Fais connaître Folili !
Partage

- Lies' Game -

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
93 messagesPage 3 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10
Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Re: Princesse ou presque <3

Message par Alhena le 20 Déc 2015, 20:51

Oh cte vicieuse ! Avec le même prénom que moi en plus ! xD
J'adore je te suis ! ☆
Avatar de l’utilisateur
Alhena
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: Princesse ou presque <3

Message par jeans le 21 Déc 2015, 20:37

Alhena a écrit:Oh cte vicieuse ! Avec le même prénom que moi en plus ! xD
J'adore je te suis ! ☆

Oh merci ! j'suis contente que tu suives !!
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: Princesse ou presque <3

Message par jeans le 22 Déc 2015, 11:46

8



Image




    Un serviteur venait m'apporter une assiette de soupe. Je prenais ma cuillère délicatement et commençais à manger comme je l'avais appris. Je n'avais jamais rien goûté de tel, c'était si bon, j'essayais de faire comme si j'étais habituée à tant de luxe mais tout ça est si incroyable pour moi. Je voyais que le roi à ma droite observait mes mains. Heureusement j'en avais pris grand soin ces derniers temps et elle étaient aussi fines et délicates que celles d'une princesse. La reine, elle regardait mes blessures. Et le prince en face de moi avait l'air de contempler mon visage.
    - Je vous pris de m'excuser si je ne suis pas présentable, dis-je.
    - Nous comprenons, dit le roi, dites moi, dans quelle contrée se situe votre demeure Madame De Lalantine, je n'ai jamais entendu parler de votre Père.
    - Oh, votre altesse, à dire vrai cela ne m'étonne pas, ce doit être une contrée vraiment très reculée d'ici, si vous saviez le chemin que j'ai parcouru. C'est près de la mer aux milles feuillages, dit-je assurée.
    - Hum… Je n'en ai jamais entendu parler.

    Enfin la soupe était merveilleusement bonne, aussi bonne que le pain du château. Le Roi se leva de table et dit :
    - Bien, vous devez être épuisée Mme De Lalantine, quelqu'un va vous conduire à vos appartements, si vous avez besoin de quoi que ce soit, allez trouver mon fils.
    Le prince en question m'adressa un petit sourire, et je le lui rendit.
    - Je peux me charger de l'accompagner, dit-il soudain.
    Il avait une voix grave et assurée, un peu dure comme son père.
    - Très bien, vous lui ferais aussi visiter le palais demain, répondait le roi.
    Je m'étonnais de la proposition du prince mais après tout pourquoi pas, cela rendrait les choses plus faciles. Je prenais la serviette à coté des trois fourchettes d'argent de mon assiette, et m'essuyais gracieusement avant de me lever sur la suite du prince et de le suivre après m’être à nouveau inclinée devant le roi et la reine. Il me conduit silencieusement jusqu'à ma chambre. Nous avons traverser un dédale de couloirs et d'escaliers magnifiques. Je tachais de paraître épuisée et de ne pas me montrer impressionnée. Enfin, après quelques politesses, il me laissa à ma chambre.
    Une chambre ? Non, une maison ! Une pièce immense et ravissante. Des tapisseries violettes, couvraient les murs, un lustre gigantesque éclairait la pièce, le lit à baldaquins paraissait si confortable. La pièce était dotée d'une cheminée, ou un feu brûlait doucement et réchauffait calmement la chambre. Il y avait aussi une table et des chaises, une panière avec quelques fruits. J'étais émerveillée et enfin je pouvais exprimer mes réels sentiments. Je tournoyais dans la pièce et finissais par m'écraser disgracieusement sur le lit moelleux ou je m'endormais, épuisée de toute cette comédie à jouer.

