Fais connaître Folili !
Partage

L'amour impossible

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
6 messages Page 1 sur 1
Julienaute d'or
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

L'amour impossible

Message par the4404 le 25 Oct 2017, 14:24

Prologue :
Je m’appelle Rosalira, j’ai les cheveux bruns clairs, j’ai la peau mate et mes yeux sont un mélange de brun, de gris et de bleu. J’ai un caractère assez fort et je suis gentille. J’avais une vie parfaite avant de le rencontrer. Thomas, il est si beau, il est brun, il a les yeux verts et la peau blanche. Il est arrivé avec sa bande d’amis et ils ont bouleversé ma vie. Si j’avais su.
the4404
Julienaute d'or
 
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Julienaute d'or
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Re: L'amour impossible

Message par the4404 le 28 Oct 2017, 09:09

Chapitre 1: La rencontre
Point de vue de Rosalira.
Je viens d’arriver à l’école, je retrouve mes meilleurs amis, Marc et Lyla. Marc est blond aux yeux bruns, Lyla a les cheveux noirs et les yeux bleus. Ils s’aiment comme des fous, mais ils n’ont pas le courage de se le dire que c’est réciproque, ils n’ont pas le courage de se le dire, j’ai beau leur dire que c’est réciproque, ils sont trop timides. Je suis fille unique, mes parents sont riches, vous devez vous dire que je suis une enfant gâtée, une pimbèche. Je m’habille classe et je fais du shopping 1 fois par mois, chaque fois que je vois un SDF je lui donne entre 10 et 20€. Il y a un nouveau, il est beau, j’espère qu’il ne prend pas les autres de haut, au sinon ça ne va pas marcher entre nous. Je regarde aussi les autres nouveaux qui sont avec lui, il y en a un avec les cheveux noirs et les yeux vert. Un autre avec les cheveux roux et les yeux bleus, le dernier est blond aux yeux bleu gris.

-T’as vu le nouveau, dit Lyla.
-Oui, il est beau, j’espère qu’il n’est pas le genre de garçon qui prend tout le monde de haut, au sinon on va pas s’entendre, toutes les personnes avec lui sont nouvelles, dis-je.
-Ça doit être sa bande d’amis, qui la suivit dans sa nouvelle école, dit Marc.
Driiiiiiiiiiiiiiiing
-On va en cours, heureusement qu’on est dans la même chose, je déteste. En fait, comment ce sont passées vos vacances, demandai-je.
-C’était ennuyant, on a passé toutes les vacances chez ma grand-mère sans ordinateur ni téléphone, je ne pouvais pas vous téléphoner. Vous m’avez tellement manqué, 2 mois sans vous. Par contre, c’était super de voir toute ma famille rassemblée, j’ai revu mon coussin qui vit en Amérique, aux États-Unis, dit Lyla.
-Vous m’avez aussi manqué, mais depuis le temps que j’attendais d’aller aux États-Unis, à New-York, dit Marc qui fut interrompu par un éducateur.
-Dépêchez-vous de rejoindre votre classe, dit l’éducateur.
Quand on arriva, on toqua, le nouveau et sa bande était en train de se présenter.
-Lyla, Rosalira et Marc ne soyez pas en retard tous les jours comme l’année dernière. Thomas, continuez de vous présenter, dit le prof.
-Je m’appelle Thomas, j’ai 16 ans, je vis à Londres, je viens de l’école Saint-Hugo et je n’aime pas les inconnus. Je vis en colocation avec ma bande.
-Je m’appelle Axel, j’ai 16 ans, c’est exactement la même chose que Thomas.
-Je m’appelle Clément, j’ai 15 ans.
-Je m’appelle Sébastian, j’ai 15 ans.
- Thomas, va à côté de Rosalira, Axel tout près d’Alexandra. Clément à côté de Sébastian.
-Bonjour, dis-je. Ça va ?
-Oui, dit-il.
Et le cours passa.
-Vous voulez qu’on vous fasse visiter l’école, demandai-je.
-Oui, nous voulons bien, dit-il.
-Nous, on te laisse, dirent Marc et Lyla.
-Nous devons partir Thomas, on sèche les cours, on ne pas rester, on doit faire quelque chose, au sinon, il va y avoir des graves problèmes, dirent ses amis.
-Oui, je comprends. Rosalira, peux-tu me parler de toi.
-Je m’appelle Rosalira, j’ai 16 ans, ça va faire 5 ans que je suis dans cette école, j’habite à Londres, dans une grande villa, je suis fille unique. Mes parents sont riches, Marc et Lyla sont mes meilleurs amis depuis que j’ai 4 ans, mes matières préférées sont math et anglais, les matières que je déteste sont la géographie et l’histoire. Mes hobbies sont danser, chanter, écouter de la musique, faire de la musique, lire et jouer au foot. À toi, de me parler de toi.
-Je m’appelle Thomas, j’ai 16 ans, j’ai passé mes 4 premières années de secondaire à l’école Saint-Hugo, j’habite à Londres dans une villa avec mes 3 meilleurs amis, Axel, Clément et Sébastian que je connais depuis mes trois ans, je suis fils unique, riche et émancipé. Mes matières préférées sont math, français, anglais et science. Les matières que je déteste sont la géographie, l’histoire et les cours de philo. Mes hobbies sont lire et tout ce qui touche à la musique. Ma vie est bien, mais pas parfaite.
-Maintenant, qu’on s’est présenté, je vais te faire visiter l’école.
Après avoir visiter l’école, comme c’est le premier jour, l’école est finie.
-Je vais t’emmener au Starbucks, je paie, dit Thomas.
-Merci, dis-je.

On est allé au Starbucks, j’ai commandé des frites et il a commandé la même chose que moi.

-T’aimes bien les frites ?
-Oui, j’aime vraiment beaucoup.
Point de vue de Thomas.
Je sais que je ne devrais pas lui parler, pour ne pas la mettre en danger, mais quand je l’ai vu, j’ai voulu apprendre à la connaître, c’est la première fois que ça m’arrive, elle est en danger. Je n’aurais pas dû lui parler, je suis désolé, j’aurais dû écouter mes potes. J’ai vu quelqu’un la prendre en photo. Il faut qu’elle reste avec moi.
-Viens dormir chez moi, demandais-je.
-Je te connais à peine, dit-elle.
-Je suis désolé, je t’ai mis en danger, il faut que je reste avec toi. Et que tu ne dormes pas chez toi, au sinon. Ils vont te menacer avec tes parents.
-Qui ? Et pourquoi ?
-En fait, je suis chef d’un gang et il y a d’autres gangs ennemis, qui veulent m’affaiblir et je me suis dit qu’il n’y avait pas de personne des gangs ennemis, donc je t’ai parlé, mais je n’avais pas vu Mathew. Mais après je l’ai vu te prendre en photo, j’ai su que je n’aurais pas dû, tu n’es en sécurité qu’avec moi et ma bande, même pas avec tes meilleurs amis, ils peuvent être de ce gang, donc je vais essayer de tout le temps être là mais si je suis malade, je vais te confier à mes meilleurs amis.
-Tu aurais pu faire attention, je te déteste, je te hais. Ma vie était parfaite jusqu’à maintenant, en un instant, tu as bouleversé ma vie, tu l’as détruite. Tu n’aurais pas dû me parler, je te hais, dit-elle en pleurant.
Point de vue de Rosalira
Je suis partie en courant, j’ai couru pendant 30 minutes, puis essoufflée, je me suis arrêtée, j’étais devant ma maison. Je suis entrée, je suis tout de suite allée me coucher.
Le lendemain matin, je me suis réveillée en sursaut, j’avais fait un cauchemar, par rapport à ce qu’a dit Thomas, j’avais rêvé que des gens menaçaient mes parents, et que le seul moyen de les sauver, était de me laisser enlever. Je suis presque sûre que c’était une blague, ma vie ne changera pas, je ne changerais pas, je ne lui parlerais plus. Je mets un mini short noir et un top rose, avec par-dessus un pull gris à capuche. J’attachais mes cheveux en chignon et je mangeais des céréales au chocolat. Mon téléphone se mit à sonner.

-Allô, dis-je.
-Tu m’as fait peur, tu n’as pas appelée hier, dit Lyla. Que s’est-il passé.
-Thomas, dis-je en racontant tout.
-Mais si c’est vrai, tu vas faire quoi, dit Lyla.
-Je suis désolée, mais c’est vrai, je suis d’un gang ennemi. Et ils veulent te capturer, et te torturer, pour lui faire du mal, va chez lui. Ne nous approches plus, ne nous parles plus, nous ne sommes plus tes meilleurs amis, nous sommes tes ennemis. Même si nous te voulons pas de mal, nous devrions essayer de te kidnapper, et nous ne le voulons pas. On t’aime irrévocablement comme meilleure amie, et c’est pour ça que tu ne nous approcheras pas.
-Pourquoi ne me l’avez-vous pas dit, je croyais qu’il n’y avait pas de secret entre nous. Je vous déteste, si je l’avais su je vous aurais suivi, je ne serais pas en danger. Moi aussi j’ai un secret que je ne vous dirais jamais, dis-je.
J’ai raccroché. Mon secret, je suis une sorcière, mais pas n’importe laquelle, la princesse, en plus je contrôle les 4 éléments, c’est un pouvoir spéciale, toutes les princesses ne l’ont pas eu, il y a peu de sorcières qui contrôle les 4 éléments. Sur 1 milliards, il y en a 5 dont moi, qui en sont capable. Dans la famille royale, je suis la 1ère sur 100 personne qui était princesse avec la capacité de maitriser les 4 éléments. Nos pires ennemis sont les loups-garous, ils neutralisent notre pouvoir, les vampires sont les pires ennemis des loups-garous et les sorcières sont les pires ennemis des vampires. S’ils avaient su, j’aurais mis ma famille en danger. Il faut que j’aille à l’école, au sinon je vais rater mon bus et je vais devoir aller à pied. Quand je fus arrivée à l’école, je cherchais Thomas et sa bande du regard. Ils étaient dans un coin de la cour.
-J’accepte, d’aller chez vous, si tu me promets que je pourrais voir mes parents au moins 2 fois par semaine, dis-je.
-Vraiment, qu’est-ce qui t’a décidée, demanda-t-il.
-Mes amis m’ont dit qu’ils doivent me kidnapper, ils m’ont dit de plus les approcher, de ne plus leur parler, qu’ils étaient mes ennemis, mais qu’ils m’aimeraient toujours comme meilleure amie. Bon, si je continue, je vais faire un hyper long discours, bref, je les déteste.
-Tu as une aura bizarre, dit-il. Autant te dire notre secret, puisque tu vas vivre avec nous, je suis le prince des vampires et mes amis sont aussi vampires, on boit seulement du sang d’animaux, par contre les jours de soleil, on reste à la maison, donc toi aussi. Et fais attention à ne pas saigner.
-Je suis la princesse des sorcières, manipulant les 4 éléments, si c’est des loups-garous, je ne pourrais rien. En plus je ne contrôle pas mes pouvoirs, sauf celui de guérison. Et mes pouvoirs se déchainent, quand mes émotions prennent le dessus. Juste pour vous prévenir.
-On en apprends plus tous les jours. Pourquoi tes pouvoirs ne se sont pas déchainer hier, quand t’es partie en courant.
-Si je suis partie, c’est aussi parce que j’ai senti que mes pouvoirs étaient bloqués, donc qu’un loup-garou était tout près.

Driiiiiiiiiiiiiiiing

Nous sommes allée en classe, j’étais à côté de Thomas pendant tous les cours, on ne devrait pas se parler, on défie les lois des sorcières et des vampires. On est sensé montré le bon exemple, moi je devrais le tuer et lui est sensé s’enfuir. Mais nous ne sommes pas des personnes sensées. Je vais en parler à mes parents, j’espère qu’ils vont me comprendre, au sinon ils vont le tuer et ça va déclencher une guerre. Thomas est super sympa, on a parlé de tout et de rien. Ma vie a changé, mais j’espère que je serais plus heureuse comme ça, avec Thomas. De la journée, je n’ai pas pensé à mes anciens meilleurs amis, qui sont maintenant mes ennemis. C’est la première fois que je me sens si bien avec quelqu’un, c’est bizarre ce que je ressens avec lui. Oh non, je suis amoureuse de lui, je n’ai pas le droit d’être amoureuse de lui c’est le prince des vampires et moi la princesse des sorcières. Je me demande si lui aussi est amoureux de moi, je dois reprendre mes esprits.
the4404
Julienaute d'or
 
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Julienaute d'or
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Re: L'amour impossible

Message par pikachu le 28 Oct 2017, 11:22

trop bien la suite!!!!
pikachu
Julienaute d'or
 
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Julienaute d'or
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Re: L'amour impossible

Message par the4404 le 29 Oct 2017, 16:11

elle arrivera dans 2 semaines, car je l'a fait à l'école
the4404
Julienaute d'or
 
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Julienaute d'or
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Re: L'amour impossible

Message par pikachu le 05 Nov 2017, 13:25

Ok j'ai hâte!!!!
pikachu
Julienaute d'or
 
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Julienaute d'or
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Re: L'amour impossible

Message par the4404 le 06 Nov 2017, 19:01

Finalement, j'ai fini plus vite que je ne pensais le chapitre 2, le voilà.


Chapitre 2 : La prophétie
Quand on est arrivé, je suis rentré et j’ai fait un gros câlin à mes parents. J’ai un peu pleuré, et puis j’ai levé la tête.
-Papa, maman, je vous présente le prince des vampires, je l’ai rencontré à l’école, il fait partie d’un gang, il m’a parlé et quelqu’un m’a photographié. On a parlé, on est allé au Starbucks, puis je me suis énervée contre lui, mais il y avait un loup-garou. Je suis revenue, aujourd’hui mes meilleurs amis sont devenus mes ennemis, dis-je.
-Vous étiez destiné à vous rencontrer, une prophétie dit « La première princesse des sorcières contrôlant les quatre éléments tombera amoureuse du prince des vampires et réciproquement. Leurs règnes sera le plus long, sauf si les loups-garous s’en mêlent ». C’est de vous que la prophétie parle, faites attention aux loups-garous.
-Oui, mais vous êtes sûr que la prophétie parle de nous.
-Oui, tu es la première princesse des sorcières à maîtriser les quatre éléments et en plus tu as le pouvoir royal, tu sais te transformer en sirène. Tu es la sorcière la plus puissante de tous les temps. Tes descendants seront les êtres les plus puissants du monde entier, ils seront les premiers à être sorcier et vampire. Ils auront la vitesse des vampires, ils seront aussi discrets qu’eux, ils seront la beauté incarnée, la force et le pouvoir royal, ils pourront hypnotiser des personnes. Et ils maitriseront les quatre éléments. Les vampires et les sorciers les respecteront encore plus qu’ils nous ont respecté. Les loups-garous les respecterons ne seraient-ce qu’un peu, s’ils se révoltent, ils en payeront le prix. Votre famille restera éternellement la famille royale. La couronne n’est dans notre famille que depuis 5 générations sur 100 générations de rois et de reines. Nous sommes très contents pour vous.
Point de vue de Thomas
Après cette explication de ces parents, elle s’évanouit, je courais avec ma vitesse de vampire pour la rattraper avant qu’elle.
-Elle a de la fièvre, elle est brulante, ces derniers jours ont été éprouvant pour elle. Elle a reçu trop d’information en très peu de temps, elle est fatiguée depuis ce matin, elle avait l’air de ne pas avoir bien dormi, elle a surement fait un cauchemar, dis-je.
-Tu peux partir avec elle, mais fais attention à notre fille. Et revenez souvent, votre mariage sera dans deux ans, vous avez jusqu’à dans un an pour définir la date. Au revoir, à bientôt, dirent ses parents.
Je demandais à mon chauffeur, de nous conduire à la maison.
Quand on est rentré, elle était toujours évanouie.
Point de vue de Rosalira
Je m’étais évanouie. Quand, j’ai ouvert les yeux, j’étais dans la maison de mes parents. Je me voyais étant petite, je devais avoir 5 ans.
-Tu me dois pas leur dire, ni leur montrer que tu es une sorcière, au sinon, peut-être qu’eux ne te feront rien, mais si il le raconte à leurs parents, ils voudront tuer ta famille. Si la famille royale meurt, les sorcières vont se battre entre elle, pour savoir qui va devenir reine ou roi, dirent mes parents.
Mes yeux se fermèrent, cette fois, j’avais 14 ans, j’avais mon premier petit-ami. Il avait découvert mon secret, il savait que j’étais une sorcière, mais pas que j’étais la princesse.
-Ne le dit à personne, s’il-te-plaît, dis-je.
-Je vais le dire à mes parents, tu m’as manipulé pour me faire du mal, dit-il. J’en suis sûr.
J’avais été obligé de lui faire tout oublier et tout faire oublier à tout le monde, au sinon, il aurait tout dit à ses parents, mais ce fut difficile, c’était mon premier amour.
-Vous devez oublier que je suis sortie avec lui, dis-je. Oubliette.
J’étais en pleurs, j’avais mal au cœur, je ressentais les mêmes émotions que ce jour-là. Je changeais encore une fois de scène. Jérémie, un autre de mes meilleurs amis, se préparais à traverser la rue, j’avais effacé sa vie de la mémoire de tout le monde même de sa mère, il est mort il y a 6 mois. J’essayais de lui attraper le bras, mais hélas, je n’étais que spectatrice. Ma main traversa son bras.
-N’avances pas, arrête-toi, criais-je. Non, n’avance pas, je répétais en pleurant.
Mais il continuait d’avancer, une voiture arrivait.
Point de vue de Thomas
J’étais dans le salon, Clément était avec moi, on était assis sur le canapé, on discutait de Rosalira.
-Elle restera à la maison toute la semaine, je resterais avec elle, elle doit se remettre de ses émotions, dis-je.
-Une semaine, c’est énorme, dit Clément.
-Je sais, mais je veux être sûr qu’elle va mieux. La semaine passée, elle a eu beaucoup de choc en 2 jours, en plus elle a un sommeil très agité.
-C’est la première fois que tu t’inquiètes comme ça, appart ta mère, ne serais-tu pas amoureux par hasard ?
-Non, enfin peut-être, oh, je ne sais pas, arrêtes de poser des questions comme ça.
Rosalira commença à crier, à ce moment-là.
-N’avance pas, arrêtes, criait-elle. Non, n’avances pas, criait-elle.
Elle n’arrêtait pas de crier ça.
-J’y vais, dis-je.
-Le prince va sauver sa princesse. J’ai entendu parler de la prophétie, ma mère m’en a parlé. Comme je suis ami avec toi, elle m’a demandé de faire attention, de voir si une princesse sorcière maîtrisant les quatre éléments entrait dans ta vie et que si c’était toi je devrais vous protéger, vous êtes le roi et la reine qu’on attend depuis plus de 2000 ans, mais faudra faire attention aux autres gangs, s’ils sont des loups-garous il connaisse la prophétie, et je crois qu’il se doute de quelque chose. Je resterais avec toi, on ne sait jamais, je vais demander aux autres de rester avec nous, je crois que je t’ai assez retenu.
Je courrais jusqu’à sa chambre après ce long monologue, quand je suis arrivé, elle pleurait. Je la secouais pour la réveiller, quand elle se réveilla, elle se jeta dans mes bras et continua de pleurer pendant une dizaine de minutes, elle était accrochée à moi comme à une bouée de sauvetage. Je me le promets, je ferais tout pour la protéger, pour qu’elle ne pleure plus jamais de cette manière.
-Que s’est-il passé, demandais-je.
-Je te le dirais quand je me serais préparé pour manger, combien de temps s’est passé depuis que je me suis évanouie.
-Trois jours sont passé, on est lundi, Clément et moi on est resté avec toi, tu n’iras pas à l’école cette semaine, on restera tous avec toi.
-Allons dans le salon, je vais te faire à manger, tu peux parler à Clément, dis-je.
On descendit au salon, et moi j’allais à la cuisine, laissant Rosalira et Clément bavarder dans le salon. Je pris une casserole et prit les ingrédients pour faire des pâtes jambon fromage, c’est la première fois qu’on se sert de la cuisine, oui, on mange à la cantine ou quand on va au Starbucks avec quelqu’un, mais c’est comme si on n’avait rien mangé. Heureusement, je sais quand même faire la cuisine.
Point de vue de Rosalira
-Je sais pour la prophétie, je vais vous protéger au péril de ma vie, pas seulement car la prophétie parle de vous et que vous êtes de la famille royale, mais aussi parce que vous êtes mes amis.
-Merci, mais j’aimerais me changer, je ne me sens pas à l’aise dans les habits d’il y a deux jours.
-Je vais te montrer la salle de bain, je vais aller te chercher des vêtements chez tes parents, dit Clément.
-Pas besoin, je vais les faire apparaitre ici, dis-je. Maintenant, peux-tu me laisser pour que je me lave, s’il-te-plait.
Clément sortit de la salle de bain et je fis apparaître mes vêtements ici, je choisi une chemise rose pâle, un gilet de costume sans manche noir, un bas collant noir, une veste bleue foncée et une jupe en velours noir. Je pris un bain et je m’habillais rapidement car je mourrais de faim, ce qui est normal après deux jours sans manger. Quand je suis arrivé au salon, Thomas était là et bavardais avec Clément.
-Hum, hum, fis-je, Thomas et Clément se retournèrent, Thomas a ouvert la bouche pour dire quelque chose puis la refermer.
-Thomas, ne bave pas, dit Clément.
-Tu es magnifique, dit Thomas.
-Merci, dis-je.
-Viens dans la salle à manger, pour manger les pâtes que je t’ai préparé, grâce à toi, j’ai inauguré la cuisine, car aucun de nous n’a besoin de manger, dit-il.
J’allais dans la salle à manger, quand je vis qu’il avait fait mon plat préféré des pâtes jambons fromage. Je lui sautais dans les bras.
-Merci, merci, merci, c’est mon plat préféré, comment tu l’as su, dis-je.
-Je ne le savais pas, comme je ne savais pas ce que tu aimais j’ai fait des pâtes jambon fromage, tout le monde est sensé aimer ça.
-Tout à fait d’accord avec toi, ceux qui n’aime pas les pâtes jambon fromage sont des extra-terrestres, bon j’exagère quand même un peu, je l’avoue.
Je m’assis au bout de la table, je mangeais trois assiettes, j’avais très faim. Thomas s’approcha de moi et retira la sauce aux fromages, j’en avais jusque sur le nez. Thomas rougit.
-Désolé, t’en avait sur le nez, dit-il.
-Ça ne fait rien, dis-je.
C’est bête, il m’a fait rougir, pourquoi j’ai rougi, moi, ça m’énerve. Clément arrive à ce moment-là, que va-t-il pensé.
-Vous vous êtes embrassé, vous êtes tous rouges, comme des tomates ou des fraises, bon je vous laisse, je voulais parler avec vous. Mais finalement je vais vous laisser à deux, dit-il.
-Mais on ne s’est pas embrassé, dit-on.
-Au revoir les tourtereaux, dit clément.
On rougit encore plus, Clément est impossible, il se mêle de chose qu’il ne le regarde pas, enfin, je sens qu’on va vraiment bien s’entendre. Je me sens beaucoup mieux qu’avant, je me sens aussi bien que quand il était encore avec moi, ça fait 2 mois, ne pensons pas à ça.
-Bon tu me racontes, le cauchemar, dit Thomas.
the4404
Julienaute d'or
 
Messages: 108
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

6 messages Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Au total il y a 1 utilisateur en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 1 invité
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité