Fais connaître Folili !
Partage

Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
10 messages Page 1 sur 1
Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 28 Juin 2017, 13:05

Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par MissMusic30 le 01 Juil 2017, 13:13

Livelove103 a écrit:
Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?

Si tu veux. Tu as plus de fans que moi avec tes 2 supers fictions ! :lol:
Alors, il peut commencer avec un souvenir, écrit en italique, puis elle se réveille et se rend compte que rien n'est réel et qu'elle est toujours dans son petit univers... Qu'en penses-tu ?
MissMusic30
Julienaute d'or
 
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 01 Juil 2017, 18:56

MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?

Si tu veux. Tu as plus de fans que moi avec tes 2 supers fictions ! :lol:
Alors, il peut commencer avec un souvenir, écrit en italique, puis elle se réveille et se rend compte que rien n'est réel et qu'elle est toujours dans son petit univers... Qu'en penses-tu ?


En vérité j'ai fait bien plus que 2 fiction je dois en être à plus de 6 en ce moment... :lol: En fait, je trouve ça un peu cliché pour un début, désolée...
Mais c'est que j'ai déjà écrit le premier chapitre au pire je le poste, tu me dis ce qui ne va pas, et on voit ça ensemble, ok ?
Image
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par MissMusic30 le 02 Juil 2017, 19:10

Livelove103 a écrit:
MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?

Si tu veux. Tu as plus de fans que moi avec tes 2 supers fictions ! :lol:
Alors, il peut commencer avec un souvenir, écrit en italique, puis elle se réveille et se rend compte que rien n'est réel et qu'elle est toujours dans son petit univers... Qu'en penses-tu ?


En vérité j'ai fait bien plus que 2 fiction je dois en être à plus de 6 en ce moment... :lol: En fait, je trouve ça un peu cliché pour un début, désolée...
Mais c'est que j'ai déjà écrit le premier chapitre au pire je le poste, tu me dis ce qui ne va pas, et on voit ça ensemble, ok ?
Image

Poste le ici plutôt et après, une fois qu'on est d'accord, tu le postes !
MissMusic30
Julienaute d'or
 
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 04 Juil 2017, 18:25

MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?

Si tu veux. Tu as plus de fans que moi avec tes 2 supers fictions ! :lol:
Alors, il peut commencer avec un souvenir, écrit en italique, puis elle se réveille et se rend compte que rien n'est réel et qu'elle est toujours dans son petit univers... Qu'en penses-tu ?


En vérité j'ai fait bien plus que 2 fiction je dois en être à plus de 6 en ce moment... :lol: En fait, je trouve ça un peu cliché pour un début, désolée...
Mais c'est que j'ai déjà écrit le premier chapitre au pire je le poste, tu me dis ce qui ne va pas, et on voit ça ensemble, ok ?
Image

Poste le ici plutôt et après, une fois qu'on est d'accord, tu le postes !

Oui, c'est ce que je disais je le poste ici dès que je peux !
Image
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par MissMusic30 le 08 Juil 2017, 13:47

Livelove103 a écrit:
MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
MissMusic30 a écrit:
Livelove103 a écrit:
Image

Kikou MissMusic30, voilà notre sujet de prépa pour notre fiction en duo "Cirque et cœur brisé"
Je poste le premier chapitre ?

Si tu veux. Tu as plus de fans que moi avec tes 2 supers fictions ! :lol:
Alors, il peut commencer avec un souvenir, écrit en italique, puis elle se réveille et se rend compte que rien n'est réel et qu'elle est toujours dans son petit univers... Qu'en penses-tu ?


En vérité j'ai fait bien plus que 2 fiction je dois en être à plus de 6 en ce moment... :lol: En fait, je trouve ça un peu cliché pour un début, désolée...
Mais c'est que j'ai déjà écrit le premier chapitre au pire je le poste, tu me dis ce qui ne va pas, et on voit ça ensemble, ok ?
Image

Poste le ici plutôt et après, une fois qu'on est d'accord, tu le postes !

Oui, c'est ce que je disais je le poste ici dès que je peux !
Image

Ah ok j'avais mal compris.
MissMusic30
Julienaute d'or
 
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 09 Juil 2017, 18:09

Image

Je m'appelle Cathy. Mon père est le directeur de la compagnie de cirque de la famille. Moi, je suis funambule et parfois, je danse sur des chevaux. Il m'arrive aussi de faire des figures sur les éléphants ou d'être trapéziste ou acrobate. Nous voyageons dans différentes régions de France où nous nous produisons en spectacle deux fois par semaine. Je prends des cours par correspondance, vu que je ne peux pas aller au collège. Ce soir, nous nous produisons devant une classe de primaire. Pendant que ma mère lit l'avenir de la maîtresse, mon petit frère vend des sucreries aux enfants. Moi, j'attends patiemment l'heure de mon entrée en scène dans ma loge. Enfin, ma loge, disons plutôt, ma roulotte. Devant mon miroir, je regarde les photos que j'ai accroché autour. Elles représentent tout le cours de ma vie. La première est une photo de moi à 3 ans, suspendue à un fils par mes pieds, la tête en bas. Je défiais déjà les lois de la gravité à cet âge-là. La seconde est une photo qui a été prise à mes 6 ans. Le cheval de mon oncle avait mangé mon gâteau d'anniversaire. La troisième me représente à mes 10 ans, la première fois que je remplaçait un trapéziste blessé. J'étais morte de trouille à l'idée de devoir me balancer de balançoire en balançoires à plusieurs mètres du sol. Je l'avais déjà fait, mais jamais aussi haut. Mais j'avais finalement aimé, j'ai même trouvé une nouvelle passion ce jour-là. La quatrième est une photo de mon petit frère , des sucreries plein la bouche. Et la dernière me laisse toujours sans voix. C'est une photo de Vincent. Il s'occupait des animaux quand il était encore dans la troupe. Mais il l'a quitté pour rejoindre une autre troupe. Mais en faisant ça, il m'a brisé le cœur. Nous étions ensemble depuis un an;, et il est parti en me laissant tomber comme une vieille chaussette. Je devrais enlever cette photo de mon miroir, mais pourtant, je n'y arrive pas. Une partie de moi pense qu'il va revenir. Comme si c'était possible. Je paris qu'il a trouvé quelqu'un d'autre, dans sa troupe de professionnels. Sinon, il m'aurait donné des nouvelles, non ? J'ajoute une nouvelle couche de gloss sur mes lèvres. Papa, qui s'occupe de l'organisation des spectacles, entre en trombe dans ma roulotte, affolé.
- Tu n'es toujours pas prête, Cathy ? Dépêche-toi, tu entres en scène dans 3 minutes !
- Oui, j'arrive ne t'inquiète pas.
Je prends mon ombrelle et m'avance près du rideau. Je vais marcher sur un fil de 50 mètres de longueur, tout en effectuant quelques figures dessus. À chaque fois, le public se laisse impressionné. Pourtant, une fois qu'on a l'habitude et l'expérience, ce n'est plus si effrayant. Bon, il y a toujours quelques risques pour que je tombe et que je me casse quelques côtes mais ce n'est encore jamais arrivé. Un roulement de tambour retentit dans le chapiteau, puis un grand silence prend place. C'est à moi. Je m'avance silencieusement sur le fil pendant que les projecteurs braquant leur lumières sur moi. Heureusement que j'ai les pieds très fins. Depuis toute petite, j'ai l'impression que cette activité est faite pour moi. Je suis née pour marcher sur un fil. J’exécute un salto arrière et retombe de justesse au bon endroit, comme à chaque fois. Un murmure d'admiration s'élève dans le public. Je garde la tête haute, l'ombrelle juste à côté de mes cheveux. Il paraît que pour la figure qui va suivre, je ressemble à un oiseau. J'espère vraiment que c'est le cas. Je lance mon ombrelle dans le vide aussi haut que je le peux, saute du fil, me retiens de justesse avec mes mains, tout cela en écartant mes jambes en grand écart dans le vide. Tout le public applaudit. Je sors du champ de vue des projecteurs et file en coulisse. Mon père me félicite, comme à son habitude.
- Bravi, Cathy, tu as été parfaite.
Je le remercie et cours jusqu'à ma roulotte. Je participe au prochain numéro et je n'ai que quelques minutes pour me préparer. Je change de robe, attrape mon fer à friser chaud et le fais passer dans mes cheveux pour les boucler. Je retouche vite fait mon maquillage et enfile mes patins à roulettes. Puis je rejoins mon grand frère derrière le rideau, pour un numéro au sol, cette fois.
- T'es prête, sœurette ?
- Comme d’habitude.
Il enfourche son vélo à une seule roue et je lui emboite le pas. Ou plutôt je lui emboîte le pneu. Mais je remarque qu'il me manque quelque chose. Je me retourne vers mon père et lui crie :
- Papa, où est Oscar ?
- Il est là ! Je l'ai ! Vite, dépêche-toi tu es en retard !
Il me donne précipitamment le petit singe oscar et le place sur mon épaule gauche. Je pousse un petit soupir de soulagement en entrant sur scène. J'ai failli faire le numéro sans lui ! Ce singe est capable de faire toute sortes de figures sur mon épaule pendant que je roule sur mes patins. Mon frère Jean est déjà en train de pédaler comme un dingue en tenant le guidon d'une seule main. Je le suis tout en veillant à garder quelques mètres de distance entre nous. Oscar se tient fermement à mon épaule car il sait ce qui va suivre. J'accélère, prends de l'élan et effectue une magnifique roue. Le public m'acclame et Oscar se met à tourbillonner à côté de mon oreille. C'est assez désagréable mais je souris tout de même de toutes mes dents à la foule. Elle applaudit le petit animal qui rit de bonheur. Puis je disparaît dans les coulisses, fière de moi. Je ne participe pas aux deux numéros suivant. Par contre, je suis dans le final. Je file dans ma loge, enfile encore une nouvelle robe, plus longue, plus légère, plus souple et plus fluide. Pendant que mon petit frère Nicolas montre son tour de magie sur scène, je brosse mes cheveux pour qu'il ne paraissent plus frisés et les regroupe en un chignon rond, où j'enroule une tresse autour avec les mèches restantes. Puis j'attache une fleur à mon oreille et regarde le résultat dans le miroir. Je me rends ensuite à l'endroit où les animaux sont gardés.
- Les chevaux sont prêts, papa ? je demande.
- Oui, normalement. Dépêche-toi, Nicolas a presque fini son tour !
- Mais oui, papa, arrête de dramatiser...
Il est toujours très stressé durant les spectacles, malgré le nombre de fois où nous nous sommes produits en public. Je m'approche, de Mini World, et monte sur le dos du cheval. Il hennit de plaisir. Il adore ce numéro. Je m'accroche à sa crinière blanche quand il avance vers le rideau. Papa me souffle un "bonne chance" silencieux. Ce numéro s'intitule " liberté". Je me lève et me mets debout sur le dos de Mini World pendant qu'il entre en scène. D'autres chevaux nous suivent juste derrière. J'effectue d'abord un arabesque tout en tendant les bras vers le haut. Puis je fais un tour sur moi-même, toujours debout sur Mini World. Maintenant le moment le plus difficile. Je dois sauter du cheval pour atterrir sur celui de derrière. Je prends mon élan, quitte le dos de Mini World en serrant les dents tout en essayant de sourire pour donner bonne impression à la fouleJe me retrouve sur le dos de Courage, un cheval gris pommelé , tout en, légèreté. Les volants de ma robe suivent mes mouvements, me donnant l'impression de voler au-dessus des animaux. Mes pieds nus dansent sur Courage, et je refais le même saut que tout à l'heure.
Le numéro fini, le public applaudit à tout rompre. C'est bon, j'ai fais mon boulot, les spectateurs sont heureux et papa est soulagé. Nous saluons et sortons de scène pendant que la classe de primaire se met en range devant leur maîtresse. Je me rends dans ma roulotte, prête à me laisser tomber sur mon lit et à m'endormir. Enfin, si on peut appeler ça un lit. C'est juste quelques draps posé sur un matelas gonflage, en plus d'une couette en patchwork. Je détache mes cheveux qui volent dans mon dos en retombant et sors mon pyjama. Mais mes projets tombent à l'eau lorsqu'une voix m'appelle de l'extérieur. Je ne la reconnais pas. J'ouvre la porte et vois toute la classe devant laquelle je viens de danser sur un cheval devant ma roulotte. Je lance un regard interrogateur à leur maîtresse, qui commence à s'expliquer :
- Désolée de vous déranger mais mes élèves ont quelques questions à vous poser...
- Maintenant ? Ils ne sont pas censés se coucher ?
- S'il vous plaît, mademoiselle, je suis sûr que ça leur fera un peu de culture générale. Et puis je pourrais peut-être leur faire une interrogation cérite dessus demain...
- Bon, d'accord...


Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par MissMusic30 le 01 Aoû 2017, 13:37

Livelove103 a écrit:
Image

Je m'appelle Cathy. Mon père est le directeur de la compagnie de cirque de la famille. Moi, je suis funambule et parfois, je danse sur des chevaux. Il m'arrive aussi de faire des figures sur les éléphants ou d'être trapéziste ou acrobate. Nous voyageons dans différentes régions de France où nous nous produisons en spectacle deux fois par semaine. Je prends des cours par correspondance, vu que je ne peux pas aller au collège. Ce soir, nous nous produisons devant une classe de primaire. Pendant que ma mère lit l'avenir de la maîtresse, mon petit frère vend des sucreries aux enfants. Moi, j'attends patiemment l'heure de mon entrée en scène dans ma loge. Enfin, ma loge, disons plutôt, ma roulotte. Devant mon miroir, je regarde les photos que j'ai accroché autour. Elles représentent tout le cours de ma vie. La première est une photo de moi à 3 ans, suspendue à un fils par mes pieds, la tête en bas. Je défiais déjà les lois de la gravité à cet âge-là. La seconde est une photo qui a été prise à mes 6 ans. Le cheval de mon oncle avait mangé mon gâteau d'anniversaire. La troisième me représente à mes 10 ans, la première fois que je remplaçait un trapéziste blessé. J'étais morte de trouille à l'idée de devoir me balancer de balançoire en balançoires à plusieurs mètres du sol. Je l'avais déjà fait, mais jamais aussi haut. Mais j'avais finalement aimé, j'ai même trouvé une nouvelle passion ce jour-là. La quatrième est une photo de mon petit frère , des sucreries plein la bouche. Et la dernière me laisse toujours sans voix. C'est une photo de Vincent. Il s'occupait des animaux quand il était encore dans la troupe. Mais il l'a quitté pour rejoindre une autre troupe. Mais en faisant ça, il m'a brisé le cœur. Nous étions ensemble depuis un an;, et il est parti en me laissant tomber comme une vieille chaussette. Je devrais enlever cette photo de mon miroir, mais pourtant, je n'y arrive pas. Une partie de moi pense qu'il va revenir. Comme si c'était possible. Je paris qu'il a trouvé quelqu'un d'autre, dans sa troupe de professionnels. Sinon, il m'aurait donné des nouvelles, non ? J'ajoute une nouvelle couche de gloss sur mes lèvres. Papa, qui s'occupe de l'organisation des spectacles, entre en trombe dans ma roulotte, affolé.
- Tu n'es toujours pas prête, Cathy ? Dépêche-toi, tu entres en scène dans 3 minutes !
- Oui, j'arrive ne t'inquiète pas.
Je prends mon ombrelle et m'avance près du rideau. Je vais marcher sur un fil de 50 mètres de longueur, tout en effectuant quelques figures dessus. À chaque fois, le public se laisse impressionné. Pourtant, une fois qu'on a l'habitude et l'expérience, ce n'est plus si effrayant. Bon, il y a toujours quelques risques pour que je tombe et que je me casse quelques côtes mais ce n'est encore jamais arrivé. Un roulement de tambour retentit dans le chapiteau, puis un grand silence prend place. C'est à moi. Je m'avance silencieusement sur le fil pendant que les projecteurs braquant leur lumières sur moi. Heureusement que j'ai les pieds très fins. Depuis toute petite, j'ai l'impression que cette activité est faite pour moi. Je suis née pour marcher sur un fil. J’exécute un salto arrière et retombe de justesse au bon endroit, comme à chaque fois. Un murmure d'admiration s'élève dans le public. Je garde la tête haute, l'ombrelle juste à côté de mes cheveux. Il paraît que pour la figure qui va suivre, je ressemble à un oiseau. J'espère vraiment que c'est le cas. Je lance mon ombrelle dans le vide aussi haut que je le peux, saute du fil, me retiens de justesse avec mes mains, tout cela en écartant mes jambes en grand écart dans le vide. Tout le public applaudit. Je sors du champ de vue des projecteurs et file en coulisse. Mon père me félicite, comme à son habitude.
- Bravi, Cathy, tu as été parfaite.
Je le remercie et cours jusqu'à ma roulotte. Je participe au prochain numéro et je n'ai que quelques minutes pour me préparer. Je change de robe, attrape mon fer à friser chaud et le fais passer dans mes cheveux pour les boucler. Je retouche vite fait mon maquillage et enfile mes patins à roulettes. Puis je rejoins mon grand frère derrière le rideau, pour un numéro au sol, cette fois.
- T'es prête, sœurette ?
- Comme d’habitude.
Il enfourche son vélo à une seule roue et je lui emboite le pas. Ou plutôt je lui emboîte le pneu. Mais je remarque qu'il me manque quelque chose. Je me retourne vers mon père et lui crie :
- Papa, où est Oscar ?
- Il est là ! Je l'ai ! Vite, dépêche-toi tu es en retard !
Il me donne précipitamment le petit singe oscar et le place sur mon épaule gauche. Je pousse un petit soupir de soulagement en entrant sur scène. J'ai failli faire le numéro sans lui ! Ce singe est capable de faire toute sortes de figures sur mon épaule pendant que je roule sur mes patins. Mon frère Jean est déjà en train de pédaler comme un dingue en tenant le guidon d'une seule main. Je le suis tout en veillant à garder quelques mètres de distance entre nous. Oscar se tient fermement à mon épaule car il sait ce qui va suivre. J'accélère, prends de l'élan et effectue une magnifique roue. Le public m'acclame et Oscar se met à tourbillonner à côté de mon oreille. C'est assez désagréable mais je souris tout de même de toutes mes dents à la foule. Elle applaudit le petit animal qui rit de bonheur. Puis je disparaît dans les coulisses, fière de moi. Je ne participe pas aux deux numéros suivant. Par contre, je suis dans le final. Je file dans ma loge, enfile encore une nouvelle robe, plus longue, plus légère, plus souple et plus fluide. Pendant que mon petit frère Nicolas montre son tour de magie sur scène, je brosse mes cheveux pour qu'il ne paraissent plus frisés et les regroupe en un chignon rond, où j'enroule une tresse autour avec les mèches restantes. Puis j'attache une fleur à mon oreille et regarde le résultat dans le miroir. Je me rends ensuite à l'endroit où les animaux sont gardés.
- Les chevaux sont prêts, papa ? je demande.
- Oui, normalement. Dépêche-toi, Nicolas a presque fini son tour !
- Mais oui, papa, arrête de dramatiser...
Il est toujours très stressé durant les spectacles, malgré le nombre de fois où nous nous sommes produits en public. Je m'approche, de Mini World, et monte sur le dos du cheval. Il hennit de plaisir. Il adore ce numéro. Je m'accroche à sa crinière blanche quand il avance vers le rideau. Papa me souffle un "bonne chance" silencieux. Ce numéro s'intitule " liberté". Je me lève et me mets debout sur le dos de Mini World pendant qu'il entre en scène. D'autres chevaux nous suivent juste derrière. J'effectue d'abord un arabesque tout en tendant les bras vers le haut. Puis je fais un tour sur moi-même, toujours debout sur Mini World. Maintenant le moment le plus difficile. Je dois sauter du cheval pour atterrir sur celui de derrière. Je prends mon élan, quitte le dos de Mini World en serrant les dents tout en essayant de sourire pour donner bonne impression à la fouleJe me retrouve sur le dos de Courage, un cheval gris pommelé , tout en, légèreté. Les volants de ma robe suivent mes mouvements, me donnant l'impression de voler au-dessus des animaux. Mes pieds nus dansent sur Courage, et je refais le même saut que tout à l'heure.
Le numéro fini, le public applaudit à tout rompre. C'est bon, j'ai fais mon boulot, les spectateurs sont heureux et papa est soulagé. Nous saluons et sortons de scène pendant que la classe de primaire se met en range devant leur maîtresse. Je me rends dans ma roulotte, prête à me laisser tomber sur mon lit et à m'endormir. Enfin, si on peut appeler ça un lit. C'est juste quelques draps posé sur un matelas gonflage, en plus d'une couette en patchwork. Je détache mes cheveux qui volent dans mon dos en retombant et sors mon pyjama. Mais mes projets tombent à l'eau lorsqu'une voix m'appelle de l'extérieur. Je ne la reconnais pas. J'ouvre la porte et vois toute la classe devant laquelle je viens de danser sur un cheval devant ma roulotte. Je lance un regard interrogateur à leur maîtresse, qui commence à s'expliquer :
- Désolée de vous déranger mais mes élèves ont quelques questions à vous poser...
- Maintenant ? Ils ne sont pas censés se coucher ?
- S'il vous plaît, mademoiselle, je suis sûr que ça leur fera un peu de culture générale. Et puis je pourrais peut-être leur faire une interrogation cérite dessus demain...
- Bon, d'accord...


Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher

J'adore tellement ton chapitre et ton idée de suite ! Je t'ai corrigé les quelques fautes, tu verras le texte final en bas. Poste le et j'écrirais le second chapitre dès que possible. Mets moi le lien de la fiction dès qu'elle est postée !

Je m'appelle Cathy. Mon père est le directeur de la compagnie de cirque de la famille. Moi, je suis funambule et parfois, je danse sur des chevaux. Il m'arrive aussi de faire des figures sur les éléphants ou d'être trapéziste ou acrobate. Nous voyageons dans différentes régions de France où nous nous produisons en spectacle deux fois par semaine. Je prends des cours par correspondance, vu que je ne peux pas aller au collège. Ce soir, nous nous produisons devant une classe de primaire. Pendant que ma mère lit l'avenir de la maîtresse, mon petit frère vend des sucreries aux enfants. Moi, j'attends patiemment l'heure de mon entrée en scène dans ma loge. Enfin, ma loge, disons plutôt, ma roulotte. Devant mon miroir, je regarde les photos que j'ai accrochées autour. Elles représentent tout le cours de ma vie. La première est une photo de moi à 3 ans, suspendue à un fils par mes pieds, la tête en bas. Je défiais déjà les lois de la gravité à cet âge-là. La seconde est une photo qui a été prise à mes 6 ans. Le cheval de mon oncle avait mangé mon gâteau d'anniversaire. La troisième me représente à mes 10 ans, la première fois que je remplaçais un trapéziste blessé. J'étais morte de trouille à l'idée de devoir me balancer de balançoire en balançoires à plusieurs mètres du sol. Je l'avais déjà fait, mais jamais aussi haut. Mais j'avais finalement aimé, j'ai même trouvé une nouvelle passion ce jour-là. La quatrième est une photo de mon petit frère, des sucreries plein la bouche. Et la dernière me laisse toujours sans voix. C'est une photo de Vincent. Il s'occupait des animaux quand il était encore dans la troupe. Mais il l'a quitté pour rejoindre une autre troupe. Mais en faisant ça, il m'a brisé le cœur. Nous étions ensemble depuis un an, et il est parti en me laissant tomber comme une vieille chaussette. Je devrais enlever cette photo de mon miroir, mais pourtant, je n'y arrive pas. Une partie de moi pense qu'il va revenir. Comme si c'était possible. Je paris qu'il a trouvé quelqu'un d'autre, dans sa troupe de professionnels. Sinon, il m'aurait donné des nouvelles, non ? J'ajoute une nouvelle couche de gloss sur mes lèvres. Papa, qui s'occupe de l'organisation des spectacles, entre en trombe dans ma roulotte, affolé.
- Tu n'es toujours pas prête, Cathy ? Dépêche-toi, tu entres en scène dans 3 minutes !
- Oui, j'arrive ne t'inquiète pas.
Je prends mon ombrelle et m'avance près du rideau. Je vais marcher sur un fil de 50 mètres de longueur, tout en effectuant quelques figures dessus. À chaque fois, le public se laisse impressionner. Pourtant, une fois qu'on a l'habitude et l'expérience, ce n'est plus si effrayant. Bon, il y a toujours quelques risques pour que je tombe et que je me casse quelques côtes mais ce n'est encore jamais arrivé. Un roulement de tambour retentit dans le chapiteau, puis un grand silence prend place. C'est à moi. Je m'avance silencieusement sur le fil pendant que les projecteurs braquant leur lumières sur moi. Heureusement que j'ai les pieds très fins. Depuis toute petite, j'ai l'impression que cette activité est faite pour moi. Je suis née pour marcher sur un fil. J’exécute un salto arrière et retombe de justesse au bon endroit, comme à chaque fois. Un murmure d'admiration s'élève dans le public. Je garde la tête haute, l'ombrelle juste à côté de mes cheveux. Il paraît que pour la figure qui va suivre, je ressemble à un oiseau. J'espère vraiment que c'est le cas. Je lance mon ombrelle dans le vide aussi haut que je le peux, saute du fil, me retiens de justesse avec mes mains, tout cela en écartant mes jambes en grand écart dans le vide. Tout le public applaudit. Je sors du champ de vue des projecteurs et file en coulisse. Mon père me félicite, comme à son habitude.
- Bravo, Cathy, tu as été parfaite.
Je le remercie et cours jusqu'à ma roulotte. Je participe au prochain numéro et je n'ai que quelques minutes pour me préparer. Je change de robe, attrape mon fer à friser chaud et le fais passer dans mes cheveux pour les boucler. Je retouche vite fait mon maquillage et enfile mes patins à roulettes. Puis je rejoins mon grand frère derrière le rideau, pour un numéro au sol, cette fois.
- T'es prête, sœurette ?
- Comme d’habitude.
Il enfourche son vélo à une seule roue et je lui emboite le pas. Ou plutôt je lui emboîte le pneu. Mais je remarque qu'il me manque quelque chose. Je me retourne vers mon père et lui crie :
- Papa, où est Oscar ?
- Il est là ! Je l'ai ! Vite, dépêche-toi tu es en retard !
Il me donne précipitamment le petit singe oscar et le place sur mon épaule gauche. Je pousse un petit soupir de soulagement en entrant sur scène. J'ai failli faire le numéro sans lui ! Ce singe est capable de faire toutes sortes de figures sur mon épaule pendant que je roule sur mes patins. Mon frère Jean est déjà en train de pédaler comme un dingue en tenant le guidon d'une seule main. Je le suis tout en veillant à garder quelques mètres de distance entre nous. Oscar se tient fermement à mon épaule car il sait ce qui va suivre. J'accélère, prends de l'élan et effectue une magnifique roue. Le public m'acclame et Oscar se met à tourbillonner à côté de mon oreille. C'est assez désagréable mais je souris tout de même de toutes mes dents à la foule. Elle applaudit le petit animal qui rit de bonheur. Puis je disparais dans les coulisses, fière de moi. Je ne participe pas aux deux numéros suivant. Par contre, je suis dans le final. Je file dans ma loge, enfile encore une nouvelle robe, plus longue, plus légère, plus souple et plus fluide. Pendant que mon petit frère Nicolas montre son tour de magie sur scène, je brosse mes cheveux pour qu’ils ne paraissent plus frisés et les regroupe en un chignon rond, où j'enroule une tresse autour avec les mèches restantes. Puis j'attache une fleur à mon oreille et regarde le résultat dans le miroir. Je me rends ensuite à l'endroit où les animaux sont gardés.
- Les chevaux sont prêts, papa ? je demande.
- Oui, normalement. Dépêche-toi, Nicolas a presque fini son tour !
- Mais oui, papa, arrête de dramatiser...
Il est toujours très stressé durant les spectacles, malgré le nombre de fois où nous nous sommes produits en public. Je m'approche, de Mini World, et monte sur le dos du cheval. Il hennit de plaisir. Il adore ce numéro. Je m'accroche à sa crinière blanche quand il avance vers le rideau. Papa me souffle un "bonne chance" silencieux. Ce numéro s'intitule " liberté". Je me lève et me mets debout sur le dos de Mini World pendant qu'il entre en scène. D'autres chevaux nous suivent juste derrière. J'effectue d'abord une arabesque tout en tendant les bras vers le haut. Puis je fais un tour sur moi-même, toujours debout sur Mini World. Maintenant le moment le plus difficile. Je dois sauter du cheval pour atterrir sur celui de derrière. Je prends mon élan, quitte le dos de Mini World en serrant les dents tout en essayant de sourire pour donner bonne impression à la foule. Je me retrouve sur le dos de Courage, un cheval gris pommelé, tout en, légèreté. Les volants de ma robe suivent mes mouvements, me donnant l'impression de voler au-dessus des animaux. Mes pieds nus dansent sur Courage, et je refais le même saut que tout à l'heure.
Le numéro fini, le public applaudit à tout rompre. C'est bon, j'ai fais mon boulot, les spectateurs sont heureux et papa est soulagé. Nous saluons et sortons de scène pendant que la classe de primaire se met en range devant leur maîtresse. Je me rends dans ma roulotte, prête à me laisser tomber sur mon lit et à m'endormir. Enfin, si on peut appeler ça un lit. C'est juste quelques draps posé sur un matelas gonflage, en plus d'une couette en patchwork. Je détache mes cheveux qui volent dans mon dos en retombant et sors mon pyjama. Mais mes projets tombent à l'eau lorsqu'une voix m'appelle de l'extérieur. Je ne la reconnais pas. J'ouvre la porte et vois toute la classe devant laquelle je viens de danser sur un cheval devant ma roulotte. Je lance un regard interrogateur à leur maîtresse, qui commence à s'expliquer :
- Désolée de vous déranger mais mes élèves ont quelques questions à vous poser...
- Maintenant ? Ils ne sont pas censés se coucher ?
- S'il vous plaît, mademoiselle, je suis sûre que ça leur fera un peu de culture générale. Et puis je pourrais peut-être leur faire une interrogation écrite dessus demain...
- Bon, d'accord...
MissMusic30
Julienaute d'or
 
Messages: 307
Inscription: 08 Aoû 2016, 13:37

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 02 Aoû 2017, 12:03

Merci beaucoup ! C'est bon j'ai crée le sujet, il en attente de modération ! ♥
Image
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Julienaute d'or
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

Re: Sujet prépa : MissMusic30 et Livelove103

Message par Livelove103 le 03 Aoû 2017, 12:31

Voilà c'est fait clique ici
Image
Livelove103
Julienaute d'or
 
Messages: 4076
Inscription: 22 Juil 2016, 17:17

10 messages Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 1 enregistré, 0 invisible et 1 invité
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité