Fais connaître Folili !
Partage

- Lies' Game -

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
93 messagesPage 7 sur 10 1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 27 Mar 2016, 18:27

Fleur de glace a écrit:Uhu, en fait je lis depuis un bout de temps mais j'oubliais tout le temps de poster un commentaire ^^"
Donc, je suis (:

Merci beaucoup d'avoir écrit ce message, j'étais persuadée que personne (merci Alhena quand meme :MrClinOeil: ) ne lisait ma fiction, ça me fait plaisir
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 27 Mar 2016, 18:54

21



Image


    Victoria



    Je m'étais à nouveau réveillée tôt. Mais cette fois je m'étais levée. Et je me regardais dans la glace. Mon corps commençais à reprendre vie peu à peu. Les muscles qui s'étaient développés durant toutes ces années de travail persistaient. Mes cheveux corbeaux brillaient à présent. Mon visage était propre, mes lèvres avaient repris une couleur rose vive ; mon teint était halé mais sans imperfections. Les cicatrices demeuraient, elles, à jamais sur ma peau. Les coups. La douleur. Les cris. Comment les oublier ? Comment oublier le mal que l'on avait pu me faire ? Cette enfance ruinée, volée, étouffée. Ces hommes, ces femmes qui m'entouraient, qui me moquaient, qui me battaient. Qu’espérais-je voir dans cette glace ? Peut-on réellement effacer le passé ?
    Des chuchotements extérieurs me tiraient de ma contemplation et je courais me remettre au lit.
    - Déjà réveillée Madame ? Demandais Marie soupçonneuse.
    - Juste un cauchemar, répondais-je dans un faible sourire.
    Alicia semblait totalement prise de compassion tandis que Marie restait sourcils froncés, aux aguets.
    Elles m'amenaient ma robe du jour. Puis je m'asseyais tandis que Marie me coiffait.
    - Allez-vous bien? Demandais-je.
    - Oui, très bien Madame ! Répondais fidèlement la petite Alicia.
    - Et vous Marie ?
    Elle fut tout d'abord surprise mais finit par répondre.
    - Très bien merci Madame.
    Si je veux continuer à survivre il me faut quelques alliés. Sans rien leur dévoiler bien sur. Enfin, sans compter Aeden mais ne parlons pas de lui, c'est un sujet bien trop irritant.
    - Et votre famille ?
    Marie semblait choquée et Alicia baissait les yeux. Je compris ma faute et me rattrapait rapidement avant qu'elle ne croient que mon désir serait de les humilier.
    - Oh, excusez-moi, je ne pensez pas à mal. Vous n’êtes pas forcée d'en parler.
    Marie recula d'un pas, me signalant qu'elle avait fini de me coiffer.
    - Marie c'est magnifique ! Tu as des doigts de fée ! M'exclamais-je.
    Peut-être était-ce une coiffure simple à réaliser mais pour moi c’était incroyable. Je n'ai jamais appris à coiffer, chez miss Gringer je n'occupais pas une place très importante, on me donnait toute sorte de taches les moins nobles comme la vaisselle, l'entretien de la maison, du jardin, des animaux. J'aurais été incapable de réaliser une telle coiffure. Deux tresses parcouraient ma tête pour se rejoindre gracieusement dans ma nuque pour former un élégant chignon complexe.
    Elle baissait les yeux, gênée.
    - Et bien, en fait… je peins.
    - C'est vrai ? J'adorerais voir un jour un de vos tableaux.
    - Un jour, peut-être…
    Nous fumes interrompu par un visiteur.
    - Le prince vous attends.
    J'adressais un sourire à mes suivantes et m'en allais vers la porte. Il était devenu presque habituel de nous promener tous les matins avec le prince que je ne fus pas surprise de voir le prince Alexander devant ma porte.
    - Alexandre, dis-je souriante, Nous y allons ?
    Il me sourit et m'offrait son bras.
    Il m’entraînait jusqu'à un petit salon dans un coin du château. Je m'asseyais en veillant à ne pas abîmer ma robe. Il s'installait à coté de moi et je pouvais sentir son odeur rassurante.
    - Vous semblez fatigué Alexandre, dis-je une fois assise.
    - Et bien un peu, répondait-il sur la réserve.
    Son regard traînait dans le vide et il semblait songeur. Je l'encourageais à continuer.
    - C'est que…, il semblait encore hésitant à se confier à moi.
    Je posais ma main sur la sienne afin qu'il poursuive.
    - On me donne beaucoup de responsabilités. Mes parents, surtout Père, attendent beaucoup de moi, et je le sais, je sais que je n'ai pas le droit à l'erreur mais parfois, il m'arrive de vouloir faire une pause. C'est…
    - Je comprend. Vous n'avez pas envie de les décevoir, vous avez envie de devenir un roi brillant mais il arrive que parfois que le poids semble trop lourd pour les épaules d'un seul homme.
    Nous regardions tous les deux le décor luxueux du palais qui nous entourait, laissant vagabonder nos regards.
    - Oui. Il y a des fois ou je me sens si seul. J'ai parfois envie d'avoir de l'aide, quelqu'un à qui parler, quelqu'un à qui… à qui j'ai le droit de parler, finissait-il dans un souffle.
    - Vous n’êtes plus seul, dis-je en posant ma tête sur son épaule dure.
    Il esquissait un sourire en entendant mes paroles mais j'étais incapable de l’interpréter. Alexandre n'était qu'un pion dans mon chemin vers la réussite mais je ne pouvais m’empêcher de m'y attacher. De jour en jour nous devenions amis, confidents. Une faiblesse de plus que je n'avais pas prévu. Son pouce esquissait maintenant des cercles sur le dos de ma main. Et je me laissais aller à mes pensées, me sentant en sécurité au près de mon nouvel ami. Alors que j'allais reprendre la parole afin de faire naître l'idée dans l'esprit du prince, Evan débarquais à nouveau gâchant le moment opportun.
    - Ah Prince ! Et Madame… Je vous ai enfin trouvé ! S'exclamait-il heureux.
    Il était beau comme à son habitude et il s'approchait de nous jusqu'à s'asseoir sur le canapé en face. Alexandre se redressa, retira sa main de la mienne. Je l'observais et me redressais moi aussi mais en colère.
    - Chevalier Evan, dis-je souriante, que vouliez-vous donc ?
    - Princesse, vous êtes éclatante de beauté aujourd'hui, continuait-il toujours charmeur. Je faisais mine d’être flattée, en gloussant tel une jeune fille gênée. Evan n’ôtait pas son beau sourire de son visage et continuais à me flatter fièrement. Ce petit jeu m’exaspérait. Et j'imagine qu'il le savait pertinemment. Alexandre semblait s'impatienter à coté de moi.
    - Et bien, pourquoi nous cherchiez-vous ? Finissais-je par dire.
    - La reine vous attend dans une demi-heure dans le salon de l'aile gauche.
    - Je vois. Et bien, je vais y aller. Merci beaucoup Altesse, saluais-je le prince, à tout à l'heure, lui soufflais-je en me levant.
    Alexandre se levait aussi.
    - Je vous accompagne, dit-il.
    - Non ! S'exclamait vivement Evan, je veux dire, inutile, je me ferais un plaisir d'accompagner Madame.
    Je regardais tout d'abord le beau métisse méfiante puis fis signe à Alexandre qu'il était inutile qu'il se déplace. Evan me tendit son bras souriant. Je le saisissais et il m’entraînait déjà dans le couloir. Lorsque nous fîmes assez loin pour qu'Alexandre ne puisse plus nous voir, il m’arrêta, et lâcha mon bras. Méfiante, je me préparais déjà à me défendre d'une attaque. Au lieu de ça, il sortit de sa poche une lettre fermée.
    - Aeden m'a dit de vous donner ça, dit-il dur.
    Je restais incrédule. Je pris la lettre délicatement de ses mains la regardant avec incompréhension.
    - Inutile de me demander, il ne m'a pas dit ce qu'elle contient.
    Je compris qu'il n'allait pas m'accompagner plus loin.
    - Merci, dis-je sèchement en commençant à m'éloigner.
    Je n'avais pas fait un pas qu'il rattrapa fermement mon bras.
    - J'ignore ce que vous cherchez mais je vous conseille d'éviter de passer trop de temps avec Alexandre, soufflait-il à mon oreille.
    Je lui jetais un dernier regard froid et m'en allait fièrement. S'il croyait que j'allais arrêter de voir le prince parce qu'il m'avait menacé, il se trompait. Seulement, une chose avait attirer mon attention. Il avait appelé le prince très intimement, il l'avait appelé Alexandre. Il ne me semblait pas qu'ils étaient si proches.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute de plume
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

Re: - Lies' Game -

Message par Fleur de glace le 30 Mar 2016, 19:40

Eh bien, cette lettre ?
Fleur de glace
Julienaute de plume
 
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 31 Mar 2016, 14:48

22

Image

    Victoria



    C'était un petit salon chaleureux. La Reine était assise sur un canapé généreux orné de motifs délicats représentant la nature.
    « - Majesté, saluais-je la Reine.
    - Princesse, je vous attendais, dit-elle.
    - J'espère que je ne vous ai pas fait attendre trop longtemps, répondis-je dans un sourire.
    La Reine était magnifique. Ses fines lèvres, ses yeux de biche et ses beaux cheveux blonds la faisaient paraître fragile et délicate. Les même cheveux d'or que ceux d'Aeden.
    - Vous devez vous demander pourquoi je vous ai fait venir, dit-elle soudain.
    - En effet Madame.
    Elle me fit signe de venir la rejoindre sur le canapé. Je m’avançais et m'asseyais doucement sur le doux canapé en veillant à ne pas froisser ma robe. La Reine portait un parfum féminin et rassurant, le parfum d'une mère.
    - Comment trouvez-vous mes fils ?
    Je fus surprise et je ne pu m’empêcher d’écarquiller les yeux. Je me repris rapidement, me maudissant intérieurement de m’être faite surprise. M'aurait-elle fait venir juste pour me poser cette question ? Ses yeux ne se détachaient pas de mon visage, se languissant de la réponse.
    - Et bien Madame, vous avez deux très beau fils. Ils sont tout deux très intelligents et je ne doute pas de la capacité du Prince à monter sur le trône.
    - Qu'elle est votre nom Princesse ? Me demanda-t-elle soudain.
    La Reine m'intimidait. Je ne comprenais pas le sens de ses questions.
    - Je m'appelle Viviane, dis-je sure de moi.
    - Très bien, Viviane, entre nous, je m'inquiète pour Alexandre, dit-elle en s'approchant de moi.
    Je fus décontenancée par cette proximité. La reine me parlait comme si j'étais son égale, son amie, sa confidente, sa sœur, sa fille.
    - J'ai peur qu'il ne se sente trop seul, que la pression que nous lui infligeons ne soit parfois trop forte. Je l'observe vous savez, c'est mon fils et parfois il semble si renfermé.
    - Parfois peut-être. Je pense qu'il ne veut pas vous décevoir, mais vous n'avez plus à vous inquiéter car votre fils est devenu en ces quelques jours un ami très cher à mon cœur. Et jamais je ne le laisserai triste ou seul, dit-je calmement.
    Je finissais ma réponse en baissant les yeux sur mes mains que j'avais pris soin de joindre et de tortiller timidement. Il fallait qu'elle croit que je suis sincère. Il fallait qu'elle croit que je suis timide de parler de mes sentiments. Il fallait qu'elle croit qu'il y avait plus que de l'amitié.
    - Je vois, finissait-elle dans un sourire.
    Ça avait marché. Elle regarda une petite montre qu'elle avait au poignet avant d'ajouter :
    - Oh, excusez-moi, je vais bientôt devoir vous quitter.
    J'étais étonné de voir qu'elle possédait un objet comme celui-ci. Depuis l'Aube, le jour de la mise en place de notre nouveau gouvernement, tout objet usant un système à pile comme les montres ont arrêtés d’être fabriqués. Nous vivons du strict minimum énergétique. Aujourd'hui, je pensais qu'il n'en existait plus. Le cadran étincelait et la petite aiguille se promenait naïvement sur le cercle. Je ne parvenais pas à distinguer les chiffres, ils étaient écris avec des traits verticaux. Le bracelet était fait d'un beau cuir brun. Elle se levait avec toute la grâce qui l'entourait et se dirigeait vers la porte, interrompant ma contemplation.
    - Viviane,
    - Oui ?
    - Et Aeden, pensez-vous qu'il se sent bien ? Demandait-elle.
    A l'évocation de son prénom, son doux visage revenait tel une claque, envahir mon esprit. J’eus un temps d’arrêt avant de répondre le plus neutralement possible.
    - Je pense que le prince Aeden est indépendant. Et qu'il est capable de se débrouiller seul.
    - Merci.
    Elle s'en alla en m'adressant un dernier sourire et la porte se referma doucement sur son passage.
    Je me levais à mon tour et me hâtais de rejoindre ma chambre afin de pouvoir lire tranquillement la lettre d'Aeden.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 31 Mar 2016, 14:58

Et voilà, la suite...


23.




Image



    Aeden


    Je m'étais levé à l'aube. Ma tête me faisait encore mal de l'alcool de la veille. Malgré tout je m'étais levé et préparé. J'avais enfilé l'équipement de mission : une sorte d'armure légère noire qui laissait voir les lignes du corps et nous permettait d’être libre de nos mouvement. Et j'avais écrit rapidement cette lettre. Je détestais mentir à Victoria sur ce point là. Elle avait le droit de savoir, peut-être elle plus que n'importe qui. Mais je continuais à obéir à mon Père. Pourquoi ? Parce qu'aucune proposition plus alléchante ne s'était proposé. Et parce qu' c'était mon père et mon Roi. Et bien que je le déteste, il avait autorité sur moi. Qu’adviendrait -t-il si je désobéissait ? Je serais exécuté. En silence bien sur. On ferait passer cela pour un accident. Et un mort n'a plus le pouvoir d'agir. Cette fois-ci je risque de me trouver face à face avec les plus influents des Anarchistes. Alors je pourrais appliquer mon plan.
    J'étais descendu et j'avais retrouvé les deux autres chevaliers chargés de m'accompagner pour la mission. Nina, une des plus fortes du royaume, nous l'avions recueilli alors qu'elle était encore enfant et Charlie un capitaine d'unité. J'avais déjà travaillé avec eux. Nina était déterminé bien qu'elle cachait une grande sensibilité. Sa queue de cheval aux cheveux effilés semblait être une lame capable de trancher n'importe quoi sur son passage. Charlie du haut de ses deux mètres et de son torse musclé était strict et obéissant. Charlie était plus jeune que nous, il avait tout juste 17 ans mais il était parmi les plus forts. J'aurais aimé avoir Evan à mes cotés mais sa blessure à l'épaule l'avait laissé au palais. Nous partions en Olev pour ne pas éveiller de soupçons. Puis nous rejoignons une voiture à l'orée de la foret. Les voitures n'était censés ne plus exister car polluante, mais la guerre et le désir de pouvoir a eu raison de mon père. Comme bon nombre d'autres choses.

    Nous avions roulé plus d'une journée avant de trouver enfin le camp principal des Anarchistes. Nous montions notre camp à environ un kilomètre de là. La mission consistait à voler des informations primordiales sur les prochains attentats et les moyens dont disposaient les Anarchistes. Nous installions la lampe à recharge solaire au milieu de notre petit camp et déroulions les sacs de couchages à coté.
    - Je prend le premier tour de garde, affirmais-je.
    - Ok, merci, dit Nina décontracté.
    - Bien, Altesse, répondait Charlie.
    Je soupirais exaspéré par l'incessante manie qu'avait Charlie de m'appeler par mon titre. Nina, elle, et je la remerciais pour cela, me traitait comme son égal.

    Cela faisait bien une heure que je montais la garde tandis que mes camarades dormaient. J'étais seul avec la douce musique de la nuit, une arme automatique à la main. Je laissais le doux manteau de la nuit me couvrir tendrement. Le hibou chantait, le vent faisait frémir les feuilles, les insectes dansaient silencieusement. Une branche craquait. Je me tournais vivement et ne laissant que mes réflexes agir, j'appuyais sur la détente. Un coup de feu. Un canon. Une balle. Un éclair. Une chute. Puis le silence. Nina et Charlie se réveillaient sur le qui-vive, arme à la main avant de voir le corps étendu sur le sol à coté du camp. Cette arme-là, n'était pas non létale.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Pipelette
Messages: 2425
Inscription: 17 Avr 2013, 18:37

Re: - Lies' Game -

Message par camomie le 31 Mar 2016, 17:49

jeans a écrit:
camomie a écrit:
Alhena a écrit:
jeans a écrit:
Alhena a écrit:
    J'aime tellement la façon dont tu écris ! *^*

Si tu savais à quel point ton commentaire me fait plaisir ! :coeur:

Merci beaucoup beaucoup !!

    Je ne comprends pas pourquoi je suis la seule à poster régulièrement des messages ici... En tout vas j'ai beaucoup apprécié ta suite ! Y'a du suspense. ^^

Oui,c'est vrai, moi aussi j'aime beaucoup ta fiction!!!(: C'est dommage que mas plus de monde ne laisse un message.

Oh lala Merci beaucoup
C'est vraiment gentil parce que j'étais vraiment en train de m'habituer au fait que presque personne ne lise ma fiction

De rien!!!(;
Tu fais de la pub?
Avatar de l’utilisateur
camomie
Pipelette
 
Messages: 2425
Inscription: 17 Avr 2013, 18:37

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 31 Mar 2016, 17:55

camomie a écrit:
jeans a écrit:
camomie a écrit:
Alhena a écrit:
jeans a écrit:Si tu savais à quel point ton commentaire me fait plaisir ! :coeur:

Merci beaucoup beaucoup !!

    Je ne comprends pas pourquoi je suis la seule à poster régulièrement des messages ici... En tout vas j'ai beaucoup apprécié ta suite ! Y'a du suspense. ^^

Oui,c'est vrai, moi aussi j'aime beaucoup ta fiction!!!(: C'est dommage que mas plus de monde ne laisse un message.

Oh lala Merci beaucoup
C'est vraiment gentil parce que j'étais vraiment en train de m'habituer au fait que presque personne ne lise ma fiction

De rien!!!(;
Tu fais de la pub?

J'essaye... :MrViolet:
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Re: - Lies' Game -

Message par Alhena le 02 Avr 2016, 13:56

    *^*

    (Ce message était très constructif)
Avatar de l’utilisateur
Alhena
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 17895
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: Princesse ou presque <3

Message par miss kawaii le 03 Avr 2016, 17:12

Alhena a écrit:Oh cte vicieuse ! Avec le même prénom que moi en plus ! xD
J'adore je te suis ! ☆

Ouais j'avoue elle vais bien préparée son coup n'empêche :D
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 17895
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: Princesse ou presque <3

Message par jeans le 03 Avr 2016, 21:07

miss kawaii a écrit:
Alhena a écrit:Oh cte vicieuse ! Avec le même prénom que moi en plus ! xD
J'adore je te suis ! ☆

Ouais j'avoue elle vais bien préparée son coup n'empêche :D

    Et c'est pas fini ! ;)
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 728
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

93 messages Page 7 sur 10 1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Qui est en ligne

Au total il y a 4 utilisateurs en ligne :: 1 enregistré, 0 invisible et 3 invités
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Lulu-love-danse et 3 invités