    Je fus réveillée le lendemain, tard dans la matinée, par deux suivantes.
    - Bonjour ! Dis-je joyeuse. Quels sont vos noms ?
    Elle parèrent surprise lorsque je leur demandait leurs prénoms. J'avais peut-être commis une petite erreur, les princesses ne traitent pas les domestiques ainsi, ou bien j'étais trop joyeuse ? Tant pis, je ne pouvais me résoudre à être aigrie avec ces femmes. Elles s'appelaient Alicia et Marie. Alicia était une jeune fille, plus jeune que moi, et Marie une femme âgée, usée par le travail. Elles se montraient très gentille avec moi et surtout très respectueuses et protocolaires. Après avoir pris mon petit-déjeuner délicieux dans ma chambre et m’être lavée, elles m'habillèrent et me coiffèrent. Je fus habillée d'une robe splendide bleu claire. Elle était sertie de milliers de petits cristaux qui brillaient à chacun de mes mouvements. Elle comportait un immense jupon et me serrait à la taille, un peu trop. Ses manches tombaient sur mes épaules. Enfin, Alicia et Marie me conduisaient devant un grand miroir que je n'avais pas vu hier soir et pour la première fois de ma vie, je regardais réellement mon reflet. Je n'avais plus rien à voir avec la femme qui s'était présentée au château hier soir. Le sang séché et la poussière avait laissé place à un visage doux, de grands yeux, un nez fin et des lèvres délicates d'un élégant rose pale. La poudre que m'avaient mise mes suivantes m'avait laissé un teint de porcelaine magnifique. Mes cheveux lavés et débarrassés de toute cette crasse quotidienne était à mon grand étonnement d'un profond noir corbeaux qui ressortait grâce à la clarté de la magnifique robe que je portais. Ils étaient attachés en un chignon flou parsemé de quelques perles blanches. Je doutais de mon propre reflet. Cette femme dans le miroir est belle, c'est le seul mot qui me vient. Suis-je cette femme ? J'ose à peine la regarder. Cette femme ressemble à une princesse, ce ne peut être moi. Et pourtant, c'est bien moi, et je suis belle. Plus que belle, magnifique. Quand enfin mes yeux quittent le miroir, je peux voir je visage d'Alicia, émerveillé, la bouche ouverte et Marie qui me couve d'un sourire chaleureux. Je n'ai pas plus le temps de m'admirer, que quelqu'un frappe à la porte. Alicia cours ouvrir.
    - Madame, le prince vous attend, dit-elle humblement.
    Je lui souris gentiment, prend une grande inspiration, puis enfile mon masque, souris et m'avance dignement vers la porte en prenant garde à ma démarche et surtout à ne pas marcher sur ma robe.

Dernière édition par jeans le 05 Mar 2016, 18:08, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Re: Princesse ou presque <3

Message par Alhena le 22 Déc 2015, 19:13

jeans a écrit:
Alhena a écrit:Oh cte vicieuse ! Avec le même prénom que moi en plus ! xD
J'adore je te suis ! ☆

Oh merci ! j'suis contente que tu suives !!

Il est normal de suivre une fiction aussi cool ! Et une héroïne narcissique... C'est génial ! 8D ☆
Avatar de l’utilisateur
Alhena
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: Princesse ou presque <3

Message par jeans le 16 Jan 2016, 17:12

9


Image



    Il me tend son bras et je l'accepte. Le prince a les cheveux noir ébène et des yeux verts profonds et durs. Sa mâchoire est carrée et son visage dur mais on ne peut pas dire qu'il soit laid, il est même plutôt charmant, ce qui n'est pas pour me déplaire. Il reste quelques secondes sur le pas de la porte à m'observer et je devine que je l’impressionne.
    - Et bien ? Dit-je, en l'attente d'une quelconque réaction.
    - Vous êtes resplendissante, madame, répondit-il sorti de sa contemplation.
    Je souris satisfaite. Puis, je m'appuie sur son bras pour commencer la dite visite. Il me promène dans le château tel un petit animal innocent, tout en m'indiquant les fonctions des lieux. Je l'écoute d'une oreille distraite, absorbée par l'admiration des couloirs luxueux. Je retiens tout de même quelques endroits intéressants comme les bureaux du roi, la grande salle ou la bibliothèque, même si nous ne faisons qu'en apercevoir la porte. Je l'interromps dans ses explications :
    - Et les jardins ?
    - Je vous emmène, dit-il simplement.
    Nous sortons par une grande entrée vitrée ouverte sur les jardins. Par chance, il est un jour magnifique et les rayons du soleil rendent toute sa splendeur à ce lieu lunaire. Par cette lumière, les jardins semblent faits d'or, les feuilles vertes scintillent et les fleurs m'éblouissent. Dans ma hâte de me confondre dans cette beauté, je perd l'équilibre sur ce palier. Le prince prévenant, me rattrape rapidement. Je suis contrariée d'avoir failli une seconde à mon rôle mais heureusement cette erreur s'avère être une chance. Me relevant doucement, je me retrouve nez à nez avec mon hôte bienveillant. Alors, profitant de ma malchance, je plonge mon regard dans celui du prince. Et, de mon plus beau sourire, tente de l’attendrir. Puis confus, il se relève brusquement, s'excusant de m'avoir rattrapée.
    - Ne vous excusez pas, sans vous je serais tombée, lui répondis-je sans ôter mon sourire de mon visage.
    Ce jeune homme ne me paraît pas doté d'un grand esprit. Il sera d’autant plus facile d'arriver à mes fins. Quand un serviteur, interrompant et mes pensés et mon jeu d'actrice, s'immisce entre nous deux, s'excusant comme à des dieux. Il retire ma proie de ses filets et va lui murmurer quelques mots. Lorsque le prince revient il m'annonce :
    - Une grande nouvelle est arrivée, je m'excuse mais je dois m'absenter, je vous dis à tout à l'heure au dîner.
    Sur ce il s'enfuit en marchant hâtivement. Curieuse de connaître la nouvelle, je fais un petit tour du jardin pour ne pas éveiller les soupçons puis m'en vais à ma chambre pour parler à Marie et Alicia, car on le sait, les bonnes savent tout.

Dernière édition par jeans le 07 Mar 2016, 19:16, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: Princesse ou presque <3

Message par jeans le 19 Jan 2016, 21:55

Y'a pas grand monde




10




Image




    J'ai occupé ma journée à continuer à divaguer dans ce beau château. Tout m'impressionne ici, tout est grand, tout est beau. Rien n'est laissé au hasard, chaque détail compte. En toute une journée, j'ai seulement pu visiter l'intérieur de la demeure royale, n'ayant vu des jardins la seule parcelle que j'ai aperçu ce matin avec le prince. J'étais excitée de découvrir quelques pièces cachées ou quelques passages secret mais malheureusement il n'en fut rien. Je trouverai bien le temps un jour pour les découvrir après tout, je ne suis là que depuis hier soir. Je suis à présent dans ma chambre avec Marie et Alicia qui retouchent à nouveau ma coiffure pour partir dîner. Je porte toujours la magnifique robe bleu et je suis impatiente d’être demain afin de découvrir une nouvelle robe et de nouveaux endroits dans le palais. Chaque nouveau coup d’œil au miroir me fait sursauter, je ne me suis pas encore habituée à mon reflet de femme.
    - On dit qu'une grande nouvelle est arrivée au palais aujourd'hui, dit-je.
    - Oui, c'est ce qu'on dit, répond Marie encore fermée.
    - Et savez-vous de quoi il s'agit, tentais-je.
    Marie fronce son front fatigué, semblant hésiter. Et Alicia me donne l'information voulue plus facilement que je ne l'aurais imaginé.
    - Oui Madame, on chuchote parmi le personnel, que le prince serait revenu, dit-elle toute excitée.
    - Le prince ? Mais n’était-il pas déjà au château? Demandais-je perdue.
    Marie en jetant un petit regard accusateur à Alicia me répond :
    - Non, le prince, le second, le prince ** que vous avez pu voir est l'héritier, mais c'est son frère, le prince qui est revenu. Ils sont l'opposé l'un de l'autre. Alors que l’aîné nous ignore et reste strict, le second nous adresse toujours un sourire, il est expansif et brave. Il était parti sous ordre de son père régler une affaire politique, mais il eut, un jour, cessé d'envoyer des lettres et son voyage devenait trop long. On a cru qui lui était arrivé quelque chose, fini-t-elle.
    - Oui, on dit qu'il est revenu très fatigué et tout écorché, ajoutait Alicia.
    - Hum, murmurais-je songeuse.
    - Oui, ainsi, je ne pense pas que vous le verrez au dîner ce soir.
    - Bien. Merci mes amies, fini-je souriante.
    Elle furent surprises du nom que je leur avais donné mais je n'eus pas le temps de m'y attarder, je partais déjà pour le dîner avec la famille royale. Je sortais dans le couloir tapissé du rouge pourpre du palais que je tombais nez-à-nez avec le prince.
    - Oh, madame, je venais vous chercher, dit-il confus.
    Il faut de suite que j’arrête de croire que j'ai à m'occuper de moi, si je dois manger, c'est quelqu'un qui vient me chercher et pas moi qui me déplace.
    - Oui, excusez-moi, j'avais juste un peu chaud dans ma chambre.
    Mon excuse était minable. Heureusement, le prince semblait ne pas l'entendre tandis que je lui souriais. Je le suivais alors jusqu'à la salle à manger. Et, j'ignore pourquoi mais il se montrait bien plus bavard que la première fois. Peut-être était-il rassuré du retour de son frère.
    - Demain, je pourrais mieux vous montrer le palais, je vous emmènerais ou vous voudrez, dit-il, enfin j'espère que notre demeure est à votre goût, peut-être étiez-vous habituée à un plus grand luxe, chez vous ?
    - Je… heu… je, bafouillais-je.
    Ne sachant quoi répondre, je laissais cette réaction sur le compte du traumatisme d'une princesse perdue. Et, en me forçant un peu, réussissais à laisser échapper une petite larme. Le prince me regardais alors paniqué.
    - Oh ! Je m'excuse madame, je ne pensais pas vous faire du mal, c'est vrai que vous n’êtes pas encore remise de votre mésaventure.
    Il sortait un mouchoir et essuyais délicatement la larme sur ma joue. Heureuse que mon mensonge fonctionne, je continuais dans mon rôle.
    - Non, excusez-moi, votre palais est magnifique, monsieur.
    Nous marchions alors silencieusement.
    - Puis-je connaître votre nom ? Demandais-je, brisant ainsi le silence et le malaise.
    - Alexandre.
    Enfin, nous arrivions à la salle à manger. Un serviteur me tirait une chaise et je m'asseyais, prenant soin de tirer un peu ma belle robe. Le prince était en face de moi. La reine arrivait et se plaçait à coté de son fils. Le roi tarda un peu à arriver. Je me levais et faisais une révérence lorsqu'il entrait. Il prenait place en bout de table, laissant une place vide à coté de moi. La table était plus garnie et plus belle qu'à ma première venue. Des chandeliers avaient était placés sur la table. Ma robe, reflétant les belles flammes dans ses cristaux, prenait un aspect plus beau encore que je ne l'avais trouvé la première fois. Les manches des couverts comportaient quelques détails dessinés. Les assiettes semblaient briller autant que les diamants de la reine. Alors qu'on nous servait, nous furent tous surpris par l'ouverture brusque des portes de la salle. Si bien qu'un serviteur renversa son plat. Seul le roi qui n'avait pas ciller restait droit, laissant son regard dans son assiette.
Dernière édition par jeans le 05 Mar 2016, 18:10, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 14 Fév 2016, 18:07

11.



Image




    Aeden




    Je restais figé devant la scène que j'avais sous les yeux. Et père demeurait calme comme à son habitude. Je saluais rapidement l'invitée et allais m'asseoir à coté d'elle.
    - Retourne te reposer, dit soudain mon père de sa voix grave.
    Je l'ignorais et demandais qu'on me serve. Puis j'attrapais mes couverts pour commencer mon repas. Il est vrai que ma tête me faisais encore mal mais je décidais d'ignorer la douleur. Je refuse de rester comme un demi mourant, cloué à mon lit. Je suis bien vivant. C'est ma mère qui décidais de briser ce silence gênant.
    - Tu te sens mieux ?
    - Oui, mentais-je.
    Je regardais l'invitée. J'étais vexé que l'on ne m'ait pas prévenu de sa présence. Elle était belle et plutôt élégante. La robe bleu qu'elle portais illuminait son visage et ses cheveux noirs ébènes semblaient briller. Ses yeux étaient confiants bien qu'à cette table ils semblaient timides. Elle se tenait droite et était fière. Et malgré la poudre qui recouvrait son visage fin, je distinguais quelques blessures. Il y en avait aussi sur ses bras et son épaule. Je la fixais impudemment et ma mère tentait de me faire cesser en me lançant des regards en coin. Quand enfin elle relevait les yeux sur moi, je pensais la reconnaître.
    - Qui êtes vous ? Dis-je.
    Mon père me reprenait violemment tandis que ma mère s’étouffait de mon impolitesse. Elle répondit calmement et poliment tel une princesse.
    - Non, ce n'est rien Altesse. Je suis Princesse, fille du Duc de Lalantine et je… je me… suis égarée, dit-elle bouleversée, puis elle esquissa un sourire timide à ma famille en continuant, notre bon roi a accepté de me recueillir dans ma détresse, je lui serais infiniment reconnaissante.
    Un peu trop polie à mon goût. Bien qu'elle ressemble à cette femme, cette princesse a un caractère différent, elle n'est qu'une jeune fille perdue. Tout d'abord je ne répondais pas. Puis finalement j'ajoutais cette phrase pour observer une quelconque réaction :
    - Bien alors, j'espère que vous vous remettrez vite. Et notre palais est à votre goût, est-il assez beau ? Le trouvez-vous assez riche ? Assez luxueux ?
    Je crus voir une once de colère traverser son regard mais il devint rapidement doux et elle répondait toujours aussi poliment :
    - Oui, Monsieur, il est magnifique, je vous remercie.
    Je n'étais pas satisfait de ces résultats mais ma tête me faisait à nouveau mal alors je me tus pour la fin du repas tandis que ma famille et la belle invitée discutaient du palais et de quelques comédies. Je restais silencieux, tentant d'ignorer la douleur et m'en allait à la seconde ou le repas fut fini.

Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Julienaute de plume
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: - Lies' Game -

Message par jeans le 14 Fév 2016, 18:17

12.



Image



    Victoria




    Il était parti aussi vite qu'il était arrivé. Et il s'était montré aussi insolent que la première fois que je l'avais rencontré. Et il était plus beau que jamais. Par chance je crois qu'il ne m'avait pas reconnue ou s'il avait vu une quelconque ressemblance entre la femme que je suis aujourd'hui et celle d'hier, j'avais réussi à évanouir cette idée à l'instant ou j'avais ouvert la bouche. Ces cheveux étaient encore plus brillants, ces boucles dorés éclairaient la pièces comme des rayons de soleil. Et son charisme et son assurance emplissait la salle jusqu'à presque écraser le Roi, son père. Déjà en paysan il dégageait une assurance incroyable mais en prince il devenait presque invincible. C'était lui, j'en étais sure et certaine, j'avais reconnu ses traits fins, ses lèvres rosés, sa force, mais pourquoi c'était-il déguisé en roturier ? Est-que cela faisait parti de sa mystérieuse mission ? Qu'elle était cette mission ? Les questions envahissaient mon esprit, me laissant avec une seule certitude, l'homme que j'avais rencontré ce matin là au moulin était prince. Et je ne devais absolument pas le laisser me démasquer.
    Cela faisait déjà 1h que j'étais réveillé à me torturer l'esprit de ces questions, bien au chaud au fond du lit chaleureux du château. Ma vie de travailleuse ne m'avait pas encore quitté. Ainsi quand Marie et Alicia venaient pour me réveiller, je faisais semblant d’être encore endormie, fatiguée par les événements que cette princesse avait vécu.
    - Madame ?
    Je feignais de me réveiller, délicatement.
    - Vous avez bien dormi ? Me demandait Alicia.
    - Oui, mais j'ai fait quelques cauchemars, mentais-je.
    Elle m'habillaient sans faire de commentaires, attristées par le malheureux sort de cette princesse perdue. Je brisais le silence par ma curiosité.
    - J'ai vu le prince hier.
    - Oh ! Dit Marie.
    - Comment s'appelle-t-il ? Demandais-je.
    - Aeden, s'empressait de répondre Alicia.
    - Il était parti seul pour sa mission ? Continuais-je.
    - Oui, enfin non, il était accompagné d'un chevalier avec qui il est très ami, on dit qu'ils s'entendent comme deux frères, répondait Alicia, mieux qu'avec son véritable frère d'ailleurs.
    - Oui, le chevalier Evan, vous risquez de le rencontrer, ajoutait Marie.
    - Je vois… Que dois-je faire aujourd'hui ?
    - Le prince Alexandre va venir vous chercher.
    J'avais aujourd'hui une robe plus simple mais tout aussi belle que la première. Le tissus vert canard illuminait mon visage, il était souple et délicat et tombait sur mon corps frêle merveilleusement bien. Les manches s’arrêtaient à mes coudes et se terminaient sur une fine dentelle. Marie m'avait fait un chignon bas, dans ma nuque, qui parfaisait le tableau. Aujourd'hui je n'avais plus l'air d'une reine mais d'une jeune fille innocente, bien qu'on sentait un brin d'autorité sur mon visage. J'enfilais les confortables souliers que le palais me prêtait et j'entendais déjà qu'on frappait à la porte. Le prince Alexandre était toujours aussi ponctuel. Alicia accourait à la porte pour ouvrir et je partais avec le prince. Ce matin, ce fut à peine s'il me regarda. Bien sur, il était toujours aussi poli, il m'avait à nouveau complimenté mais ses yeux n'étaient pas sincères lorsqu'il faisait l'éloge de ma beauté. Cependant il était d'humeur joyeuse.
    - Aujourd'hui Princesse, la Reine et le Roi, mes parents veulent vous voir. Je dois vous conduire jusqu'à leur bureau. Ne vous inquiétez pas, il ne s'agit de rien de grave, me rassurait-il souriant. Nous nous reverrons lorsque vous aurez fini, et je terminerai de vous faire visiter le palais.
    - Merci, vous êtes vraiment gentil, et je le pensais, mais je vous en prie appelez moi Viviane.
    - Oh ! Il semblait surpris, Bien, Viviane.
    Je détestais ce prénom mais je ne pouvais pas me permettre de me laisser démasquée par un simple prénom. Si Aeden, je veux dire le prince, découvrait que la princesse mystérieuse s'appelait Victoria, tout comme la jeune souillon qu'il avait rencontré, il risquait de deviner la supercherie. Déjà, il semblait m'avoir reconnue hier soir, heureusement que j'ai réussi à faire taire ses soupçons, pour le moment.
    Bien qu'Alexandre me disais de ne pas m'inquiéter, j'appréhendais cette entrevue avec le Roi. Soudain, le prince que je tenais par le bras ralentit. Lorsque que je relevais les yeux de mes pensées, nous nous tenions nez-à-nez devant un homme, robuste et jeune en simple chemise blanche, ses cheveux châtains décoiffés. Il semblait un peu fatigué.
    - Oh ! Evan…
    - Al… hum, Altesse, répondit l'autre dans une révérence.
    Ils ne se quittaient pas des yeux. J’insistais doucement sur le bras du prince que je tenais, ce qui le sorti de sa contemplation.
    - Heu, oui, Princesse Viviane, voici le chevalier Evan, dit Alexandre timide.
    - Bonjour Monsieur, le saluais-je dans un sourire fier et rieur.
    Evan me répondait par un baise-main, sans ôter un sourire charmeur de son visage :
    - Madame, vous êtes d'une beauté !
    Je le remerciais par un sourire sincère.
    - Nous devons y aller, nous coupais brusquement Alexandre.
    Je continuais à sourire, satisfaite tandis que le prince semblait contrarié.
    - Au revoir Evan, dit doucement Alexandre.
    - Oui, à bientôt, murmurai Evan avec un sourire.
    Le prince Alexandre resta pensif tout le long du trajet, si bien que tout mes essais de conversation furent vains et je décidais de m'abandonner moi aussi à mon esprit.
    Enfin nous arrivions devant une grande porte en bois massif. Alexandre me lançait un regard qui disait « bonne chance ». Je posais ma petite main frêle sur la poignée d'or. Puis je la retirais brusquement, consciente de l'erreur que j'étais sur le point de commettre. Je me reculais d'un pas tandis qu'un garde frappait à la porte et l'ouvrait pour moi.
Avatar de l’utilisateur
jeans
Julienaute de plume
 
Messages: 712
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 1555
Inscription: 11 Aoû 2015, 16:13

Re: - Lies' Game -

Message par Tea time le 14 Fév 2016, 18:34

    C'est vraiment pas mal ! Très original et terriblement addictif ! ^^
    Ton écriture est assez fluide et comporte très très peu de fautes d'orthographe.
    J'essaierai de passer de temps à autres. Charlotte.
Avatar de l’utilisateur
Tea time
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1555
Inscription: 11 Aoû 2015, 16:13

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

Re: - Lies' Game -

Message par Alhena le 15 Fév 2016, 13:34

ALORS LÀ ça devient intéressant ! Je suis toujours t'inquiètes ! (; ☆
Avatar de l’utilisateur
Alhena
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2968
Inscription: 17 Mai 2015, 12:11

93 messages Page 3 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10

Qui est en ligne

Au total il y a 3 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 3 invités
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités