Fais connaître Folili !
Partage

Comptes-tu participer ?

Oui
12
57%
Non
0
Aucun vote
Je ne sais pas
2
10%
Si j'ai de l'inspiration...
7
33%
 
Nombre total de votes : 21

Julienaute d'or
Messages: 72
Inscription: 09 Nov 2015, 18:15

LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par la-petite-auteure le 06 Mar 2016, 17:30

J'ai créer ce sujet pour que tout le monde puisse écrire ses poèmes sur le thème que vous voulez.
Si vous voulez proposer un concours sur ce sujet, c'est possible, mais venez m'en parler sur ma BAL:
topic124065.html.

Voilà un poème pour démarrer le sujet:

Supplication
Lune qui nous éclaire la nuit
Toi qui, au matin, disparaitras
Sans faire de bruit
Au crépuscule, resplendiras.

Lune, qui, sans être présente
Illumine ma journée,
Sans cesse me hante,
Sans pourtant m'importuner.

Lune, ce soir j'ai besoin de toi
Car Cupidon a décidé,
Que cette fois ce serait moi,
La cible d'une flèche empoisonnée.

Emma


Je pense que vous aurez toutes compris que c'est un poème d'amour et que je raconte à la lune cette histoire.
la-petite-auteure
Julienaute d'or
 
Messages: 72
Inscription: 09 Nov 2015, 18:15

Ju'Grande soeur
Messages: 3177
Inscription: 22 Oct 2013, 13:46

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par leleupi le 17 Mar 2016, 21:06

:coeur: [color=#FF40BF]Dans le ciel
au coucher du soleil
libellule rouge
tu volais
pendant que je revais
sur le dos de maman
[/color]
leleupi
Ju'Grande soeur
 
Messages: 3177
Inscription: 22 Oct 2013, 13:46

Julienaute d'or
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ninona le 05 Mai 2016, 20:10

Les couleurs de l'arc en ciel.


Rouge comme la croix
de l’ambulance qui
partout peut nous
emmener.

Orange comme le fruit,
le fruit si délicieux
que l'ont peux manger.

Jaune comme la banane.
Miam miam !

Vert comme les
feuilles des arbres qui
nous permet de respirer.

Bleu comme le ciel
qui nous permet
de rêver.

Violet comme ce smileys :MrViolet: !



Ninona





Voilà c'est moi qui l'ai inventer je sais pas si il est bien ou pas.
Ninona
Julienaute d'or
 
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Julienaute d'or
Messages: 169
Inscription: 02 Oct 2015, 17:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par LolaChocolat le 28 Mai 2016, 13:29

la-petite-auteure a écrit:J'ai créer ce sujet pour que tout le monde puisse écrire ses poèmes sur le thème que vous voulez.
Si vous voulez proposer un concours sur ce sujet, c'est possible, mais venez m'en parler sur ma BAL:
topic124065.html.

Voilà un poème pour démarrer le sujet:

Supplication
Lune qui nous éclaire la nuit
Toi qui, au matin, disparaitras
Sans faire de bruit
Au crépuscule, resplendiras.

Lune, qui, sans être présente
Illumine ma journée,
Sans cesse me hante,
Sans pourtant m'importuner.

Lune, ce soir j'ai besoin de toi
Car Cupidon a décidé,
Que cette fois ce serait moi,
La cible d'une flèche empoisonnée.

Emma


Je pense que vous aurez toutes compris que c'est un poème d'amour et que je raconte à la lune cette histoire.






Il est carrément génial ton poème !! comment tu fais ??!
LolaChocolat
Julienaute d'or
 
Messages: 169
Inscription: 02 Oct 2015, 17:52

Julienaute d'or
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mayy2003 le 14 Juin 2016, 14:12

Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.
Mayy2003
Julienaute d'or
 
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Julienaute d'or
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mayy2003 le 14 Juin 2016, 14:33

Je vais encore me libérer dans ce carnet à poèmes! Là, c'est plus joyeux que le premier poème que j'ai posté. Ca parle des questions qu'on se pose à l'adolescence, notamment les questions sentimentales.

Que faire ?

Que faire quand les barrières sont démolies,
Quand la raison est surpassée par le cœur,
Quand celui-ci bat à mille à l'heure,
Que faire quand je ne sais plus qui je suis ?

Que faire quand mon âme est blessée et nue,
Quand l'amour de toujours s'efface,
Quand les sentiments défilent et passent,
Que faire quand je me sens inconnue ?

Que faire ? Je me sens si désemparée.
Que faire, pour retrouver celle que j'étais ?
Cette enfant que je cherche est perdue.
Que faire, quand je me sens disparue ?
Mayy2003
Julienaute d'or
 
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Julienaute d'or
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mayy2003 le 15 Juin 2016, 13:52

Arabesque a écrit:A fantastic fancy dress ball takes place
In the heart of the countess' palace
There are mirrors all around us
Everywhere resonates a joyful chorus

Hidden by coloured feathers
Lovers aren't sure to dance together
Beauty of the game
No fear and no fame

A hand takes yours, gently
A Venetian mask is all you can see
Dark gloves and a halo of mist
Is he a prince or a fallen illusionist ?

In the garden a farandole runs
Dozens of smiles and united fingers
You and your mysterious partner
Are looking at them from the columns

It seems like this night would never end
However the dawn is coming, slowly
Everything will be vague in your memory
But a Venetian mask will be put on your bed...


Waouh! Tu m'impressionnes! Déjà, ton poème est magnifique et très poétique (tu as mis beaucoup d'images) et en plus il est en anglais! Comment tu fais pour maîtriser aussi bien cette langue? J'ai compris ce que tu as écrit, mais je serais incapable d'écrire de la poésie en anglais!
Mayy2003
Julienaute d'or
 
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Julienaute d'or
Messages: 550
Inscription: 09 Jan 2016, 12:14

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ilovecats le 24 Juin 2016, 22:02

L'amie

Une amie on peut lui dire "chérie,chérie!"
Avec elle on est tous gentils

On est jamais orgueilleux
Mais on est très heureux
Et c'est merveilleux

On doit l'aimer
L'adorer
Et ne rien lui cacher...

On lui fait confiance
On lui dit pardon
Et on dit toujour "oui"
Pour jouer avec autrui

Ilovecats
Ilovecats
Julienaute d'or
 
Messages: 550
Inscription: 09 Jan 2016, 12:14

Julienaute d'or
Messages: 550
Inscription: 09 Jan 2016, 12:14

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ilovecats le 24 Juin 2016, 22:03

L'amie

Une amie on peut lui dire "chérie,chérie!"
Avec elle on est tous gentils

On est jamais orgueilleux
Mais on est très heureux
Et c'est merveilleux

On doit l'aimer
L'adorer
Et ne rien lui cacher...

On lui fait confiance
On lui dit pardon
Et on dit toujour "oui"
Pour jouer avec autrui

Ilovecats
Ilovecats
Julienaute d'or
 
Messages: 550
Inscription: 09 Jan 2016, 12:14

Julienaute d'or
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ninona le 02 Juil 2016, 10:34

Mayy2003 a écrit:Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.





C'EST GENIAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
A la fin de ton poème j'avais des larmes qui coulait tellement j'était émue!!!!
Et ce que plus tard tu veux devenir poète?
Parce que tu serait une poète génial !!!!!
Tu a écrit un poème digne des plus grands poètes !!!!
Tu a vraiment un don pour la poésie!!!
Continue comme ça j'adore ce que tu écrit!!!
Ninona
Julienaute d'or
 
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Julienaute d'or
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mayy2003 le 02 Juil 2016, 19:12

Ninona a écrit:
Mayy2003 a écrit:Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.





C'EST GENIAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
A la fin de ton poème j'avais des larmes qui coulait tellement j'était émue!!!!
Et ce que plus tard tu veux devenir poète?
Parce que tu serait une poète génial !!!!!
Tu a écrit un poème digne des plus grands poètes !!!!
Tu a vraiment un don pour la poésie!!!
Continue comme ça j'adore ce que tu écrit!!!

Oh là, là tu peux pas savoir comment ça me fait plaisir ce que tu me dis, c'est adorable. Merci beaucoup! Je suis désolée de t'avoir fait pleurer...
Bah, j'aimerais bien être écrivaine, mais bon, j'arrive jamais à terminer ce que j'écris... Poète, je n'y avais jamais vraiment pensé...
Mais tu sais, je pense pas que j'aie un don. Je vais être franche, je suis fière de cette poésie, parce que j'ai vraiment trouvé les mots qui exprimaient ce que je ressentais, mais c'est une des seules que j'aie écrites qui me plaise vraiment. Je ne sais pas vraiment comment je l'ai écrite, mais en tout cas, c'était à un moment où je me sentais vraiment très mal, j'ai eu l'inspiration comme ça, en cours d'anglais. Et puis j'ai écrit tout ce que je voulais lui dire. Je pense qu'on écrit les choses les plus belles dans les moments les plus moches...
Merci encore :coeur:
Tu écris, toi aussi?
Mayy2003
Julienaute d'or
 
Messages: 787
Inscription: 18 Mai 2016, 14:17

Julienaute d'or
Messages: 300
Inscription: 08 Jan 2016, 19:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par hyrise le 12 Juil 2016, 18:29

Tu es beau
Intelligent
Et pourtant il y a un bloquage
Je t'aime T je taimerais toujours
Je voudrais qu'on se remette ensemble
Quand je pense a toi je vois des môments de
Tristesse quand on s'est quitté
Tu n'as même pas attendu qu'on se voit
Pour me l'annoncé tu es lâche
Mais je t'aime et je sais que c'est pareil pour toi
Je l'ai su par E ! Je n'arrive pas a te pardonner tout mais une partie es oublié
T tu est dans mon coeur a jamais !
Je t'aime
hyrise
Julienaute d'or
 
Messages: 300
Inscription: 08 Jan 2016, 19:52

Julienaute d'or
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ninona le 17 Juil 2016, 11:42

Arabesque a écrit:A fantastic fancy dress ball takes place
In the heart of the countess' palace
There are mirrors all around us
Everywhere resonates a joyful chorus

Hidden by coloured feathers
Lovers aren't sure to dance together
Beauty of the game
No fear and no fame

A hand takes yours, gently
A Venetian mask is all you can see
Dark gloves and a halo of mist
Is he a prince or a fallen illusionist ?

In the garden a farandole runs
Dozens of smiles and united fingers
You and your mysterious partner
Are looking at them from the columns

It seems like this night would never end
However the dawn is coming, slowly
Everything will be vague in your memory
But a Venetian mask will be put on your bed...




Est ce que tu pourrais me traduire ton poème ?
Parce que je n'ai que 9 ans et du coup je ne sais pas très bien parler anglais.
Mais si tu ne le fait pas ce n'est pas grave je demanderais a ma maman de le faire (elle est prof d'anglais au collège).
Ninona
Julienaute d'or
 
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Julienaute d'or
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ninona le 17 Juil 2016, 11:56

Mayy2003 a écrit:
Ninona a écrit:
Mayy2003 a écrit:Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.





C'EST GENIAL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
A la fin de ton poème j'avais des larmes qui coulait tellement j'était émue!!!!
Et ce que plus tard tu veux devenir poète?
Parce que tu serait une poète génial !!!!!
Tu a écrit un poème digne des plus grands poètes !!!!
Tu a vraiment un don pour la poésie!!!
Continue comme ça j'adore ce que tu écrit!!!

Oh là, là tu peux pas savoir comment ça me fait plaisir ce que tu me dis, c'est adorable. Merci beaucoup! Je suis désolée de t'avoir fait pleurer...
Bah, j'aimerais bien être écrivaine, mais bon, j'arrive jamais à terminer ce que j'écris... Poète, je n'y avais jamais vraiment pensé...
Mais tu sais, je pense pas que j'aie un don. Je vais être franche, je suis fière de cette poésie, parce que j'ai vraiment trouvé les mots qui exprimaient ce que je ressentais, mais c'est une des seules que j'aie écrites qui me plaise vraiment. Je ne sais pas vraiment comment je l'ai écrite, mais en tout cas, c'était à un moment où je me sentais vraiment très mal, j'ai eu l'inspiration comme ça, en cours d'anglais. Et puis j'ai écrit tout ce que je voulais lui dire. Je pense qu'on écrit les choses les plus belles dans les moments les plus moches...
Merci encore :coeur:
Tu écris, toi aussi?



T'inquiète on peut pas vraiment dire que j'ai pleuré parce que j'avais juste des larmes qui coulait sur les joues.Et puis je préfère pleurer pour ton poème plutôt que parce que ma pire ennemie a mis mes amies contre moi.Je suis daccord avec toi.Je ne sais pas si c'est le mots qui convient vraiment mais moi je pense que quand tu l'a écrit comme tu était très mal tu était un eu dans un état second.Et pour répondre a ta question j'ai écrit un livre que j'ai envoyé a un site qui l'a frabriqué mais je ne l'ai pas publier.C'était un livre sur un poney.Et a ce moment là j'était passionée par les poney et par les chevaux.Alors comme tu a dit que tu n'arrivais jamais a finir ce que tu écrivais je peut te donner des conseils.Déjà il faut le faire sur un sujet qui t'intéresse.Et souvent je n'avait pas envie de recommencer a écrire mais mes parents m'ont obligés a le faire et une fois que j'avais commencé les idés venait toutes seules et on ne pouvait plus m'arreter.
Ninona
Julienaute d'or
 
Messages: 239
Inscription: 02 Jan 2016, 14:08

Julienaute d'or
Messages: 3257
Inscription: 19 Avr 2014, 18:22

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Ehtaga2003 le 05 Sep 2016, 21:02

Je t'ai vu.
Dans la rue, dans la cours.
Mais pourquoi insistes-tu ?
Je ne t'aime plus, mais m'en veux-tu ?
Je suis revenue pour te dire au revoir
Et m'orienter loin de ce désespoir
Au quel, j'étais enfermée depuis un certain décès.
On s'est aimé Manu
Oui mais sais-tu,
Que notre amour était perdu ?

Amour perdu, Agathe (:


Løve мe or leαve мe
Ehtaga2003
Julienaute d'or
 
Messages: 3257
Inscription: 19 Avr 2014, 18:22

Julienaute d'or
Messages: 28
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:18

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Melissa reglisse le 14 Sep 2016, 15:43

Mayy2003 a écrit:Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.




Moi aussi j ai eu des idée noirs et cette poésie ma touché je suis émue
Melissa reglisse
Julienaute d'or
 
Messages: 28
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:18

Julienaute d'or
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mamzell Ambre le 15 Sep 2016, 20:36

Mayy2003 a écrit:Ce poème, c'est pour elle, Juliette, qui m'a tout raconté il y a deux jours. Automutilation, alcool, dépression, tentatives de suicide... Sa vie de l'an dernier: des éclats de douleur et de souffrance. Elle ne boit plus, ne se mutile plus, mais la vie laisse des traces physiques et psychologiques. Je lui ai écrit ce poème.

Derrière ton visage impassible et paisible,
Derrière ton visage souriant et riant,
Derrière ton visage vivant et éclairant,
Tu caches ta face de désespoir et de noir.

Derrière ce voile joyeux et lumineux,
Derrière ce voile de bonheur et de cœur,
Derrière tes assurances et tes espérances,
Tu masques ton visage d'ivresse de tristesse.

Tu souffres dans un silence intense,
Tu te tais dans le plus grand secret,
Tu ne laisses rien paraître de ton être,
La douleur te dévore et te mord.


Mais, Juliette, au bord du gouffre, tu t'élances,
Tes joues creusées par les larmes, plus d'espérance,
Tu cours, tu vas céder, tout laisser tomber,
Tu ne tiens plus, tu tombes, tu chutes, rien à quoi te raccrocher...

Et puis, Léa, soudain, te tend la main,
Elle t'extirpe de cet enfer sans fin,
Elle confisque tes instruments de torture,
Et elle reconstruit ton futur.

Dans la nuit, ressortent tes démons,
Ils te tiraillent, te blessent de leur harpon,
Ils continuent, souvent, de t'harceler,
Et toi, tu continues, souvent, à pleurer.

Juliette, si je t'écris ce poème,
C'est pour te dire d'abord, que bien sûr, je t'aime,
Que la vie est cruelle,
Mais qu'elle est aussi belle,
Que tu n'abandonnes pas,
Que tu continueras,
A vivre, à avancer,
A espérer, aimer,
Que je suis avec toi,
Je serai toujours là,
Quand tu auras besoin,
D'aide et de soutien.

La vie fait des fracas,
Elle détruit tant de fois,
N'en fais pas ton ennemie,
Mais plutôt ton amie,
Vis, profites-en à fond,
Au lieu de toucher le fond.
Chasse la dépression,
Les horreurs, les démons,
Et mène ton combat,
Reconstruis-toi,
Recouds les morceaux,
Assemble les lambeaux.

Mes mots sont maladroits,
Même un peu faux, parfois,
Mais viennent du fond du cœur,
Et du fond de mes pleurs.



Je t'aime, Juliette, ne l'oublie jamais.


Vraiment génial!!!! Bravo! Tu as un don! Jamais je n'ai lu un poème aussi émouvant. F.O.R.M.I.D.A.B.L.E.!
Mamzell Ambre
Julienaute d'or
 
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Julienaute d'or
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mamzell Ambre le 17 Sep 2016, 15:28

Ce poème est dédié à mon cousin germain avec qui j'étais très proche, Célestin, qui est parti vivre dans un univers tout bleu.
Je suis venu te voir une semaine avant.
Tu était tout fébrile et dégarni, mais souriant.
Car tu était toujours souriant.
Tu savais ce qui allais t'arriver, mais tu prenais sur toi.
Quand je suis arrivée, j'ai sauté dans tes bras en te voyant.
Il faut dire que je t'adorais.
Tu étais pour moi comme un frère.
Mais je ne t'avais à peine dit bonjour, que j'ai dû partir voir mon autre cousin malade mentalement, laissant mes parents tous seuls avec toi et les tiens.
En repensant à toi, de grosse larme coule sur mes joues.
Je ne t'ai pas revu depuis.
Quand j'ai appris l'horrible nouvelle, j'ai pleuré pendant une semaine.
J'avais 5 ans et toi 6.
Enfin, tu avais 6.
Mes parents avaient prévenus ma maîtresse qui essayait de me réconforter mais rien n'y faisais.
Il y a quelques jours, j'ai revu une photo de toi et moi jouant à la cuisinière.
Tes petites boucles brunes qui retombaient dans tes yeux me faisais rire, mais maintenant, elle me font pleurer.
Je suis d'habitude une fille pleine d'enthousiaste mais, là, je suis triste. Très triste.
Je t'aime.
Mamzell Ambre
Julienaute d'or
 
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Julienaute d'or
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mamzell Ambre le 18 Sep 2016, 18:26

Creagirl a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:Ce poème est dédié à mon cousin germain avec qui j'étais très proche, Célestin, qui est parti vivre dans un univers tout bleu.
Je suis venu te voir une semaine avant.
Tu était tout fébrile et dégarni, mais souriant.
Car tu était toujours souriant.
Tu savais ce qui allais t'arriver, mais tu prenais sur toi.
Quand je suis arrivée, j'ai sauté dans tes bras en te voyant.
Il faut dire que je t'adorais.
Tu étais pour moi comme un frère.
Mais je ne t'avais à peine dit bonjour, que j'ai dû partir voir mon autre cousin malade mentalement, laissant mes parents tous seuls avec toi et les tiens.
En repensant à toi, de grosse larme coule sur mes joues.
Je ne t'ai pas revu depuis.
Quand j'ai appris l'horrible nouvelle, j'ai pleuré pendant une semaine.
J'avais 5 ans et toi 6.
Enfin, tu avais 6.
Mes parents avaient prévenus ma maîtresse qui essayait de me réconforter mais rien n'y faisais.
Il y a quelques jours, j'ai revu une photo de toi et moi jouant à la cuisinière.
Tes petites boucles brunes qui retombaient dans tes yeux me faisais rire, mais maintenant, elle me font pleurer.
Je suis d'habitude une fille pleine d'enthousiaste mais, là, je suis triste. Très triste.
Je t'aime.

C'est magnifique...

Merci. Ça me touche beaucoup... :coeur:
Mamzell Ambre
Julienaute d'or
 
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Julienaute d'or
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mamzell Ambre le 21 Sep 2016, 08:50

Mamzell Ambre a écrit:
Creagirl a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:Ce poème est dédié à mon cousin germain avec qui j'étais très proche, Célestin, qui est parti vivre dans un univers tout bleu.
Je suis venu te voir une semaine avant.
Tu était tout fébrile et dégarni, mais souriant.
Car tu était toujours souriant.
Tu savais ce qui allais t'arriver, mais tu prenais sur toi.
Quand je suis arrivée, j'ai sauté dans tes bras en te voyant.
Il faut dire que je t'adorais.
Tu étais pour moi comme un frère.
Mais je ne t'avais à peine dit bonjour, que j'ai dû partir voir mon autre cousin malade mentalement, laissant mes parents tous seuls avec toi et les tiens.
En repensant à toi, de grosse larme coule sur mes joues.
Je ne t'ai pas revu depuis.
Quand j'ai appris l'horrible nouvelle, j'ai pleuré pendant une semaine.
J'avais 5 ans et toi 6.
Enfin, tu avais 6.
Mes parents avaient prévenus ma maîtresse qui essayait de me réconforter mais rien n'y faisais.
Il y a quelques jours, j'ai revu une photo de toi et moi jouant à la cuisinière.
Tes petites boucles brunes qui retombaient dans tes yeux me faisais rire, mais maintenant, elle me font pleurer.
Je suis d'habitude une fille pleine d'enthousiaste mais, là, je suis triste. Très triste.
Je t'aime.

C'est magnifique...

Merci. Ça me touche beaucoup que tu dises ça... :coeur:
Mamzell Ambre
Julienaute d'or
 
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Julienaute d'or
Messages: 4254
Inscription: 19 Mar 2016, 16:07

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par lilypotter13 le 19 Nov 2016, 11:24

Mamzell Ambre a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:
Creagirl a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:Ce poème est dédié à mon cousin germain avec qui j'étais très proche, Célestin, qui est parti vivre dans un univers tout bleu.
Je suis venu te voir une semaine avant.
Tu était tout fébrile et dégarni, mais souriant.
Car tu était toujours souriant.
Tu savais ce qui allais t'arriver, mais tu prenais sur toi.
Quand je suis arrivée, j'ai sauté dans tes bras en te voyant.
Il faut dire que je t'adorais.
Tu étais pour moi comme un frère.
Mais je ne t'avais à peine dit bonjour, que j'ai dû partir voir mon autre cousin malade mentalement, laissant mes parents tous seuls avec toi et les tiens.
En repensant à toi, de grosse larme coule sur mes joues.
Je ne t'ai pas revu depuis.
Quand j'ai appris l'horrible nouvelle, j'ai pleuré pendant une semaine.
J'avais 5 ans et toi 6.
Enfin, tu avais 6.
Mes parents avaient prévenus ma maîtresse qui essayait de me réconforter mais rien n'y faisais.
Il y a quelques jours, j'ai revu une photo de toi et moi jouant à la cuisinière.
Tes petites boucles brunes qui retombaient dans tes yeux me faisais rire, mais maintenant, elle me font pleurer.
Je suis d'habitude une fille pleine d'enthousiaste mais, là, je suis triste. Très triste.
Je t'aime.

C'est magnifique...

Merci. Ça me touche beaucoup que tu dises ça... :coeur:

Ouah, c'est magnifique !!!! Il avait de la chance d'avoir une cousine comme ça !!!!
lilypotter13
Julienaute d'or
 
Messages: 4254
Inscription: 19 Mar 2016, 16:07

Julienaute d'or
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mamzell Ambre le 19 Nov 2016, 17:32

lilypotter13 a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:
Creagirl a écrit:
Mamzell Ambre a écrit:Ce poème est dédié à mon cousin germain avec qui j'étais très proche, Célestin, qui est parti vivre dans un univers tout bleu.
Je suis venu te voir une semaine avant.
Tu était tout fébrile et dégarni, mais souriant.
Car tu était toujours souriant.
Tu savais ce qui allais t'arriver, mais tu prenais sur toi.
Quand je suis arrivée, j'ai sauté dans tes bras en te voyant.
Il faut dire que je t'adorais.
Tu étais pour moi comme un frère.
Mais je ne t'avais à peine dit bonjour, que j'ai dû partir voir mon autre cousin malade mentalement, laissant mes parents tous seuls avec toi et les tiens.
En repensant à toi, de grosse larme coule sur mes joues.
Je ne t'ai pas revu depuis.
Quand j'ai appris l'horrible nouvelle, j'ai pleuré pendant une semaine.
J'avais 5 ans et toi 6.
Enfin, tu avais 6.
Mes parents avaient prévenus ma maîtresse qui essayait de me réconforter mais rien n'y faisais.
Il y a quelques jours, j'ai revu une photo de toi et moi jouant à la cuisinière.
Tes petites boucles brunes qui retombaient dans tes yeux me faisais rire, mais maintenant, elle me font pleurer.
Je suis d'habitude une fille pleine d'enthousiaste mais, là, je suis triste. Très triste.
Je t'aime.

C'est magnifique...

Merci. Ça me touche beaucoup que tu dises ça... :coeur:

Ouah, c'est magnifique !!!! Il avait de la chance d'avoir une cousine comme ça !!!!

Merci beaucoup les filles!!!! :coeur: Vous êtes vraiment sympa!!
Mamzell Ambre
Julienaute d'or
 
Messages: 623
Inscription: 28 Juil 2016, 18:52

Julienaute d'or
Messages: 255
Inscription: 25 Mar 2013, 18:40

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par Mayli le 13 Juil 2017, 03:24

Parce que je ressens tout très fort....

Je suis une lionne

Je suis une lionne qui pleure
J'étais forte et courageuse
La vie m'a fait vivre les pires enfers
Mais maintenant je suis sans limites
Les larmes roulent encore sur mes jouent
Tes mots doux tirallent ma pensée
Ma plume caresse cette feuille de papier.
La si douce saveur de ma revanche sur la vie
Ravive encore cette flamme en moi
Je brûle de l'intérieur
Aussi j'aime à en mourir.
Le parfum du bonheur, bouffée d'oxygène
Je respire.. la vie est bien là
Tout ces mots se mélangent en moi
Un sens il n'y en a peut être pas
Mais il y a t il une plus belle définition du mot vivre ?
Les sensations multiples et nombreuses
Le vent siffle dans mes oreilles et ma main caresse cette pâquerette
Un peu...
Beaucoup...
Passionnément...
A la folie !
Ha oui la folie, frétiller, frissonner, aimer...
J'ai tout ça en moi
La vie me dévore peut à peu...
Mais moi je la croque à pleine dent
Chasse tes démons petite... ils te tueront
Ha ça je n'y crois pas
Je suis une lionne, je suis courageuse, je suis forte, parfois j'ai mal et parfois je vais bien
Je suis une lionne, la vie est mon terrain de jeu et de mon histoire je suis l'auteure.


May-Li, 14 ans, poèmes en vers libres.
"Write To Love"
Mayli
Julienaute d'or
 
Messages: 255
Inscription: 25 Mar 2013, 18:40

Julienaute d'or
Messages: 167
Inscription: 31 Juil 2017, 19:32

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par InesBelou181 le 03 Aoû 2017, 12:07

Salut, je suis nouvelle sur le forum ! Quand j'ai vue cette rubrique, je me suis précipitée dessus, parce que j'adore la poésie !!! Et j'aime beaucoup en écrire aussi !
Voici un petit poème que j'ai écrit, intitulé " Tout en haut ", j'espère qu'il vous plairas! ( PS: ça me ferais vraiment plaisir si vous me disiez ce qu'il faut que j'arrange dans mon poème, comme ça, je pourrais l'amélioré !!! :MrRespect: )

Tout en haut

Seule, je franchis les hautes crêtes escarpées;
Et enfin, j'arrive au sommet.
Debout, je contemple l'océan de nuage.
Voir ce spectacle est beau. Cet immense paysage,
Qui toujours devant moi finit et recommence.
Les montagnes boisées surgissent dans la brume.
Debout, tout là haut, je me sens légère comme une plume,
Debout, tout là haut, le vent doucement me balance.
L'horizon semble si mystérieux,
L'horizon rattaché au cieux.
Je respire l'air pur tout autour,
De la splendide nature qui m'entoure.
InèsBelou181 :coeur: :D

Voilà, j'espère que ce petit poème vous auras plu !!! :MrBc:
InesBelou181
Julienaute d'or
 
Messages: 167
Inscription: 31 Juil 2017, 19:32

Julienaute d'or
Messages: 172
Inscription: 29 Aoû 2017, 20:50

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par bleu lune le 18 Sep 2017, 20:29

Ile indomptable
 
Mon vieil œil de marin aperçoit à l’horizon
L’île dressée et fière, belle mais dominante
Cette ile m’hypnotise tant elle est envoutante
L’île capricieuse qui m’enlève la raison
 
Ses sommets pointant le ciel tel des griffes acérées
Un mélange de forêts et de pierres escarpées
Comme si l’île au temps a toujours échappé
On ne voit que les brumes, on n’entend que les marées
 
Seules traces les vestiges d’un peuple oublié
Comme si quelques dieux mystiques et sans aucun sens,
Il y a quelques millénaires y choisirent résidence,
Ne laissant que les lances qu’ils ont souvent maniées
 
Les lianes se referment sur votre corps serré
Dans les entrailles de l’ilot vous êtes verrouillés
Cette fière île jamais vous n’auriez dû défier
L’ile moqueuse se vante que jamais vous ne l’aurez


Elle n est pas top mais bon...

ƠƲƁԼƖЄȤ Լ'ƛƲƬƠƦƠƲƬЄ, ʆЄ ƔЄƲҲ ƤƛƦƇƠƲƦƖƦ Լƛ ƔƠƖЄ ԼƛƇƬЄ́Є
bleu lune
Julienaute d'or
 
Messages: 172
Inscription: 29 Aoû 2017, 20:50

Julienaute d'or
Messages: 167
Inscription: 31 Juil 2017, 19:32

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par InesBelou181 le 21 Sep 2017, 13:50

bleu lune a écrit:
Ile indomptable
 
Mon vieil œil de marin aperçoit à l’horizon
L’île dressée et fière, belle mais dominante
Cette ile m’hypnotise tant elle est envoutante
L’île capricieuse qui m’enlève la raison
 
Ses sommets pointant le ciel tel des griffes acérées
Un mélange de forêts et de pierres escarpées
Comme si l’île au temps a toujours échappé
On ne voit que les brumes, on n’entend que les marées
 
Seules traces les vestiges d’un peuple oublié
Comme si quelques dieux mystiques et sans aucun sens,
Il y a quelques millénaires y choisirent résidence,
Ne laissant que les lances qu’ils ont souvent maniées
 
Les lianes se referment sur votre corps serré
Dans les entrailles de l’ilot vous êtes verrouillés
Cette fière île jamais vous n’auriez dû défier
L’ile moqueuse se vante que jamais vous ne l’aurez


Elle n est pas top mais bon...

ƠƲƁԼƖЄȤ Լ'ƛƲƬƠƦƠƲƬЄ, ʆЄ ƔЄƲҲ ƤƛƦƇƠƲƦƖƦ Լƛ ƔƠƖЄ ԼƛƇƬЄ́Є

Tu rigoles j'espère !! Elle est magnifique ta poésie !!!! :coeur: :MrRespect:
Moi aussi j'écrit des poésies sur le forum que tu peux trouver ici!
Bisouuuus !!! :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:
InesBelou181
Julienaute d'or
 
Messages: 167
Inscription: 31 Juil 2017, 19:32

Julienaute d'or
Messages: 172
Inscription: 29 Aoû 2017, 20:50

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par bleu lune le 21 Sep 2017, 16:53

merci InesBelou181 je passerait !
ƠƲƁԼƖЄȤ Լ'ƛƲƬƠƦƠƲƬЄ, ʆЄ ƔЄƲҲ ƤƛƦƇƠƲƦƖƦ Լƛ ƔƠƖЄ ԼƛƇƬЄ́Є
[/quote]
bleu lune
Julienaute d'or
 
Messages: 172
Inscription: 29 Aoû 2017, 20:50

Julienaute d'or
Messages: 151
Inscription: 04 Mai 2015, 14:26

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par stounette le 21 Sep 2017, 18:45

I

Oh Paris
Tout d'abord tu m'as enchantée
Toi et tes beaux monuments dorés
Et ta grande dame de fer qui m'as émerveillée
Et tes belles rues illuminées
De sourires par milliers

II

Oh Paris
Mais qu'ai-je découvert
Vivant sous les yeux des autres
Une communauté désemparée
Malgré tout ce luxe et toute cette beauté
Ils vivent dans tes belles rues illuminées
Mais Paris qu'attends-tu
Pour leur tendre une main attentionnée

III

Oh Paris
Malgré cela tu restes la ville
De mon cœur et mon âme sœur
Tes beaux monuments dorés qui me font rêver
Tes différents quartiers qui me font voyager
Oh Paris
Ville de toute beauté



Esther
stounette
Julienaute d'or
 
Messages: 151
Inscription: 04 Mai 2015, 14:26

Julienaute d'or
Messages: 495
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: LE carnet à poèmes dans lequel vous pouvez vous libérer

Message par worldgirl04 le 21 Sep 2017, 19:48

Sur le vif


      J'écris tantôt joie tantôt doute
      Ces vers ne seront peut-être plus vrais demain
      Pas besoin de rimes pour chanter notre quotidien
      Pas besoin de rythme pour jouer notre vie

      Chaque jour je remonte chez moi
      Je fais le point sur aujourd'hui
      J'imagine mon demain incertain
      Mais après tout, que sommes-nous sans futur ?

      J'écris la vie et je la programme
      Je la vis pour hier et je la vis pour demain
      Sourire et anxiété tanguent doucement
      Pleurs et rires font partis de la vie

      Je n'ai jamais eu vent d'une existence parfaite
      Il n'y en a sans doute pas
      Alors je prends la vie comme ça
      Je vis pour aujourd'hui mais aussi pour demain

      Le bonheur et la peur on les voit tous les jours
      Ça ne dure pas c'est l'oscillation de la vie
      Sentiments sont éphémères
      C'est ici ma plus belle philosophie.
worldgirl04
Julienaute d'or
 
Messages: 495
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

29 messages Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Au total il y a 1 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 1 invité
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité