduire et voter.
Le TP de SVT se passe bien. Je ne connais absolument pas les gestes demandés, mais mon amie Juliette m'aide. C'est sa troisième Terminale S, alors que c'est la première pour moi. Alors forcément, récupérer l'épiderme d'une feuille d'iris est une première pour moi. Mais pas préparer une lame au microscope! Juliette surveille mes gestes, et donne son approbation lorsque je lui montre la lame. Ça, c'est fait! Par contre, j'ai aucun souvenirs dans l'utilisation du microscope, et Juliette n'a pas non plus l'habitude d'utiliser ceux du lycée. Mais la prof arrive vite, et nous aide à les régler, puis à utiliser les caméras pour que cela soit plus simple pour nous de schématiser ce que l'on voit, surtout que j'ai une vue beaucoup moins bonne que celle de Juliette, et utiliser les microscopes avec mes lunettes est difficile. Après avoir bataillé avec le logiciel de l'ordinateur, nous arrivons enfin à voir ce qui nous intéresse, et nous commençons à schématiser les éléments, puis à les légender. Mais malheureusement, la sonnerie nous rattrape. Quinze minutes de pause, et c'est parti pour la physique. Ennuyeux, le rythme est très lent pour moi, car j'ai déjà les connaissances que le professeur se tue à faire comprendre aux autres. D'ailleurs, j'en ai parlé avec eux durant la pause, et le rythme est trop rapide pour eux. Bon, et bien je suis mal barrée! Du coup, je fais ce que mon prof de maths m'a dit de faire en cas d'ennui: j'écris mes romans sur mon cahier de brouillon, dans l'autre sens pour le séparer des exercices que je fais en plus, en partant d'un manuel regroupant toutes les matières du bac que j'ai acheté moi. Ils me servent surtout à m'occuper lorsque je vais mal.
Après, c'est l'heure du repas! Le prof nous lâche à la sonnerie, et je file à la rotonde du haut rejoindre mes amies. Il pleut comme pas permis, alors on traverse le parc et on coure jusqu'au bâtiment du self, pour éviter la queue. On arrive assez rapidement, et au moment où on s'assoit pour manger, la foule arrive. Yes, on est arrivées avant! On mange tranquille, et à un moment, j'aperçois le docteur F dans la queue, donc je m'approche pour la saluer et lui donner des nouvelles. Docteur F a été ma psychiatre référente lorsque j'étais au service post-urgence de la clinique, et je l'appréciais beaucoup. Après que je me sois rassise, je vois arriver docteur H. Elle, c'est la psychiatre avec qui j'ai fait ma visite préalable pour l'hôpital de jour au mois de juillet, un service où je devrais normalement aller après la fermeture de Noël (les dix jours des vacances de Noël où nous pouvons rentrer chez soi), si je vais mieux. Je l'aime beaucoup, elle m'a fait une très bonne impression lors de ma VP, et elle prend régulièrement de mes nouvelles auprès de mon psychiatre référent de mon service, pour voir l'avancée. Parfois, quand je la vois au self, je lui fais part de mes "réussites" qui ont un lien avec l'hôpital de jour, notamment le passage à tous les repas au self, alors qu'au moment de la VP, il me restait le mardi et le jeudi midi. Mais là, je commence à fatiguer, et il faut que je sois rentrée dans mon service à 13h, or, il est déjà 12h43, alors je lui souris juste quand nos regards se croisent.
Après les traitements de 13h, je vais voir ma référente à l'infirmerie pour l'embêter un peu sur le fait qu'elle n'aura pas à me supporter pendant un mois, et surtout n'aura plus à supporter mes blagues nulles (notamment quand je lui avais demandé si elle était sponsorisée par décathlon car elle ne porte quasiment que des vêtements de là-bas, ou lorsque je lui avais dit qu'elle devait faire avec ses habitudes, car elle garait sa voiture toujours à la même place, et qu'elle allait finir comme moi sinon (elle se tue à me faire changer mes rituels et mes habitudes). Bizarrement, depuis elle ne porte plus de vêtements de décathlon, et elle gare sa voiture à une place différente tout les jours :MrBlue: ).
Puis, après ma demi-heure de travail (mon professeur de maths m'a demandé de ne pas bosser plus d'une demi-heure sur ma pause déjeuner, et une heure maximum par demi-journée, pour limiter la fatigue et les crises de larmes), je me plonge dans un film, puis c'est l'heure de retourner en cours. Encore deux heures d'allemand, et j'ai enfin fini ma journée! Je hais l'allemand, surtout que l'on fait beaucoup de travail à l'oral, et je fais un blocage avec ça. Mais je travaille du mieux que je peux. Pour l'allemand, nous sommes toutes les classes de terminales mélangées, donc nous sommes onze. Cela fait beaucoup pour un cours de lv2 dans mon lycée, où les salles de langues ne dépassent pas douze places.
17h, enfin la délivrance! Je file dans mon service pour prendre un goûter, discuter avec les infirmiers, et me détendre un peu. Puis, je file dans ma chambre préparer mon sac pour le lendemain, recopier le vocabulaire d'allemand pour une amie absente, et je monte au deuxième devant l'infirmerie des traitements, où j'attends Clara, une amie avec qui on parle de meurtres et de polars pour rire et se défouler. À 18H15, les infirmiers arrivent, je prends rapidement mes traitements puis descend au rez-de-chaussée demander à une infirmière quand ma référente Caroline revient de vacances. Après quelques négociations et petites plaisanteries nulles, l'infirmière me donne enfin la date: 14 octobre. Un mois pile à attendre son retour. Puis, dîner au self avec mon petit groupe, et je rentre dans mon service prendre une douche et me préparer pour la nuit.
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 1216
Inscription: 06 Juin 2015, 10:07

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Chloeo le 17 Sep 2017, 14:52

je suis, ça me parait une idée très intéressante !
Chloeo
Julienaute d'or
 
Messages: 1216
Inscription: 06 Juin 2015, 10:07

Julienaute d'or
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Licorne_donut le 20 Sep 2017, 16:02

Mercredi- Troisième semaine de cours
Introduction
Le mercredi est une demie journée plutôt banale quand on est dans une mauvaise classe ou que l'on est pas amoureuse... Mais pour moi c'est différent! On m'a mis en 4e1 avec ma meilleure amie Emma et le mec dont je suis amoureuse depuis bientôt un an. Cette classe n'a rien à voir avec notre classe de l'année dernière. Le calme à remplacé le chaos de la 5e7. Bref cela fait 2 semaines que je suis rentrée mais je n'arrive pas à m'habituer a la 4eme. Le temps passe TROP vite et je regrette la 5e....

Mercredi 20 Septembre 2017
Je me lève à 6h45 malgrès que j'habite à 15 min à pied du collège et que je commence à 8h25. Je m'habille, déjeune (un bout de baguette avec un kinder dedans) puis je pars à 7h50 car ma meilleure amie arrive à 8h au collège. J'arrive vers 8h05 dit bonjour à ma meilleure amie et à une amie d'une autre classe: Coline. L'horrible sonnerie retentit et nous nous rendons en cours d'histoire pour faire une évaluation (pour notre grand bonheur :lol: :lol:)...
10h20: Récréation. Emma et moi discutons de samedi prochain: Oui samedi prochain nous allons à Nigloland, un parc d'attraction toutes les 2.
11h55Technologie :D :lol: Je n'ai jamais autant ris en techno!!! Nous devions faire un travail sur notre ordi et nous étions à coté du mec que j'aime et de son pote. Ils sont tellement pas doués et drôles. Malheureusement, nous ne pouvons pas être son amie car ils aiment les filles populaire et nous, nous ne sommes que des INTELLOS.....
12h25Nous finissons donc les cours et rentrons chez nous contente de cette demie journée :coeur: :coeur:
Pauline/Licorne_donut
Licorne_donut
Julienaute d'or
 
Messages: 501
Inscription: 30 Oct 2016, 18:07

Julienaute d'or
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Shtroumpfette le 20 Sep 2017, 17:34

Hello,
Je sais pas si tu la remarqué, mais je ne suis plus très active sur le forum,
Je n'ai plus le temps.
J'essaierai de poster au moin une semaine sur deux,
Si j'y arrive.
En attendant, je poste ma journée
Shtroumpfette
Julienaute d'or
 
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Julienaute d'or
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Shtroumpfette le 20 Sep 2017, 17:44

Aujourd'hui, je me réveille à 7 heures. Je m'habille (un jean boyfriend, un t-shirt blanc avec une licorne et un pull rose pâle) et je vais prendre mon ptit dej quand je me rends compte que j'ai oublié de faire un devoir d'espagnol. Je le fait à la hâte mais je suis déjà en retard Donc je prend un verre de lait et un pitch, je me brosse les dents et je pars en courant. Je retrouve deux amies à la mairie, M et K et on va au collège ensemble. J'ai une évaluation en anglais, ensuite jai espagnol,svt et latin. Quand les cours sont finis je fais un détour avec M et K pour raccompagner L et A chez elles. Et la K propose d'aller au macdo. J'appelle mon père qui me fait gentiment comprendre que je n'ai pas intérêt à y aller et M non plus ne peux pas. On rentre Donc ensemble et ensuite je vais à la pizzéria avec mon père. Ensuite, je dois faire mes devoirs. J'ai tout fait, quand je me rend compte que j'ai oublié mon livre de français en cours. Je demande donc à S,A,K et L de m'envoyer les devoirs. (Vive snap). Enfin bref voilà ma journée, plutôt pas mal, meme si mes amis d'Italie me manquent affreusement.
Eva
Shtroumpfette
Julienaute d'or
 
Messages: 624
Inscription: 09 Avr 2017, 13:52

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 23 Sep 2017, 17:14

Jeudi 21 septembre 2017

Ce matin, le réveil est matinal. Hier soir, un infirmier est venu déposé une enveloppe sur l'étagère au dessus de mon lit. "De la part de Chloé" avait-il dit. Cela tombait bien, j'avais moi aussi une enveloppe à lui donner! Donc hier, aux trois-quart endormie, j'étais allée donner mon enveloppe à Chloé. Mais j'étais tellement fatiguée que j'étais allée me recoucher et je m'étais endormie vite. Mais ce matin, la curiosité m'avait réveillée. Après le tour des infirmiers de nuit, j'avais ouvert l'enveloppe. Une longue lettre, avec un bracelet en bois avec dessus des icônes chrétiennes. Je suis bouddhiste, mais cela m'a fait extrêmement plaisir. Au moment d'aller à la douche, je croise Chloé dans le couloir, et la remercie chaudement. Elle part demain, et a trouvé du thé dans l'enveloppe que je lui ai donnée. Après la douche rapide, on se retrouve dans la cuisine, où Chloé fait chauffer de l'eau pour son café et accessoirement pour mon thé. Mes affaires rangées, on se retrouve dehors, nos boissons bien chaudes dans les mains. Ce matin, les infirmières sont Julie et Marie. Après le petit déjeuner, au moment où j'attends mes traitements devant l'infirmerie du haut, Chloé me tend une enveloppe, remplie de sachets de thé noir à la vanille. "Je sais que tu adores le thé, et je déteste celui là" Me donne-t-elle comme explication, avant de me souhaiter une bonne matinée.
Je démarre par deux heures de TP de SVT. Dès le début, mes douleurs me prennent, mais je les dissimule du mieux que je peux. Le TP d'aujourd'hui est sur le système reproducteur de la fleur. Juliette et moi disséquons une fleur de Sternbergia et une fleur de Capucine. Juliette fait un retour-service au milieu, mais moi je tiens, malgré la douleur de plus en plus forte. À la fin du cours, j'ai quasiment fini, mais je suis pratiquement pliée en deux, et le dernier quart d'heure est insoutenable. À la sonnerie, je retourne dans le service demandé mon traitement, mais il m'est refusé, car d'après Julie j'en prends trop. À la place, se sera du spasfon. J'enchaîne avec deux heures de TP de physique, mais j'ai tellement mal que je ne tiens que la première heure, avant de rentrer dans mon service. Julie me demande d'appeler ma généraliste pour savoir la conduite à tenir. Hélas, je tombe sur sa secrétaire. Finalement, il aura fallu le lendemain, un examen somatique de l'interne, et l'appel insistant de cette dernière auprès de ma généraliste pour avoir un rendez-vous. Le repas se passe bien, et au moment de la pause déjeuner, après avoir terminé mon bilan neuropsychologique dont j'aurai les résultats dans deux semaines et travaillé un peu, je prends un objet dans mes affaires, et vais voir Chloé dehors. Elle est avec ses amis, mais je lui demande de venir deux minutes, et lui offre une chaîne avec un clef de sol. En effet, elle est pianiste amatrice, comme j'ai été flûtiste amatrice pendant sept ans. Elle saute de joie, ça fait plaisir à voir. Mais le temps est court. Je dois aller en cours d'allemand, pendant deux heures. Ce cours se passe en salle informatique, et nous travaillons sur les Bundestagswahlen, les élections fédérales qui se passent en ce moment en Allemagne. Enfin, à 16h52, la sonnerie de délivrance sonne. Le goûter, puis, alors que je suis dans ma chambre à faire mon sac pour le lendemain, Chloé frappe à ma porte, et me tend ma pochette de feuilles que je lui avais prêtée à la rentrée. Mais il y a une déformation visible sur la pochette en carton. Je l'ouvre, et y trouve son drapeau américain, où y est enveloppé un collier et des boucles d'oreilles que je reconnais: elle les portait le jour de la fête de Noël, le 20 décembre 2016. Pour la première fois, nous nous laissons tomber dans les bras, et nous nous faisons un gros câlin. Elle part définitivement le lendemain matin. Après de longues discussions, nous montons toutes les deux à l'infirmerie du haut pour nos traitements de 18h15, où Clara, une très bonne amie, nous rejoint après ses cours. On rit et plaisante, malgré le fait que le groupe des nouveaux patients accuse Chloé de voler des affaires aux nouveaux. Heureusement, j'ai réussi à convaincre une des filles du groupe que c'était totalement absurde, et c'était en train de se calmer.
Mais le soir, au self, mes douleurs reprennent de plus en plus violemment. Après un repas léger, je retourne dans le service avec Chloé. Elle est pompier, et insiste pour m'examiner le ventre. Elle le fait, et s'inquiète du fait qu'une partie de mon ventre et plus dure et plus gonflée que l'autre, puis me demande d'être examinée par une soignante. J'arrive à convaincre une infirmière, Rachel, qui ne trouve malheureusement rien. Néanmoins, les infirmières m'assure qu'elles en parleront à l'interne le lendemain. Je suis épuisée. Après le retour de Rachel à l'infirmerie, je fais ma routine calme du soir: livre, tisane pour dormir, et musique relaxante. Malheureusement, au moment où je commence à laver ma tasse, le groupe des nouveaux met la musique à fond dans le couloir. Je sens la crise d'angoisse monter, et m'enferme dans ma chambre pour me calmer. Hélas, au moment où je rends mes multimédias (portable et ordinateur), cela recommence. Mais là, les infirmières interviennent: le deal était de ne plus faire de bruit à 20h, or, il est 20h02. Après la prise de ma pilule et de mes traitements de nuit, je peux enfin aller me coucher après cette journée intense mais épuisante.
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 26 Sep 2017, 20:52

Vendredi 22 septembre - emmapoudlard3

Ce matin, réveil à 7h. Une demi-heure trop tôt. Quoique, ça fait du bien de me réveiller par moi-même. Je prends mon livre et je le finis en 20 minutes. J'avais commencé à le lire hier soir et maintenant, j'ai fini toute la série de "Uglies". Je m'habille et quand j'ai fini, mon père voit ma lumière allumée et me dit bonjour. Soudain je me rappelle qu'il m'avait dit de me mettre un réveil car il ne viendrait plus me réveiller. Pour le coup, merci le réveil interne ! Je descends et je commence à préparer l'omelette. Franchement, j'adore ça ! Une fois que j'ai fini, je vais me brosser les dents, je vais aux toilettes, je mets mon foulard et ma veste (je ne voulais pas mettre un vrai manteau et une vraie écharpe avant d'arriver en automne malgré le temps. Et je n'ai pas vraiment pensé à changer donc ce sera pour la semaine prochaine), mes bottines, je mets mon sac sur mon dos et je me mets devant la porte. Mon père est en train de dire à mon frère et à ma sœur de se dépêcher. Il m'envoie les clés de la voiture, j'ouvre la porte et je rentre dans le véhicule. Une minute plus tard, tout le monde me rejoint et on part. Mon père nous dépose en face du collège et je me rends compte que je n'ai pas mon sac de sport. Ah oui, c'est vrai, je n'ai pas sport aujourd'hui. Mais lundi, j'ai eu EPS (handball), mardi UNSS (handball), mercredi UNSS (handball basket) et EPS (handball). J'aime beaucoup le handball ;) Je me dirige vers Andréa, Gabin, Chimène et FanDeXMen (je ne donne pas son nom, je n'ai pas demandé son accord). Andréa sort un sachet de son sac. Elle me dit que ce sont des amandas (une noisette dans du chocolat enrobé de sucre glace). Elle m'en donne un, c'est délicieux !!! Les portes du collège ouvrent et on se dirige vers nos cours. On est dans la même classe mais pas dans le même groupe, ce matin notre classe est mélangé avec celle des 4e5. Et les deux classes sont divisées en trois groupes. C'est pour les sciences. Je suis toute seule dans mon groupe: Andréa est avec Chimène, Gabin avec FanDeXMen (c'est une fille) et moi avec... les garçons idiots. Bon, je vais donc en Physique-Chimie. À ce qu'il paraît, il y aurait une éval... J'ai révisé mais j'espère que non quand même. Finalement, pas de contrôle, on fait un truc sur le multimètre. C'est intéressant. Ça sonne pour la récré et je rejoint Andréa et les autres. Andréa, qui était en techno, me dit qu'on fait la page de garde sur ordi. Pas de soucis. Gabin par contre me dit qu'en SVT on fait un TP. Génial... Bon ça sonne, direction la techno. On s'installe en îlots, le prof nous explique ce qu'on va faire puis on s'installe aux ordis, il n'y en a pas assez pour tout le monde, plusieurs personne devront se mettre à deux? Je préfère travailler seule alors je me dépêche et je trouve un ordi. Yes ! Par contre à côté ils se sont mis à trois. Je le sens mal, je le sens mal...

- Emma ! Tu veux bien te mettre avec K pour travailler ?

Je n'ai rien entendu, je n'ai rien entendu... J'ai appris hier que K était amoureux de moi l'an dernier. Et moi absolument pas ! Le prof arrive. La fille dit

- Regardez, Emma est toute seule, K peut se mettre avec elle.

Heureusement, le prof dit à K de choisir sa place, de se mettre avec qui il veut. Il va demander à quelqu'un et la question est réglée, ouf. Je fais ma page de garde et quand j'ai fini, le prof l'imprime. Je la mets dans mon classeur et c'est bon. Quand ça sonne, direction la SVT. Le prof nous montre deux vidéos très courtes, nous explique ce qu'il attend de nous et nous distribue les feuilles. Il y a beaucoup trop de trucs à lire... Tant pis, à l'attaque. Une fois ça fini, je lis les consignes. Mais... J'avais pas besoin de tous ces documents... Bon allez. Quand j'ai fini mon brouillon, le prof arrive, regarde ce que j'ai fait et dit:

- Et dire que je ne suis même pas venu te voir. Bravo.

Super contente, je commence à recopier au propre. Mais les filles à côté de moi ont besoin d'aide. Je leur explique sans leur donner les réponses, ce qui me fait perdre 10 bonnes minutes. Et les filles derrière ont aussi besoin d'aide... "n'oublie pas que tu veux devenir déléguée", me dis-je. Je leur explique. Ouf, je peux finir de recopier. La sonnerie retentit. le prof vient me voir pour me dire "qu'exceptionnellement" je peux rendre le brouillon. Lorsqu'il prononce "exceptionnellement", je dis que je peux le finir. Je me dépêche et je rends le compte-rendu. Je range mes affaires et je m'aperçois que je n'ai pas mes clés de casier. Je vais à la vie scolaire récupérer mon double. Je range mon sac et je mange. Après je vais à la chorale, on apprend un nouveau chant. L'après-midi j'ai anglais ça se passe bien puis ça devient du grand n'importe quoi en techno (encore et toujours techno). En espagnol ça ne s'arrange pas, on a un contrôle à cause des bavardages. En arts plastiques ça se calme un peu et je progresse bien dans mon projet.

Enfin, la journée est finie. Je rentre et je trouve une baguettine au chorizo. Je remercie Chloé et je la mange. Ce que ça fait du bien ! Je commence mes devoirs, je les finirais demain, c'est le week-end quand même ! La soirée passe tranquillement, je me lave, je vais sur Internet, je lis... Puis je dors :)
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Pearl de coquillage le 02 Oct 2017, 20:32

Coucou ! Je n'ai pas encore posté, voici ma journée.

Lundi 02/10/17
Mon réveil sonne, je l'éteins et me recouche en grommelant.
-Debout ! C'est l'Aure ! crie mon père devant ma porte.
-Va-t-en ! Je veux dormir !
-Non ! Non !
Il continue son chemin. Je somnole et mes paupières se ferment doucement.
-Léana ! Debouuuut !
-Mmmh...
Je me lève à contre coeur et sors de ma chambre. Je me lave le visage pour me rafraîchir. Je m'habille et descends les escaliers. Je salue mes parents descendus depuis bien 10 bonne minutes. Je m'assois sur ma chaise, prends mon bol de chocolat chaud et attrape une tranche de pain de mie aux céréales. J'étale de la confiture sur la tartine chaude et boit ma boisson lactée. Je me lève, remonte les escaliers. Je me rends dans la salle de bain, me brosse les dents, me coiffe et redescends. J'attrape mes sacs de cours et de sport et sors. Je monte dans la voiture et mon père démarre le moteur. Nous roulons jusqu'au collège. Je sors de la voiture et cours à la porte. Je retrouve C, E, L, S qui s'était évanoui vendredi au déjeuner. Nous remontons l'allée et nous posons nos sacs, prenons notre agenda et notre sac de sport. Nous marchons en discutant jusqu'au préau de sport. Nous nous mettons en rang, la sonnerie retentit et nous nous taisons. Le prof de sport arrive, nous soupirons fort. Il nous ouvre le gymmnase et nous entrons. Je me présente à lui pour absence au cours précédent. Je m'assois sur le banc et pose mon sac à mes pieds. Le prof fait l'appel, tout le monde est là. Nous sortons et allons au stade. Nous arrivons, nous nous changeons et sortons.
-5 minutes d'endurance sans s'arrêter, un tour de plus pour celui qui s'arrêtera ou refera ses lacets juste pour se stopper et reprendre son souffle.
Je me lance et rejoins E. Nous discutons, parlons sport, météo, garçons, soirée... ect...
Puis, je ralentis un peu sur le point de m'arrêter, E me relance. J'arrête après l'échauffement de base à cause de nausée et de maux de tête. Je m'assois à coté de S, dispensée pour son malaise. Nous parlons, puis le prof siffle la fin du cours et je pars me changer. Nous revenons préparer nos affaires de Français et nous rentrons en classe. A la fin du cours, je commence à préparer mes affaires d'SVT. Je vais manger et je ris beaucoup. Nous sortons du self et partons en récréation. Nous dégustons nos barres "Tête Brûlée" et papotons. Nous nous alignons assises sur le banc et une "victime" se couche sur nos genoux.
-UN ! DEUX ! TROIS ! cri C
Et nous faisons des guillis, des guillis. La sonnerie crie et nous prenons nos affaires de cours. Nous passons les cours de l'après-midi. SVT, Anglais, Chorale.
Chorale... Le seul moment où je me sens moi-même. J'enchaîne avec une chanson des choristes.

Vois sur ton chemin
Gamin oubliés, égarés
Donne leur la main
Pour les mener
Vers d'autres lendemain...


La prof félicite mon groupe et nous sortons Nous rangeons et rejoignons nos parents. J'embrasse ma mère, rentre à la maison, fais mes devoirs, dessine, mange mon dîner, monte les escaliers, allume la télévision, allume l'ordinateur, clique sur le moteur de recherche, tape : folili, clique, consulte les réponses de certains sujet, me connecte, regarde les réponses des messages postés hier et me rends sur "Nous sommes elles, elles sont nous". Je raconte ma journée pas entièrement terminer.
Pearl de coquillage
Julienaute d'or
 
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Julienaute d'or
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par fleurs le 04 Oct 2017, 13:16

Image

          4 octobre 2017

              Ma réputation d"intello" a déjà repris.
              Mais cette année ce sera différent.
              Car ces remarques ne m'atteindront pas (ou presque).
              J'ai décidé de le prendre comme un compliment.
              Et j'aurais du le prendre ainsi dès le début à vrai dire.
              "Intello" ça vient de intellectuelle, donc c'est un compliment.
              Je n'ai vraiment pas grand chose à raconter.
              A bientôt,

              fleurs
fleurs
Julienaute d'or
 
Messages: 2819
Inscription: 07 Fév 2016, 18:40

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 08 Oct 2017, 15:23

Jeudi 5 octobre
Ce matin, 6h30, assise sur le perron, ma couverture sur les genoux et mon thé brûlant dans les mains, je pleure. Je pleure de fatigue, je pleure de l'examen médical de la veille qui a été très compliqué, je pleure de ne pas savoir pourquoi j'ai mal. Béatrice, une infirmière remplaçante de l'autre service temps-plein arrive, et me demande si je veux qu'elle aille chercher les infirmiers de nuit de mon service. Je refuse, ce sont des remplaçants que je ne connais pas. Elle part, et Julie arrive. Elle, a tout de suite remarqué mon niveau d'angoisse et mes larmes malgré la très faible lumière qui m'éclaire. Elle me regarde gravement, et me dit d'aller la voir à la fin des transmissions. Ce que je fais. Ce matin, elle est avec Valérie. Comme prévu, sitôt les soignants de nuit partis, je vais à l'infirmerie. Julie est vraiment douce, et me demande de ne pas aller au self ni en cours ce matin. Mais j'insiste, c'est le jour des TP type bac, et je ne suis pas allée manger hier soir, mes amies s'inquiètent. J'insiste, tellement que Julie me propose un deal: OK, je vais au self, OK, je vais en cours, mais au moindre début d'angoisse ou de fatigue, je rentre. "Je ne veux pas que vous soyez aussi mal qu'hier." Dit-elle pour se justifier. Et elle a raison: hier, après mon IRM, j'ai pleuré tout l'après-midi, tellement que je n'ai pas pu aller chez l'orthophoniste, et que je me suis fait disputer par elle au téléphone, alors que ma référente avait laissé un message sur sa boîte vocale devant moi, ce qui a fini par m'achever.
Je fais comme prévu: mon amie Juliette, qui fait le TP de SVT avec moi, s'inquiète de mes larmes au début du cours, et de ma fatigue. J'ai du mal à suivre, mais je tiens, et rentre dans mon service à la récréation. Je demande à Julie l'autorisation d'aller me reposer, autorisation qu'elle m'accorde bien évidemment, et me dit qu'elle va bientôt faire le tour de 10h30, et qu'elle passera me voir, pour parler un peu, car ma deuxième référente est en vacances depuis trois semaines, et que l'autre référente est à temps partiel à 70%. Mais impossible de dormir: trois nouvelles, L, M et N, crient de joie et d'excitation devant ma chambre, ce qui me provoque une crise d'angoisse et de larmes intenses. Mais Julie intervient vite:"Les filles, calmez-vous, il y a des patients au rez-de-chaussée qui ne sont pas bien et qui veulent dormir!" crie-t-elle. "Vous n'êtes pas toutes seules dans le service!" ajoute-t-elle avant de frapper à ma porte. "Amandine, c'est moi." Elle entre et s'assoit sur le rebord de mon lit, tandis que je suis en position fœtale sur le lit, le dos appuyé au mur et mon écharpe doudou serrée contre moi. Quelques larmes coulent, tandis que je parle à Julie avec ma petite voix d'enfant des cris que font les patientes qui me terrorisent, de ma peur pendant l'IRM que j'ose enfin avouer, du fait que personne ne m'a rassurée lorsque j'étais pas bien après l'IRM. Julie, c'est l'une des seules infirmières qui arrivent à me toucher sans que je panique, qui me considère quand il le faut comme une enfant, et quand il ne le faut pas, comme une adulte, alors que pour moi je ne suis ni l'un ni l'autre. Julie, elle m'a prise une fois dans ses bras alors que j'étais en pleine crise d'hallucinations, et une autre fois, elle a pris mes deux mains dans les siennes en me jurant qu'elle arrivera à compenser le départ d'un personnage psychotique que je m'étais créé et qui m'avait accompagné pendant deux ans et demi. Bref, Julie est extraordinaire. En un quart d'heure, elle a réussi à me calmer, alors que seule il m'aurait fallu une bonne heure.
Après le repas de midi, je cours prendre mes traitements et file à l'autre bout de la clinique pour le résultat du bilan neuropsychologique. Là-bas, le couperet tombe: tous les tests montrent que je suis autiste Asperger. La neuropsychologue n'est pas habilité à poser le diagnostic, mais elle en est certaine. Comment vais-je annoncer cela à ma mère? "Bonjour Maman, ta fille est autiste et tu n'as rien vu pendant dix-sept ans!" Non, ce n'est pas possible... Elle va s'en vouloir à vie de ne pas m'avoir fait passer les tests quand la psychiatre que j'ai vu lors d'une hospitalisation il y a bientôt trois ans lui avait demandé de faire les démarches...
Mais pas le temps de chômer! Je suis épuisée, et il me reste une demi-heure pour faire ma sieste obligatoire de vingt minutes. Hélas, les patientes recommencent à hurler devant ma chambre, et là, personne ne leur dit de se calmer. Ah, si! Rachel, une infirmière, lorsque je la croise dans le couloir au moment d'aller en cours, mon regard l'implorant de faire quelque chose. Je suis tellement épuisée que des larmes coulent lorsque la prof d'allemand corrige ma compréhension orale. Mais je veux tenir, je veux tenir mes deux dernières heures de cours! Et j'y arrive, sur les rotules et morte de fatigue, mais j'y arrive. Alors quand L recommence à crier d'excitation au moment du goûter, je recommence à pleurer de fatigue, jusqu'à ce que Rachel le remarque et devant à L de se calmer.
La journée est bientôt finie. À 18h, je rejoins Clara pour me défouler de cette journée avec elle. On discute, on rit, et cela fait un bien fou.
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 08 Oct 2017, 19:00

Vendredi 6 octobre - emmapoudlard3


Je suis réveillée, il est 6h50. Je peux dormir encore au moins 40 minutes. Je me tourne et me retourne dans mon lit pendant 10 minutes sans trouver le sommeil puis j'abandonne. Je me lève et m'habille. Chloé s'étonne que je me lève si tôt. Je vais manger, je me sers un bol de céréales. je suis prête bien en avance, je vais lire sur Wattpad. J'emmène Jules à l'école, il m'exaspère tout le long du trajet. On rentre puis on repart presque aussitôt parce que Andréa nous attend, Chloé et moi, en bas de l'immeuble. En descendant les escaliers je souris car je pense à mercredi. mercredi, il y a eu les élections des délégués. Et je suis élue ! Depuis le temps que j'attendais ça ! Quand on entre dans le collège, Chloé rejoint ses amies, Andréa part en techno et moi en physique-chimie. On fait une activité par groupe de 3, mon groupe termine en avance. Lorsque ça sonne, je rejoint mes amis avec qui on échange ce qu'on fait dans les autres matières: Gabin nous informe de ce qu'on fait en SVT, Andréa et Chimène nous racontent la techo et moi je leur explique la physique-chimie. La fin de la récré est signalée par la sonnerie et je pars en techno où on fait une activité sur les éoliennes. Ensuite, direction la SVT. Pour la première activité, j'ai l'impression d'avoir fait n'importe quoi. Je vais montrer au prof qui me dit que c'est parfait. Comment c'est possible ?! Je passe à la seconde activité. Je fais un tableau que je barre finalement d'un trait pour en commencer un autre. Je vais demander son avis au prof qui dit qu'il préfère mon premier tableau et il fait des flèches sur mon trait en disant qu'il indique parfaitement le sens de lecture. QUOI ?!!!? Et dire que je me croyais nulle en SVT... Je vais manger avec Chloé, Andréa, Chimène, Gabin et Eunysse. Ce n'est pas bon, comme d'habitude. On va à la chorale, ça se passe bien, on apprend la suite d'une chanson. Premier cours de l'après-midi: anglais. C'est calme et intéressant. Puis vient la techno (et oui, à nouveau), là c'est n'importe quoi. Au final, on fait une activité notée. Espagnol, contrôle à cause du bruit. Et en arts plastiques, la prof nous met une vidéo. Enfin, à 17h30, on peut quitter. Chloé et ma mère m'attendent avec mon goûter. J'essaye la trottinette électrique, elle va super vite ! Je prépare mon sac pour lundi et mon père arrive. On est coincés dans un embouteillage car un tram a renversé un passant. Il n'est pas mort, c'est le principal ! J'arrive à la maison, il est 18h30. J'attrape mon sac de piscine, une compote et je remonte dans la voiture, direction la piscine. Tout le monde est malade à la maison... J'arrive à 18h53 au lieu de 45... Je retrouve Telma puis je me dépêche dans les vestiaires. On apprend la position de la godille et on commence à apprendre à se déplacer dans l'eau en bougeant uniquement les poignets. À 20h30, fin du cours. Je rentre, je mange toute ma soupe malgré la présence de chou-fleurs, mes pâtes, un morceau de fromage puis je me mets en pyjama. Je lis 2 pages et j'éteins, je suis exténuée.
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Pearl de coquillage le 09 Oct 2017, 18:17

Lundi 09/10

J'arrive au collège, je remonte l'allée, rejoins mes "amies" et discute avec elles. La sonnerie retentit, je prends mon agenda et me rends sous le préau de sport. Je me met en rang et choisis ma partenaire du rang. Nous marchons au stade et juste arrivé, je me retire du groupe. Je discute avec J, une fille dispensé comme moi. Mardi prochain, c'est le cross pour l'association ELA et l'endurance nous permet de nous entraîner mais je ne peux pas. Cause : Un asthme qui s'aggrave et une faible envie de me fatiguer pour salir ma santé. Je plains les autres, grelotant, toussant dans l'épais brouillard. Enfin, le prof les envoie dans les vestiaires, une fille prise de nausée pose son sac et nous rejoint lentement. Le prof prend les deux filles dispensées et les envoie poser des plots. J'en prends moi aussi et commence sous les explications ennuyeuses du prof à les poser tout les vingt et dix pas. Je fais tout le tour du stade comme ça. Les élèves sont lancés pour 5 minutes d'endurance, moi je continue mes pas. Ils suivent par un échauffement et 8 courses de relais d'échauffements et 4 sérieuses. Puis, ils rentrent se changer dans les vestiaires. J, L et moi nous nous mettons en rang.
Une fois arrivés au collège, je distribue mes bonbons et déguste le mien. Puis, je repense à la discussion avec L et J. L avait fait une tentative de suicide en voulant se défenestrer mais sa mère l'avait appelé, la sauvant ainsi. Cela ma touché même si je n'apprécie pas L, elle a fini par en parler avec la prof de français. J'étais soulagée. Après, la récré; cours de français !!!
Ah ! Ma prof de français et ses ogres, ses sorcières et ses descriptions physiques d'ogres et de sorcières ! Je suis en 6° quand même ! Je pensais apprendre des nouveaux temps... NON ! Elle ne suit même pas le programme, on a un manuel trop moisi adapté aux nouveaux programme 2016. Je rêve, j'adorais le français maintenant je l'ai en horreur. C'est détestable, je n'ai jamais appris le plus que parfait, le futur antérieur, passé antérieur ect... Au brevet de mon collège, ils ont a traduire un texte au passé simple ! Au passé simple, si, si, ils nous prennent sûrement pour des accros au téléphone et dépassés par les devoirs. Moi qui aime apprendre, ça devient une torture, presque dans toutes les matières on m'interdit de répondre parce que j'ai déjà appris, revu et revu... Après le cours de français, des nausées me prennent, je mange et me rends au secrétariat après le déjeuner.
Résultat :
Je rentre chez moi, voilà ma journée...
Pearl de coquillage
Julienaute d'or
 
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 14 Oct 2017, 11:35

Vendredi 13 octobre - emmapoudlard3


Je me réveille en entendant un bruit répétitif. Ça doit être un réveil. Franchement, son propriétaire pourrait l'arrêter. Soudain, je me rends compte que c'est le mien. Très intelligent, bravo Emma ! Je me dépêche de me lever (parce que je l'ai mis loin pour ne pas me rendormir après l'avoir arrêté) et je le stoppe. Je m'habille et je descends. Personne n'est encore là. Je m'assois et je me demande ce que je vais manger. Parce que chez mon père, la règle c'est qu'on ne mange pas deux jours de suite la même chose (et si on peut alterner sur quatre jours c'est vraiment bien). Chloé y arrive très bien: elle se fait un programme de ce qu'elle va manger et elle ne mange pas la même chose deux fois dans la semaine ! Quand mon père descend, je n'ai toujours pas choisi. Il me propose de la brioche. Là, je suis aux anges, on n'a quasiment jamais de brioche ! J'en coupe quelques tranches, je les met au grille-pain et je sors la pâte à tartiner. J'étale ensuite le chocolat sur les tranches et je mange. Un régal ! Je raconte à mon père plein de choses: la compèt' de handball qui n'était finalement qu'un entrainement (mais on l'a gagnée quand même), la réunion des délégués hier (la première à laquelle j'ai assisté !!! C'était génial !!) et plein d'autres chose avant qu'il ne me dise que je devrais peut-être aller me brosser les dents. Effectivement, j'approche de l'heure à laquelle je devrais partir. Je me brosse les dents, je mets mon manteau et je sors pour attendre mon bus. Il arrive assez vite. Dedans, je lis un chapitre d'une histoire sur Wattpad puis je me concentre sur les arrêts. J'entends le mien et je descends. J'éteins mon téléphone et je rentre dans le collège. Mon premier cours, c'est les maths Le prof nous rend un DM. J'ai eu 14/20. Une note satisfaisante pour la majorité des personnes de ma classe, mais je suis très perfectionniste et je n'aime pas avoir des notes inférieures à 15. Et en maths, je n'aime pas avoir des notes inférieures à 17. Je ne m'en plains pas parce que je sais que ce sera mal perçu par beaucoup de gens. On continue le cours sur l'initiation à la démonstration. Ensuite, direction la technologie. Je me rends compte que j'ai pris mon classeur de latin à la place de celui de techno. Pff... N'importe quoi. Je prends la correction de l'activité 3 sur une feuille à part du coup. La récréation arrive vite et on découvre les photos de classe sur le panneau d'affichage. Heureusement, celle de ma classe est tout en haut je vois à peu près. Si elle avait été en bas, elle aurait été cachée par le monde qu'il y avait devant ! On continue les cours avec la physique-chimie où on a un contrôle surprise. Au moment d'écrire la date je me rend compte: on est un vendredi 13 ! Je me convaincs que ça va me porter chance et en effet, il n'y a qu'une question dont je ne suis pas sûre. Bah oui, je n'avais pas pensé à apprendre la date de naissance et de mort d'André-Marie Ampère. J'ai mis XVIIIème siècle. Après le cours, je regarde et je vois qu'il a vécu fin XVIIIe, début XIXe. Espérons que le prof comptera bon. Surtout que cette question était sur 2,5 points, c'est la question qui en valait le plus ! Puis je me dirige vers la géographie. Bah là, on n'a pas fait grand chose. Le prof, on le voit que une fois toutes les deux semaines. Quelle idée en même temps de faire des cours Histoire-EMC avec un prof et géographie avec un autre ? On va manger, on mange prio parce qu'on fait chorale. On apprend une chanson sur les mines. Après la chorale on fait anglais, toujours aussi intéressant. Ensuite c'est SVT. Comme d'habitude, je ne sais pas trop quoi penser du prof. Je vais chercher Jules avec Andréa et Chimène. Chimène m'apprend des trucs sur les gens aux yeux violets. Ça pourrait faire un bon sujet d'histoire. Ensuite je vais un peu sur l'ordinateur, mon père vient nous chercher et me dépose à la piscine. On apprend à faire le tonneau (seulement les tibias et la tête hors de l'eau) et à faire des roulades arrières à partir de cette position. On fait un bras (une choré avec les bras), elle est géniale, dégradé puis toutes ensemble. Le thème du gala sera les musiques de pub. Je me demande ce que ça va donner. et ensuite, elle nous dit que le gala sera divisé en deux parties: les nageuses loisirs (nous) et les nageuses compétitions. Je suis impatiente de voir les chorés des nageuses compétitions ! Je vais aux douches, je me change. Mon père vient me chercher, je mange des pommes de terre sautées et de la salade. Je lis un chapitre de "Avant le labyrinthe: l'ordre de tuer" et je m'endors.
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Ju'Grande soeur
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par Amandiers le 17 Oct 2017, 15:08

Jeudi 12 octobre 2017

Aujourd'hui est un jour compliqué. J'ai mal, tout le temps. Je suis fatiguée aussi. Vivement le week-end! Les infirmières aujourd'hui sont des remplaçantes. Béatrice et Émilie ce matin, Oriana, Nathalie et Michèle cet après-midi. J'ai tellement mal que je demande à sortir du cours de physique pour prendre un traitement. En allant dans mon service, je vois de dos ma référente infirmière, Caroline. Je suis tellement heureuse de la revoir! Cela fait un mois qu'elle était en congés, en vacances au Costa Rica. Comme je lui annoncerai le lendemain, avec une franchise improbable, elle a bien bronzé, mais ses cheveux sont devenus moches (elle s'est fait une couleur blond/châtain clair, alors qu'elle est encore plus brune que moi à la base, ce qui est difficile à faire puisque j'ai la couleur de cheveux des vietnamiens, due à mes origines) et, comme j'adore l'embêter sur ça car je suis son contraire, elle n'a pas grandi! Aujourd'hui, les infirmiers de mon service sont tous en formation à ce que l'on appelle le quatrième de BD, l'immense salon au quatrième étage de l'autre aile de mon bâtiment, le service BD, ce qui explique la présence des remplaçantes.
À midi, je suis tellement pliée en deux que je mange très peu et que je rentre rapidement dans mon service. Mais les infirmières me disent d'aller m'allonger, ce que je fais. Une fois qu'elles ont fini leur repas, une d'elle, Émilie, vient me voir. J'ai toujours aussi mal, mais elle me demande si je suis stressée ou angoissée en ce moment. Pourtant, tout va pour le mieux: j'ai rendez-vous le 18 octobre à l'hôpital de jour pour faire le point sur mon passage prévu au 2 janvier, et Gaëlle, l'interne de mon service, m'accompagnera, d'une pour me rassurer et de deux pour découvrir comment ce passe un entretien comme celui-ci. Également, le 17 octobre, j'ai un entretien familial avec ma mère, le médecin, Gaëlle, et Dominique, ma seconde référente. On va parler de l'hôpital de jour, des démarches pour diagnostiquer officiellement le syndrome d'Asperger, et aussi de la proximité avec ma mère, qui s'en veut beaucoup par rapport à mon agression d'il y a quatre ans et demi et qui depuis m'étouffe. Donc sur le plan psychologique, du moins en ce jour du 12 octobre, cela se passe bien. Heureusement, après dix minutes de discussion avec Émilie, Béatrice vient m'apporter ma délivrance: la kétoprofène, un traitement particulièrement lourd mais qui me soulage en une demi-heure.
Amandiers
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1611
Inscription: 27 Déc 2011, 13:30

Julienaute d'or
Messages: 2036
Inscription: 04 Juin 2017, 16:16

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par La petite patate le 17 Oct 2017, 20:54

Ça fait un moment que je vous suis et j'adore! Bravo!
La petite patate
Julienaute d'or
 
Messages: 2036
Inscription: 04 Juin 2017, 16:16

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 21 Oct 2017, 08:03

La petite patate a écrit:Ça fait un moment que je vous suis et j'adore! Bravo!


Merci beaucoup ! Ça fait vraiment plaisir :)
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 2036
Inscription: 04 Juin 2017, 16:16

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par La petite patate le 22 Oct 2017, 14:30

emmapoudlard3 a écrit:
La petite patate a écrit:Ça fait un moment que je vous suis et j'adore! Bravo!


Merci beaucoup ! Ça fait vraiment plaisir :)

De rien.
La petite patate
Julienaute d'or
 
Messages: 2036
Inscription: 04 Juin 2017, 16:16

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 24 Oct 2017, 13:47

Vendredi 20 octobre - emmapoudlard3


Je me réveille à 7h. Enfin, c'est ce que je crois, car quand je regarde mon réveil, une demi-heure plus tard il n'est pas 7h30 mais 6h30. Pas grave ! Je pourrais lire encore une heure comme ça :) Je descends manger je me brosse les dents et on part au collège. Aujourd'hui, on termine à 17h30 et ce sera enfin les vacances ! Au programme d'aujourd'hui: physique-chimie de 9 à 10, techno de 10 à 11 et SVT de 11 à 12. Cet après-midi, anglais, techno à nouveau, espagnol et arts plastiques. Pff... Ça va être long ! En physique-chimie on fait un TP noté. Que dire à part que c'est plutôt simple ? On est les seuls à avoir fini 5 minutes en avance. Certains n'ont même pas fini le recto de la feuille quand ça sonne. Le prof me retient pour me dire de continuer à bien travailler et que c'est très bien. À mon avis, il en a marre de cette classe dont il est le prof principal. À la récré j'échange avec Gabin ce qu'on a fait le matin. Je crois qu'Andréa est fâchée contre nous. De toutes façons, moi je le suis. Elle s'est moquée de moi hier matin en badminton, elle ne s'est pas excusée de la journée alors je lui fais la tête point ! Donc en SVT on fait un truc compliqué. Génial... Lorsque ça sonne, je me dirige vers la techno. On fait une nouvelle activité que je n'aime pas trop. Après la techno, la SVT ! Le prof nous donne une activité à faire en cours et une autre à faire pendant les vacances. Râleries générales. Puis il en rajoute une couche en donnant aux trois élèves latinistes de ce groupe une activité de 7 pages recto-verso . J'en fais parti, évidemment... Les deux autres râlent, moi je sais que j'ai deux semaines donc c'est faisable. J'espère... Je parviens à boucler l'activité à faire en cours dans les temps et je suis plutôt fière de ce que j'ai fais. Je vais manger. Les haricots ne sont pas mauvais et le steak haché se laisse manger. En dessert: marbré et fruits au sirop. Je raffole des fruits au sirop ! Ma voisine se rend compte que ce n'est pas de la compote, et me les donne après avoir fait une grimace de dégoût contre mes délicieux fruits ! On va à la chorale et on retravaille toutes les chansons qu'on a apprises jusqu'à maintenant. Après, c'est l'anglais. Une surveillante nous fait monter et nous dit de nous installer, que la prof arrive. Quelqu'un commence un pendu. En anglais bien entendu. Je sens que c'est une mauvaise idée. Le bruit monte en flèche. La prof arrive au bout d'une demi-heure et s'énerve. On nous entend d'en bas alors qu'on avait des verbes et leçons à réviser, des devoirs à faire etc... Je le savais qu'elle allait s'énerver. Personne ne parle pendant le cours et la majorité de la classe participe afin de se faire pardonner. En techno, comme d'habitude c'est n'importe quoi, le prof avait prévu le coup alors on a une évaluation surprise. En fait ça ne me dérange pas tant que ça, j'ai une bonne surprise en découvrant le sujet. J'aime bien ce genre d'évaluations. À la récré on apprend que la prof d'espagnol n'est pas là. Je m'inscris au CDI, j'ai bien fait de prendre mon livre. Au CDI je lis, je lis et je lis. J'ai fini le tome 3 de "La Sélection". Je suis encore dans l'esprit du livre quand j'entre dans la salle d'arts plastiques. On commence le nouveau sujet c'est-à-dire "L'Allégorie du Temps". J'aime bien ce sujet. Pendant ce temps, tout le monde parle des vacances. C'est là que je me souviens que j'ai natation synchronisée ce soir. C'est pas encore les vacances, même si j'adore la synchro...

À la natation, on retravaille le bras (voir vendredi - semaine 6) et on apprend à tendre une jambe en faisant le tonneau puis à faire une roulade puis à revenir en tonneau normal. À la fin du cours, c'est le père de Telma qui me ramène à l'appartement. Je mange un hamburger (miaaam !) et je vais me coucher, je suis hyper fatiguée !
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Julienaute d'or
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

Re: Nous sommes elles, elles sont nous

Message par emmapoudlard3 le 12 Nov 2017, 13:51

Bon, vous le savez toutes, le forum va fermer... Cependant, pour TOUTES celles qui le veulent (y compris celles qui ne faisaient pas partie du projet), si vous avez Wattpad, vous pouvez continuer ce récit de vie. Comment ? C'est très simple ! Cherchez soit "lenadream3" soit "Nous sommes elles, elles sont nous" sur Wattpad et envoyez-moi (lenadream3) un message privé expliquant que vous voulez poursuivre le projet.
Voilà, et c'est malheureusement la dernière fois que je poste ici...
emmapoudlard3
Julienaute d'or
 
Messages: 329
Inscription: 25 Oct 2016, 16:27

44 messages Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Au total il y a 0 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 0 invité
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités