Fais connaître Folili !
Partage

It's Only Rock, Baby.

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
90 messages Page 1 sur 1
Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 03 Oct 2016, 19:05

Image




JESSE




      Mr. Blue me fusille du regard. On se connaît. Je suis déjà venu plusieurs fois dans son bureau mais on n'est pas amis. J'espère juste ne être exclu du lycée. Ça ne ferait qu'empirer les choses. Je suis tenté de rester sage pour éviter l'exclusion. Mais j'adore énerver Mr. Blue. Et Garrett et Malia au passage. Il nous fait signe de nous asseoir. Garrett et Malia tentent de rester digne. Je m’avachis sur le siège jusqu'à ce que le bas de mon dos soit en contact avec l'assise.
      - Alors que s'est-il passé ? Finit-il par dire, Et qu'est ce que cette demoiselle vient faire ici ?
      Elle se redresse immédiatement pour prendre la parole avant Garrett. Elle l'a bien compris elle aussi : elle n'aura aucun mal à se faire voir comme victime. Elle s'était rattaché les cheveux sur le chemin jusqu'au proviseur. On remarque mieux sa peau doré du Mexique mais elle semble aussi plus sérieuse.
      - Garrett m'a tordu le bras et menacé de bien plus. J'ose à peine répéter ses propos. Jesse a été témoin de la scène.
      Elle se tourne vers moi. Maintenant je me fiche totalement de l'aider. Mais je meurs d'envie d'enfoncer Garrett dans la boue, alors je l'accompagne. Il s'énerve sur sa chaise et je me dépêche de prendre la parole avant qu'il ne tente de s'innocenter.
      - C'est vrai, je passais dans le couloir quand j'ai vu Garrett en train de tordre le bras de cette fille et de lui susurrer des choses à l'oreille.
      Le proviseur fronce les sourcils.
      - Et comment avez-vous réagit ? Demande-t-il.
      Évidemment, il est sur et certain que j'ai frappé le premier.
      - Je lui ai demandé de la lâcher.
      Je jette un rapide coup d’œil à Malia. J'aimerai bien qu'elle m'aide à être innocenté. Garrett est une star du lycée, capitaine de l'équipe de football, il ne doit pas donner l'impression d'avoir un mauvais comportement. Surtout qu'il est susceptible de décrocher une bourse. Aussi en général, les professeurs sont (très) indulgents avec lui.
      - C'est vrai, il lui a demandé trois fois de me lâcher.
      - C'est la vérité Garrett ?
      - Oui, mais ils oublient une partie ! Enfin, ce type m'a quand même frappé !
      Je me redresse vivement.
      - Oui et tu as failli casser le bras de cette fille et tu m'as bien rendu mon coup !
      - Ça suffit !
      Mr. Blue regarde Malia. Il la croit. Je suis sorti d'affaire.
      - Jesse et vous, dit-il en nous désignant, vous allez demander un devoir à Mr. Moore, ce sera lui qui choisira votre punition. Garrett, vous restez ici.
      Je me lève en souriant et suis Malia jusqu'à la porte quand il m’interpelle encore.
      - Et Mr. Fields, je vous rappelle que les bagarres sont interdites dans mon établissement.
      - Bien évidemment Monsieur.
      Je referme la porte en adressant un sourire narquois à Garrett puis je cours rattraper Malia. Elle marche vite.
      - He ! Lia, attend-moi !
      Elle accélère le pas si bien que je suis obligé de lui courir après. C'est pas croyable. Lorsque j'arrive à sa hauteur, je l’arrête par l'épaule. Les couloirs sont encore vides.
      - Ou tu vas comme ça ?
      - Je vais chercher Mr. Moore pour récupérer mon devoir.
      Je ne comptais même pas le récupérer. Je ne comptais même pas le faire.
      - Ok, alors je t'accompagne, dis-je avec un faux sourire.
      Elle se retourne pour continuer son chemin et je la suis.
      - Je t'ai déjà dit que tu étais très belle ?
      Elle n'a pas de réaction. Bien que je crois voir ses joues s'empourprer un peu mais j'ai sûrement rêvé. Malia Martin n'est pas belle. Et elle est loin de l’être. Sérieux. Bon, elle n'est pas non plus laide mais honnêtement, elle ne se fait pas remarquer. Et elle n'est même pas charmante ou mignonne. Elle attache toujours ses cheveux en un chignon bas avec des mèches rebelles qui finissent par lui encadrer le visage. Visage qui était la plupart du temps caché derrière d'énormes lunettes violettes. Elle porte toujours des salopettes (si bien que je me demande si elle a au moins un pantalon dans sa garde-robe), salopette-short, salopette-pantalon, en jean, en toile, uni ou avec des motifs. Et avec ses salopettes, elle porte en général un T-shirt noir et large. J'imagine son placard remplit de salopettes en tout genre et des dizaines de t-shirts noir pour homme. Sa tourne pas rond dans sa tête.
      - Oui, tu me l'as déjà dit et je sais que c'est totalement faux alors cesse de raconter des bêtises.
      Au moins, elle est lucide.
      - Eh ! Maintenant que je t'ai sauvé la vie, tu me dois vraiment un baiser !
      Je joue au mec sur de lui, en général ça marche bien puis je finis par jouer le pauvre type qui en réalité est hyper sensible et la fille me tombe dans les bras. Je paris qu'aucun garçon ne lui a jamais demandé un baiser. Ou même dit qu'elle était belle (même si c'était un mensonge). Quoique, son ami bizarre a déjà pu lui dire. Elle devrait se sentir flattée. Moi je le serais à sa place.
      - On en a déjà parlé, répond-elle dans un soupir de lassitude.
      - Je suis un type patient.
      En fait je ne suis pas vraiment patient. Mais je sens que je vais devoir l’être.
      - Au fait, pourquoi est-ce Garrett voulait te tuer ?
      C'est vrai quoi, pourquoi cette brute s’intéresserait-il à une fille comme elle. Elle est totalement insignifiante.



MALIA




      - Je lui ai balancé ma boite à lunette dans le dos.
      Quand je lui ai ça, il s'est presque arrête dans le couloir. Ça m'avait fait rire. Et j'ai ri devant lui. Il avait l'air tellement étonné d'entendre ça. Et j'étais contente de l'avoir enfin surpris et de l'avoir enfin fait taire.
      - Tu as fait quoi ?
      - Je lui ai balancé ma boite à lunette dans le dos.
      Il était sous choc.
      - Pourquoi t'as fait ça ? Ce mec serait capable de te tuer à mains nues.
      C'est vrai que Garrett est assez impressionnant. Il est capitaine de l'équipe de football du lycée et il s’entraîne tout les jours (sans compter le nombre d'heures qu'il doit passer à la salle de muscu).
      - Tu le pourrais toi aussi, répondis-je.
      Je sentais mes joues s'empourprer d'avoir osé dire ça. Encore une fois, je n'avais pas réfléchi. Mais c'était vrai. Jesse était plus fin et élancé que Garrett mais il était sûrement aussi musclé que lui. Je ne sais pas quel sport il fait. Je me demande d’où il sort cette silhouette.
      - Oh, Lia, serais-tu en train de me flatter ? Tu me fais rougir, se moque-t-il de moi.
      Et dans ces moments là, je remercie mes cheveux bouclés d'avoir refusé de se laisser entièrement attachés, pour pouvoir cacher mon visage.
      - Tais-toi.
      Évidemment, il ignore mon ordre.
      - Alors, est-ce que je peux savoir pourquoi tu lui a jeté ta boite à lunette dans le dos ou bien je dois craindre moi aussi tes crise de rébellion ?
      - Il s'était moqué de mon ami.
      Il ne dit rien. Peut-être qu'il réfléchi. Je me demande même si Jesse Fields est capable de réfléchir, il débite tellement de bêtises en une journée. Je m'attends à une blague moqueuse mais il me dit quelque chose d'encore plus débile.
      - Tu emmène ta boite à lunette au lycée ? Alors tu es enlève parfois ?
      - Oui.
      Il approche le bras de mon visage. Il veut me les retirer du nez. Pour qui il s'est pris ? Il croit peut-être comme dans les films, que lorsqu'il va me retirer mes lunettes mon visage va l'éblouir et que je vais me transformer en mannequin.
      - N'approche pas tes sales pattes de mon visage.
      Je le repousse et il rit. Quel idiot. Je ne suis pas du genre à flirter. Qu'il me laisse tranquille avec ses airs de rebelle. Tout ça n'a rien de normal. Il n'est pas censé s’intéresser à une fille comme moi. Allons chercher nos devoirs puis il n'aura qu'à me laisser vivre en paix. Heureusement nous arrivons enfin devant la salle des professeurs. Jesse s'adosse au mur nonchalamment et me regarde frapper à la porte avec un sourire en coin.
      - Arrête de me regarder.
      Il ne détourne pas les yeux. Plus que m'énerver, cela me met presque mal à l'aise d’être observé comme ça. Heureusement la porte s'ouvre rapidement et c'est Mr. Moore qui apparaît dans l'embrasure.
      - Mademoiselle Martin. Et Jesse Fields. Vous cherchez quelque chose ?
      Jesse me devance.
      - Ouais, on cherche un devoir.
      Je le reprends.
      - Mr. Blue nous a dit que vous nous donneriez un devoir pour nous faire pardonner de cet après-midi.
      Il me sourit d'une manière compatissante. Il réfléchi quelques minutes puis fixe son regard sur Jesse pour enfin nous annoncer le devoir. Une dissertation sur Hamlet de Shakespeare. Il nous laisse deux semaines. Facile. Jesse soupire. Moore redresse la tête pour ajouter quelque chose.
      - Vous devrez la faire à deux. Tout les deux, en duo. Puis je vous interrogerez de façon indépendante pour être sur que vous avez travaillé à deux. Ça vous apprendra à vous battre.
      C'est une blague j'espère.






jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Miss Vanille le 04 Oct 2016, 18:31

jeans a écrit:
Miss Vanille a écrit:
J' A D O R E .

MERCIII

De rien ;]
Miss Vanille
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Ju'Grande soeur
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Miss Vanille le 04 Oct 2016, 21:40

Suite perfect' continue :]
J'espère que Malia va bientôt balancer sa boîte à lunettes sur Jesse
Miss Vanille
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Ju'Grande soeur
Messages: 4562
Inscription: 24 Avr 2014, 13:01

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par TartOCerise le 06 Oct 2016, 17:12

J'aime beaucoup (;
TartOCerise
Ju'Grande soeur
 
Messages: 4562
Inscription: 24 Avr 2014, 13:01

Julienaute d'or
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par miss kawaii le 07 Oct 2016, 16:30

jeans a écrit:
Image




JESSE




      Mr. Blue me fusille du regard. On se connaît. Je suis déjà venu plusieurs fois dans son bureau mais on n'est pas amis. J'espère juste ne être exclu du lycée. Ça ne ferait qu'empirer les choses. Je suis tenté de rester sage pour éviter l'exclusion. Mais j'adore énerver Mr. Blue. Et Garrett et Malia au passage. Il nous fait signe de nous asseoir. Garrett et Malia tentent de rester digne. Je m’avachis sur le siège jusqu'à ce que le bas de mon dos soit en contact avec l'assise.
      - Alors que s'est-il passé ? Finit-il par dire, Et qu'est ce que cette demoiselle vient faire ici ?
      Elle se redresse immédiatement pour prendre la parole avant Garrett. Elle l'a bien compris elle aussi : elle n'aura aucun mal à se faire voir comme victime. Elle s'était rattaché les cheveux sur le chemin jusqu'au proviseur. On remarque mieux sa peau doré du Mexique mais elle semble aussi plus sérieuse.
      - Garrett m'a tordu le bras et menacé de bien plus. J'ose à peine répéter ses propos. Jesse a été témoin de la scène.
      Elle se tourne vers moi. Maintenant je me fiche totalement de l'aider. Mais je meurs d'envie d'enfoncer Garrett dans la boue, alors je l'accompagne. Il s'énerve sur sa chaise et je me dépêche de prendre la parole avant qu'il ne tente de s'innocenter.
      - C'est vrai, je passais dans le couloir quand j'ai vu Garrett en train de tordre le bras de cette fille et de lui susurrer des choses à l'oreille.
      Le proviseur fronce les sourcils.
      - Et comment avez-vous réagit ? Demande-t-il.
      Évidemment, il est sur et certain que j'ai frappé le premier.
      - Je lui ai demandé de la lâcher.
      Je jette un rapide coup d’œil à Malia. J'aimerai bien qu'elle m'aide à être innocenté. Garrett est une star du lycée, capitaine de l'équipe de football, il ne doit pas donner l'impression d'avoir un mauvais comportement. Surtout qu'il est susceptible de décrocher une bourse. Aussi en général, les professeurs sont (très) indulgents avec lui.
      - C'est vrai, il lui a demandé trois fois de me lâcher.
      - C'est la vérité Garrett ?
      - Oui, mais ils oublient une partie ! Enfin, ce type m'a quand même frappé !
      Je me redresse vivement.
      - Oui et tu as failli casser le bras de cette fille et tu m'as bien rendu mon coup !
      - Ça suffit !
      Mr. Blue regarde Malia. Il la croit. Je suis sorti d'affaire.
      - Jesse et vous, dit-il en nous désignant, vous allez demander un devoir à Mr. Moore, ce sera lui qui choisira votre punition. Garrett, vous restez ici.
      Je me lève en souriant et suis Malia jusqu'à la porte quand il m’interpelle encore.
      - Et Mr. Fields, je vous rappelle que les bagarres sont interdites dans mon établissement.
      - Bien évidemment Monsieur.
      Je referme la porte en adressant un sourire narquois à Garrett puis je cours rattraper Malia. Elle marche vite.
      - He ! Lia, attend-moi !
      Elle accélère le pas si bien que je suis obligé de lui courir après. C'est pas croyable. Lorsque j'arrive à sa hauteur, je l’arrête par l'épaule. Les couloirs sont encore vides.
      - Ou tu vas comme ça ?
      - Je vais chercher Mr. Moore pour récupérer mon devoir.
      Je ne comptais même pas le récupérer. Je ne comptais même pas le faire.
      - Ok, alors je t'accompagne, dis-je avec un faux sourire.
      Elle se retourne pour continuer son chemin et je la suis.
      - Je t'ai déjà dit que tu étais très belle ?
      Elle n'a pas de réaction. Bien que je crois voir ses joues s'empourprer un peu mais j'ai sûrement rêvé. Malia Martin n'est pas belle. Et elle est loin de l’être. Sérieux. Bon, elle n'est pas non plus laide mais honnêtement, elle ne se fait pas remarquer. Et elle n'est même pas charmante ou mignonne. Elle attache toujours ses cheveux en un chignon bas avec des mèches rebelles qui finissent par lui encadrer le visage. Visage qui était la plupart du temps caché derrière d'énormes lunettes violettes. Elle porte toujours des salopettes (si bien que je me demande si elle a au moins un pantalon dans sa garde-robe), salopette-short, salopette-pantalon, en jean, en toile, uni ou avec des motifs. Et avec ses salopettes, elle porte en général un T-shirt noir et large. J'imagine son placard remplit de salopettes en tout genre et des dizaines de t-shirts noir pour homme. Sa tourne pas rond dans sa tête.
      - Oui, tu me l'as déjà dit et je sais que c'est totalement faux alors cesse de raconter des bêtises.
      Au moins, elle est lucide.
      - Eh ! Maintenant que je t'ai sauvé la vie, tu me dois vraiment un baiser !
      Je joue au mec sur de lui, en général ça marche bien puis je finis par jouer le pauvre type qui en réalité est hyper sensible et la fille me tombe dans les bras. Je paris qu'aucun garçon ne lui a jamais demandé un baiser. Ou même dit qu'elle était belle (même si c'était un mensonge). Quoique, son ami bizarre a déjà pu lui dire. Elle devrait se sentir flattée. Moi je le serais à sa place.
      - On en a déjà parlé, répond-elle dans un soupir de lassitude.
      - Je suis un type patient.
      En fait je ne suis pas vraiment patient. Mais je sens que je vais devoir l’être.
      - Au fait, pourquoi est-ce Garrett voulait te tuer ?
      C'est vrai quoi, pourquoi cette brute s’intéresserait-il à une fille comme elle. Elle est totalement insignifiante.



MALIA




      - Je lui ai balancé ma boite à lunette dans le dos.
      Quand je lui ai ça, il s'est presque arrête dans le couloir. Ça m'avait fait rire. Et j'ai ri devant lui. Il avait l'air tellement étonné d'entendre ça. Et j'étais contente de l'avoir enfin surpris et de l'avoir enfin fait taire.
      - Tu as fait quoi ?
      - Je lui ai balancé ma boite à lunette dans le dos.
      Il était sous choc.
      - Pourquoi t'as fait ça ? Ce mec serait capable de te tuer à mains nues.
      C'est vrai que Garrett est assez impressionnant. Il est capitaine de l'équipe de football du lycée et il s’entraîne tout les jours (sans compter le nombre d'heures qu'il doit passer à la salle de muscu).
      - Tu le pourrais toi aussi, répondis-je.
      Je sentais mes joues s'empourprer d'avoir osé dire ça. Encore une fois, je n'avais pas réfléchi. Mais c'était vrai. Jesse était plus fin et élancé que Garrett mais il était sûrement aussi musclé que lui. Je ne sais pas quel sport il fait. Je me demande d’où il sort cette silhouette.
      - Oh, Lia, serais-tu en train de me flatter ? Tu me fais rougir, se moque-t-il de moi.
      Et dans ces moments là, je remercie mes cheveux bouclés d'avoir refusé de se laisser entièrement attachés, pour pouvoir cacher mon visage.
      - Tais-toi.
      Évidemment, il ignore mon ordre.
      - Alors, est-ce que je peux savoir pourquoi tu lui a jeté ta boite à lunette dans le dos ou bien je dois craindre moi aussi tes crise de rébellion ?
      - Il s'était moqué de mon ami.
      Il ne dit rien. Peut-être qu'il réfléchi. Je me demande même si Jesse Fields est capable de réfléchir, il débite tellement de bêtises en une journée. Je m'attends à une blague moqueuse mais il me dit quelque chose d'encore plus débile.
      - Tu emmène ta boite à lunette au lycée ? Alors tu es enlève parfois ?
      - Oui.
      Il approche le bras de mon visage. Il veut me les retirer du nez. Pour qui il s'est pris ? Il croit peut-être comme dans les films, que lorsqu'il va me retirer mes lunettes mon visage va l'éblouir et que je vais me transformer en mannequin.
      - N'approche pas tes sales pattes de mon visage.
      Je le repousse et il rit. Quel idiot. Je ne suis pas du genre à flirter. Qu'il me laisse tranquille avec ses airs de rebelle. Tout ça n'a rien de normal. Il n'est pas censé s’intéresser à une fille comme moi. Allons chercher nos devoirs puis il n'aura qu'à me laisser vivre en paix. Heureusement nous arrivons enfin devant la salle des professeurs. Jesse s'adosse au mur nonchalamment et me regarde frapper à la porte avec un sourire en coin.
      - Arrête de me regarder.
      Il ne détourne pas les yeux. Plus que m'énerver, cela me met presque mal à l'aise d’être observé comme ça. Heureusement la porte s'ouvre rapidement et c'est Mr. Moore qui apparaît dans l'embrasure.
      - Mademoiselle Martin. Et Jesse Fields. Vous cherchez quelque chose ?
      Jesse me devance.
      - Ouais, on cherche un devoir.
      Je le reprends.
      - Mr. Blue nous a dit que vous nous donneriez un devoir pour nous faire pardonner de cet après-midi.
      Il me sourit d'une manière compatissante. Il réfléchi quelques minutes puis fixe son regard sur Jesse pour enfin nous annoncer le devoir. Une dissertation sur Hamlet de Shakespeare. Il nous laisse deux semaines. Facile. Jesse soupire. Moore redresse la tête pour ajouter quelque chose.
      - Vous devrez la faire à deux. Tout les deux, en duo. Puis je vous interrogerez de façon indépendante pour être sur que vous avez travaillé à deux. Ça vous apprendra à vous battre.
      C'est une blague j'espère.







Ah ah :noelhilarant :noelhilarant :noelhilarant
Une chose est sûr Jesse risque pas de s'étouffer avec sa modestie :noelhilarant
miss kawaii
Julienaute d'or
 
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Julienaute d'or
Messages: 2970
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Blacky_Whity le 08 Oct 2016, 12:19

Je suis bien sûr ! :MrBlue2:
Blacky_Whity
Julienaute d'or
 
Messages: 2970
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Julienaute d'or
Messages: 3961
Inscription: 04 Nov 2015, 14:17

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par CroqueMinouche le 19 Oct 2016, 13:38

Je suis, la suiite!!
CroqueMinouche
Julienaute d'or
 
Messages: 3961
Inscription: 04 Nov 2015, 14:17

Ju'Grande soeur
Messages: 2965
Inscription: 15 Mar 2014, 18:40

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Petite Sourie le 06 Nov 2016, 01:41

je suis
Petite Sourie
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2965
Inscription: 15 Mar 2014, 18:40

Julienaute d'or
Messages: 1304
Inscription: 24 Mar 2015, 20:53

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Ewilan le 06 Nov 2016, 20:28

Franchement, c'est génial. Tu as un style d'écriture formidable, et tes personnages sont vraiment réalistes, du coup on s'attache énormément à eux. Bravo.
Ewilan
Julienaute d'or
 
Messages: 1304
Inscription: 24 Mar 2015, 20:53

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 29 Mar 2017, 16:58

Image




JESSE




      J'espère qu'il plaisante. Ce fou de Moore veut me faire travailler avec cette barjo. Cela va me faire perdre une quantité incroyable de mon temps. Alors que je pourrais le passer à draguer des filles comme Madison, il faudra que je reste avec cette espèce de nana étrange. Sérieux, j'ai rien fait pour mériter ça. Au début, je la dragouillais juste un peu pour gagner mon pari. Il s'agissait pas de passer beaucoup de temps avec elle. Elle n'est même pas jolie. Enfin, il faut que j’arrête de me plaindre. Au fond, je suis gagnant. Je passe du temps avec elle, elle devient accro à moi, elle tombe amoureuse de moi, je gagne mon pari avec Jonas, puis elle me fais rencontrer son père, il m’apprécie et à moi la réussite. Ouais, tout va pour le mieux. Je me tourne vers Jonas en cours de mathématiques :
      - J'ai gagné mec.
      Il fait les grands yeux.
      - T'as rien gagné du tout. C'est pas parce que tu es obligé de bosser avec elle que tu vas gagner. Cette fille déteste tout le monde, et c'est sûrement pas grâce à ta belle face qu'elle va te tomber dans les bras.
      - C'est bien ce que je dis, j'ai gagné.
      Il m'ignore et lorsque la cloche sonne, je le vois s'approcher de Malia. Je me rapproche aussi, on sait jamais qu'il triche.
      - Malia, comment vas-tu aujourd'hui ? Lui demande-t-il.
      Elle fronce les sourcils, étonnée qu'il vienne lui parler.
      - Bien. Pourquoi est-ce que tu me parles ?
      - Qu'est-ce que tu penses de mon pote Jesse ? Toutes les filles en sont dingue, mais je ne suis pas de cet avis, qu'est-ce que tu en penses, toi ?
      Elle fais une grimace. Je suis cuit. Cet imbécile va tout faire rater. Elle n'est pas bête, elle risque de se douter de quelque chose maintenant. Toutefois, elle se tourne vers moi de suite pour me dévisager. Ce qui veut dire qu'elle savait ou j'étais, elle avait fait attention à repérer ma position. J'ai peut-être mes chances.
      - Jesse ? C'est juste un pauvre gars qui se la joue. Et en plus il est prétentieux.
      Wow, je me doutais qu'elle ne m'aimait pas beaucoup mais quand même. Surtout qu'elle savait très bien que j'allais entendre.
      - Merci Malia, je savais qu'il existait une fille aussi fière que lui pour ne pas le défendre, a dit Jonas avant de partir.
      Elle n'a même pas eu le temps de répondre, tant elle ne s'y attendait pas. Jonas est pas croyable, d'abord il m'enfonce puis il s'enfuit en la critiquant directement. C'est bien pour ça qu'on est amis. Aussi fumier l'un que l'autre.

      Je me tourne alors vers Malia avant qu'elle ne s'enfuit à nouveau.
      - Hey, on pourrait peut-être aller bosser à la bibliothèque à la fin des cours ? Je lui demandais gentiment.
      - Je peux pas.
      - Pourquoi ?
      - Je dois faire mes devoirs avec Eli.
      - Je peux venir. Comme ça on pourra enchaîner sur notre devoir.
      J'ai essayé d’être absolument neutre et gentil, laissant de coté toute blague prétentieuse. Toutefois elle semble beaucoup hésiter. Je la suis sur presque tout un couloir sans rien dire avant qu'elle ne réponde.
      - Ok. Ne soit pas en retard.
      Yes !

MALIA




      Je ne sais pas si j'ai bien fais d'accepter qu'il vienne. Tout ce qui a rapport avec lui me semble louche, d'abord il se met à me parler puis, son ami vient me voir pour me demander mon avis sur lui, sans manquer de se moquer de moi au passage. Mais après tout, il faudra bien faire ce devoir un jour ou l'autre.
      - Arrête de stresser Malia. Ce type ne va rien faire, ok ? Il est pas important, je ne vois pourquoi ça t'inquiète comme ça.
      Je pose les yeux sur mon cahier, j'ai déchiré en petits morceaux tout l'angle de ma page sans m'en rendre compte.
      - S'il te déconcentre tant que ça, tu n'auras qu'à te concentrer sur mon beau visage.
      Il rit. Jesse aurait été capable de dire ça. Il n'est peut-être pas si différent de nous. Je tente tant bien que mal de finir mon exercice de mathématiques, ne cessant de jeter des coup d’œils anxieux à l'horloge.
      - Je sais même pas pourquoi je suis nerveuse, c'est juste un imbécile.
      Eli sourit en coin et ça m'énerve.
      - Quoi ? C'est quoi ce sourire ?
      - Rien, rien.
      - Dis moi tout de suite ce que tu es en train de penser.
      - Ne me tape pas mais je pense que comme toutes les autres filles, tu n'es pas insensible au charme du grand Jesse Fields.
      Il éclate de rire. Et je reste bouche-bée une seconde avant d'exploser. Je ferme mon cahier et m'en sers pour le frapper amicalement.
      - N'importe quoi ! N'importe quoi ! J'y suis tout à fait insensible !
      - Insensible à quoi ?
      Je m’arrête brusque ment dans mon élan. Jesse est là. Je regarde l'horloge. Il est à l'heure.
      - A rien, dis-je.
      Il nous regarde tout les deux tour à tour et tout à coup Eli éclate de rire. Je lui adresse un regard lui signifiant que si jamais il ose dire quelque chose, je ne l’épargnerai pas.
      - Elle adore les maths mais elle n'ose pas l'avouer.
      Je souris pour acquiescer. Jesse s’assoit à notre table et pour une fois, il retire sa veste en jeans. Il porte un T-shirt noir avec un groupe de musique que je ne connais pas. Il remet ses cheveux en arrière d'un coup de main. Jesse a de beaux cheveux bouclés qu'il porte un peu long. Cela fait parti de la liste d'avantages que lui attribuent les filles en général. Il est beau.
      - Bon, tu as déjà lu la pièce ? Lui demandais-je.
      - Bien sur, pour qui me prends-tu ? J’attends que vous finissiez et on pourra commencer à bosser.
      J’acquisse et baisse les yeux sur mon cahier de mathématiques. Eli étouffe un rire. On a l'habitude de faire nos devoirs ensemble avec Eli, chez lui, chez moi ou ici à la bibliothèque. En général on reste un peu plus longtemps qu'il ne faudrait parce qu'on discute. Après les cours, c'est plus simple, plus détendu, il n'y a pas tous les autres élèves qui nous font des remarques ou qui gueulent à coté. Avec le temps, on a même sympathisé avec la documentaliste, elle nous autorise à manger dans la bibliothèque (on nettoie toujours, lorsqu'on a finit, et puis, il n'y a pas grand monde à cette heure). En réalité j'ai fini mes devoirs. Je me suis dépêché pour ne pas avoir à rester seule avec Jesse. Comme ça même si on travail à deux, Eli reste avec nous.
      - J'ai fini. On peut commencer.
      C'est pas qu'il m'intimide ou autre chose, c'est juste que je ne l'aime pas. La présence d'Eli m'aide à supporter celle de Jesse.
      - T'es drôlement rapide chérie, me lance-t-il.
      - Sûrement plus que toi, je réplique.
      Mon meilleur ami pouffe. Je le tape légèrement avec mon cahier.
      - Elle peut paraître violente comme ça mais en réalité c'est un ange, dit-il.
      - Je n'en doute pas, sous ses airs de gros dur, elle est juste un peu perdue, répond Jesse avec un sourire en coin.
      - Je pense qu'elle manque de confiance en elle, ajoute Eli.
      - Oui, elle doit sûrement avoir besoin de quelqu'un qui la rassure, renchérit Jesse.
      Ils ne me quittent pas des yeux. Je ne sais pas ou me mettre. Jesse me regarde avec des yeux insolents. Eli se moque de la situation.
      - Écoutez, je suis très bien comme je suis, je n'ai besoin de personne et je pense Eli que tu devrais cesser de raconter des bêtises sur moi à tout le monde. Et je pense Jesse que plutôt que me dévisager, tu devrais sortir ton exemplaire de Hamlet pour qu'on puisse commencer à travailler.
      Je finis ma petite réprimande par un sourire hypocrite et Eli explose de rire. Il se lève.
      - Qu'est-ce que tu fais ? Osais-je lui demander.
      - Et bien j'ai fini mes devoirs alors je vais vous laisser travailler, dit-il tout sourire.
      Je me décompose. Et je sais que ce serait ridicule d'essayer de le retenir. Je le regarde donc s'éloigner, me laissant avec Jesse et mon désespoir. Mon téléphone vibre. C'est Eli. « Fonce, t'es coincé avec un beau gosse pour au moins une heure ». Je souris tristement.

jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 1740
Inscription: 31 Oct 2014, 19:14

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Mamzelle Anais le 29 Mar 2017, 20:40

J'ADOOOORE
<3333
Mamzelle Anais
Julienaute d'or
 
Messages: 1740
Inscription: 31 Oct 2014, 19:14

Julienaute d'or
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Loves le 29 Mar 2017, 21:35

    heyy, je suiiis
Loves
Julienaute d'or
 
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 01 Avr 2017, 18:28

Image




JESSE





      Elle ne m'aime pas. Ça se voit. Non, elle ne veut pas m'aimer. C'est différent. Ça doit bien faire une heure qu'on travaille sur Shakespeare. Quelle tragédie. Coincé ici, avec elle. J'aime beaucoup Shakespeare. J'aime beaucoup Hamlet. Je l'ai déjà lu plusieurs fois. Mais aujourd'hui, j'ai pas la tête à ça. Elle veut en finir avec ça le plus vite possible. Moi aussi j'aimerai bien. Sauf que stratégiquement parlant, je doit faire en sorte que ça dure le plus longtemps possible. Tout en essayant de lui plaire. J'ai presque pas parlé de toute l'heure. Je me suis contenté de lui servir mon sourire en coin insolent. Celui qui donne l'impression que je m'interresse à elle. Elle me parle un peu comme si j'étais un débile. Comme si j'étais celui que je fais croire que je suis. Le rebelle qui se fiche de tout. Le bellâtre qui fait du charme. Je suis peut-être un rebelle. Mais je suis le rebelle curieux, le rebelle révolté, celui qui pense. Comment pourrait-elle le savoir de toute façon ? Je ne lui montre que ce que je veux qu'elle voit. Elle n'a pas besoin de me voir moi. Je préfère qu'elle voit mon personnage, qu'elle voit le masque. C'est plus facile. Moins dangereux. Alors, je suis le scénario, je l'écoute et je la regarde. J'ai pas grand-chose d'autre à faire de toute façon. Ses cheveux sont ternes. Elle a un joli teint, et contrairement à ce que je pensais, elle n'a pas de boutons. Elle a de larges sourcils bruns qui sont cachés par ses lunettes. Lunettes qu'elle n'a de cesse de remonter. A par ça, un nez fin, des yeux marrons, rien d'extraordinaire. Mais elle a de belles lèvres, pleines et roses. Qui sont en train de m'expliquer pourquoi elle la pièce est si tragique.
      - Tu as déjà embrassé quelqu'un ? Je la coupe.
      - Hein ?
      - Chère amie, lorsqu'on est polie on dit « comment » et pas « hein » .
      Je l'ai totalement décontenancée avec ces quelques mots. Alors juste pour le plaisir, je les répète.
      - Tu as déjà embrassé quelqu'un ?
      Elle a reprit ses esprits, comprit la question et me répond droit dans les yeux.
      - Non.
      - Pourquoi ?
      - L'occasion ne s'est pas présenté.
      Entonnement elle ne paraît pas agacée par ma question. Alors je continue.
      - Et si elle se présentait ?
      - Si elle se présentait, quoi ?
      - Et bien si tu avais l'occasion d'embrasser quelqu'un, est-ce que tu le repousserais ?
      Elle marque une pause avant de répondre. Comme si elle réfléchissait sérieusement à la question.
      - Je ne sais pas.
      Sérieux. Je savais que cette fille était relou. Réfléchir 5 minutes pour vous répondre « je sais pas ».
      - Ça veut rien dire je sais pas.
      - Et ben peut-être oui, peut-être non, ça dépend de qui est en face de moi, ou c'est, quand c'est et plein d'autres choses.
      Finalement, j'avais raison, cette fille m'exaspère.
      - Embrasser ça veut rien dire, c'est juste une attirance physique, chérie, on s'en contre-fout de ou ça se passe et quand ça se passe. Tu vois là, maintenant, je pourrais t'embrasser, et je pourrais embrasser la fille tout au fond de la salle si je voulais que ça ne me fera pas l'aimer plus ou moins. Elle resterait juste une fille parmi d'autre qui a eu la chance que je la trouve mignonne.
      Elle hausse les sourcils, presque choquée par ce que je viens de dire.
      - Peut-être, mais moi je pense que si on embrasse quelqu'un, c'est parce qu'on éprouve de l'affection pour elle et ça lui montre l'affection qu'on lui porte. C'est presque un présent qu'on offre.
      Je ne dis rien. J'ai rien à dire pour une fois. Il est vrai que son point de vue est acceptable. Et je l'accepte. C'est elle qui finit par reprendre la parole.
      - Tu me trouve mignonne ?
      J'ose pas répondre trop vite, de peur que ça fasse trop faux. J’attends quelques minutes. Et, je lui mens.
      - Je te trouve très jolie Malia.




MALIA





      Ce matin, je raconte tout ce qui s'est passé avec Jesse à Eli.
      - Mais c'est super, je t'avais dit que tu n'étais pas si moche que ça. Ma meilleure amie va sortir avec le rebelle beau gosse du lycée !
      - Franchement Eli, j'y crois pas, je trouve ça louche. Du jour au lendemain, ce type s'interresse à moi, alors qu'en temps normal, je lui sers juste de dealer pour ses devoirs non faits. Il ne m'a jamais vraiment regardée et voilà qu'il me dit qu'il me trouve très jolie.
      - Détends-toi Lia, justement, pour une fois qu'un mec, très beau qui plus est, s'interresse à toi, profite-en, rentre dans son jeu. Qu'est-ce que tu risques ?
      - Une humiliation publique.
      Il me fait les gros yeux.
      - De toute façon, l'an prochain, on n'est plus au lycée. Et tu n'as que moi comme ami. Mais merveilleux ami. Tu n'as rien à perdre.
      Il est encore venu en costume aujourd'hui mais il a mis des baskets. Plus confortables. Il semble si enthousiaste. Au loin, j’aperçois Jesse, avec sa veste en jean, ses doc, ses beaux cheveux bouclés, sa peau blanche et sa bande d'amis. Il ne me voit pas. Je soupire.
      - On verra.
      On verra comment évoluent les choses. On verra si je me prend au jeu.
      - Bon on se retrouve à la cantine !
      Et on part chacun de notre coté, seuls.

      Je rejoins la salle de chimie. Et ma binôme, qui s'exaspère du retard des autres élèves. Le professeur entre dans la salle, ferme la porte derrière lui. Et Jesse n'est pas encore arrivée. Pendant un instant je crois qu'il va sécher les cours. Et je suis presque déçue de son absence. Mais après que tout le monde se soit installé, on frappe à la porte. Le prof cri d'entrer. Et la porte s'ouvre sur Jesse et sa bande d'amis. Je le regarde. Il ne me jette pas un seul coup d’œil. Et pendant un instant, j'ai l'impression d'avoir imaginé tout ce qui s'est passé hier. Mais lorsqu'il passe à coté de ma paillasse, il laisse doucement sa main glisser sur le carreau froid, et lorsqu'il la retire, j'y découvre un petit bout de papier déposé. Je l'attrape vivement et le plonge au fond de la poche de ma salopette. Heureusement ma binôme ne la pas vu. Elle se serait empressé de commenter cet acte délinquant, effectué par le plus fautif de tous les fautifs.

      Pendant les deux heures d'expérimentation, je n'ose me retourner pour croiser le regard de Jesse. Pendant les deux heures d'expérimentation, je meurs d'envie d'ouvrir le petit papier afin découvrir ce qu'il a pu y inscrire. Je m'oblige à me concentrer sur le professeur qui déblatère les instructions. Je m'oblige à faire correctement les manipulations. Et je ne peux m’empêcher de m'imaginer, ce que sa main a bien pu inscrire sur ce petit papier.

      Lorsque la cloche sonne enfin, je me précipite aux toilettes, évitant soigneusement Jesse. Je m'enferme dans une cabine, baisse la cuvette et m'assois sur les toilettes. Je sors le papier de ma poche et je déplie doucement.

      J'aime la façon dont tu remontes tes lunettes. Retrouve-moi après manger à la bibliothèque, allée 22, les livres de botanique.


      Je ne peux pas m’empêcher de rire. Joli caricature d'un mot d'amour. Je déchire un morceau de papier dans mon sac et sors un stylo. Je lui donnerais mon mot à moi, à la cantine.




JESSE





      Elle s'assoit sur une table tout au fond de la cantine avec Elvis. Elle a l'air de bonne humeur. J'ai peut-être réussi à la faire rire. L'idée du mot a du la toucher, le compliment a du la faire rire, et donc le rendez-vous a du finir la tache. Je suis trop fort. C'était sur qu'elle allait craquer un jour. Je la regarde de loin, espérant qu'elle croise mon regard. Et c'est ce qu'elle fait. Je lui souris. Elle me sourit aussi puis détourne le regard gênée. La pauvre, elle est timide. Personne ne l'a jamais draguée. Content de moi, je retourne à mon repas.
      - Hé mec ! Y a ta copine qui vient te voir, me chuchote Jonas.
      Je tourne la tête. Malia s'avance vers nous, le pas sur et confiant. Un point fermé et une carafe d'eau dans l'autre. La carafe est vide. Et Malia sourit. Je n'ai rien à craindre.

      Lorsqu'elle arrive à hauteur de notre table, sa main effleure gracieusement le bord de la table avant de déposer de manière ostentatoire un petit bout de papier sur mon plateau. Je m'empresse de le prendre avant que Jonas ne puisse l'attraper. Je me lève pour éviter les regards indiscrets de mes amis. Je déplie le papier, ou Malia a écrit ses mots soigneusement.

      J'aime ta façon de te gratter le nez. Mais je n'aime pas beaucoup la botanique, désolé.

      Mon sourire se décompose et Jonas s'empare du papier. Malia qui ne rate rien du spectacle me lance un clin d’œil. Ok, j'ai peu être été un peu trop confiant. Mais j'ai encore mes chances. Elle commence à ce prendre au jeu, et avec le temps, elle oubliera qu'elle joue. Je dois juste adapter ma stratégie. Jonas se met à hurler de rire puis monte sur une chaise pour lire haut et fort le papier de Malia. Je me rassois et me laisse glisser sur l’assise en croquant dans ma pomme.
      - Mec, tu viens de te prendre un bon gros râteau ! Dit-il en me frappant l'épaule amicalement.
      Les autres rigolent. Je leur souris gentiment en essayant de garder un peu de dignité mais je ne peux m’empêcher de fixer Malia qui se pavane dans la cantine en souriant. Elle est maline. Elle se rassoit en face d'Elvis, et m'ignore moi et ma bande d'amis. Et le pire c'est que maintenant je n'ai qu'une idée en tête, aller la voir. Finalement j'en ai marre de rester là, alors que je viens de prendre un vent devant tout le lycée, j’attends que Malia sorte de la cantine puis je me lève pour m'en aller.
      - Hé, Jesse, tu viens ce soir à la plage, hein ? Y' aura des filles, me lance Jonas.
      - T'inquiète, je serais là.
      Je me casse de cette cantine qui pullule de lycéens immatures. Et à mon grand désespoir je fais parti de cette masse d'immatures. J'aime pas trop leur petites fêtes. Il y a mes amis, il y a de la musique, de l'alcool, tout pour se détendre mais j'aime pas trop. Ces fêtes me rendent dépressif. On n'y fait rien, on sait pas trop pourquoi on y est mais on peut pas vraiment en partir. Enfin bon, je préfère encore être sur la plage avec mes abrutis de potes que de passer deux heures à écouter Malia disserter du le support que l'on devrait choisir pour notre travail sur Hamlet.


      Il fait froid. Tout le monde le sait, on se les gèle la nuit sur la plage. Heureusement le feu de camp et l'alcool nous réchauffent.
      - On va se baigner ! cri un de mes amis.
      Les autres répondent en gueulant. Et moi aussi. Je sais que ce n'est pas une bonne idée. On est saoul, il fait nuit noir, on ne pourra pas voir les vagues qui arrivent sur nous. Et pourtant je suis déjà en train de retirer mon t-shirt. Le sable froid brûle mes pied nu. On cours en hurlant sur la plage, à moitié à poil. Et puis on saute dans l'eau. C'est si froid. Ça brûle tout mon corps. On s'éclabousse quelques minutes puis on retourne au feu de camp. Instinctivement, je vérifie qu'on est tous là, on sait jamais qu'il y en ai un qui se soit noyé. Les filles sont là. Des amies. J'ai pas envie de remette mes vêtements alors que je suis trempé alors j’essaie de me sécher un peu à la lueur du feu. Finalement je me rhabille et m'assoit dans un coin avec une bouteille de bière. J'en ai marre, j'ai envie de dormir, dans mon lit, sous ma couette. Ces soirée sont trop nazes, je vais être crevé demain, et je déteste ça. Une fille s'assoit à coté de moi. Elle a de long cheveux blonds et des lèvres pleines. Et avec l'alcool et sous la lumière des flammes, elle est belle. Un vrai petit ange. Je crois qu'elle veut parler. Elle me parle du lycée. Elle me dit que Jonas est vraiment marrant. Elle me raconte des banalités, je l'écoute à moitié et lui souris. Je la regarde dans les yeux. Je passe ma main dans les cheveux. Ses yeux s'affolent, ne parvenant pas à se fixer sur un point à la fois. Je la coupe.
      - Tu as froid, non ?
      - Un peu, répond-elle timidement.
      Je lui ouvre mes bras et elle vient se mettre contre moi. Elle ne parle plus.
      - Je te trouve très jolie, je lui chuchote dans l'oreille.
      Elle se redresse. Et on s'embrasse.
      C'est si facile.
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par miss kawaii le 05 Avr 2017, 13:47

C'est toujours aussi bien :coeur: :coeur: :coeur:
Je suis :coeur:
miss kawaii
Julienaute d'or
 
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Julienaute d'or
Messages: 78
Inscription: 02 Juin 2016, 12:24

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Miss calimero le 11 Avr 2017, 14:05

Cool enfin une héroïne qui n'est pas forcément belle mais qui a de la répartie, alors je suis...

Luv :coeur:
Miss calimero
Julienaute d'or
 
Messages: 78
Inscription: 02 Juin 2016, 12:24

Julienaute d'or
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Loves le 20 Avr 2017, 11:04

    suite?**
Loves
Julienaute d'or
 
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 06 Mai 2017, 16:30

Miss Vanille a écrit:
Suite perfect' continue :]
J'espère que Malia va bientôt balancer sa boîte à lunettes sur Jesse

Elle a décidé d'essayer de devenir pacifique mais cela reste une possibilité ;)
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 06 Mai 2017, 16:31

Ewilan a écrit:Franchement, c'est génial. Tu as un style d'écriture formidable, et tes personnages sont vraiment réalistes, du coup on s'attache énormément à eux. Bravo.

Merci beaucoup beaucoup ! :coeur:
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 06 Mai 2017, 16:31

Miss calimero a écrit:Cool enfin une héroïne qui n'est pas forcément belle mais qui a de la répartie, alors je suis...

Luv :coeur:

Merci :)
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 06 Mai 2017, 16:32

Mamzelle Anais a écrit:J'ADOOOORE
<3333

Merci, je vous poste la suite ce Week-end
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 06 Mai 2017, 18:10

Image




MALIA




        « La nuit tombé, Roméo se tient à une distance d de la maison de Juliette. Il lance un caillou de masse m vers la fenêtre situé à une distance L du sol ». Je vous présente les exercices de physique du 21e siècle. Aujourd'hui ma binôme est absente. Elle doit être sacrément malade pour rater un cours. Et Jesse s'est assis à coté de moi.
        - Pourquoi tu t’assois là ? Je demande sur la défensive.
        Il sort ses affaires et joue l'étonné.
        - Quoi ? J'ai pas le droit de m'asseoir ici ? On n'y voit pas très bien au fond de la salle, c'est plus facile de suivre le cours au premier rang.
        Il sourit et passe sa main dans ses boucles blondes.
        Je lève les yeux au ciel mais ne dit rien. Il n'enlève même pas sa veste en cours. C'est bête mais qu'est-ce qu'il est beau. Dommage que je doive le détester. Dommage qu'il soit détestable.
        Le professeur nous demande de faire l'exercice pendant qu'il va faire des photocopies. Nous avons le prof de physique le plus risible de tout le lycée. Il est toujours à l'ouest, il trouve toujours le moyen de s'échapper pendant son cours, nous laissant seuls face à nos camarade et leurs faces dégoulinantes d'espoir. C'est devenu une habitude. Le fond sonore augmente brusquement de volume tandis que je me plonge dans mon cahier.
        - Cookies ?
        Jesse me glisse une grosse boite de cookies sur mon cahier.
        - Sérieusement ?
        Il me regarde, prend une bouchée de cookie et me fait un clin d’œil.
        - Ils sont à quoi ?
        - Noisettes.
        Je pousse un long soupir puis j'en pioche un dans la boite. Après tout, ces deux heures de physiques risquent d’être longues. Je fais attention de ne pas mettre de miettes sur mon cahier.
        Pour être tout à fait honnête ils ne sont pas bons.
        - J'aime pas.
        - Donne-le moi.
        Jesse me prend le cookie à moitié mangé des mains et mord déjà dedans.
        - Merci.
        Disons que l'intention était sympathique. Cet exercice est débile.
        - Tu sais, dans l’œuvre de Shakespeare, Roméo ne jette pas de caillou. Juliette est déjà sortie sur le balcon lorsqu'il arrive, je dis tristement.
        Il pose sa main sur la mienne et j’essaie de la retirer vivement mais il la retient.
        - Elle parle ! Oh ! Parle encore, ange resplendissant !
        Je laisse ma main.
        - O Roméo ! Mon Roméo ! Pourquoi es-tu Roméo ? Renie ton père et abdique ton nom ; ou si tu ne le veux pas, jure de m'aimer et je ne serais plus une Capulet.
        Sa main s'éternise sur la mienne. Il ne dit plus rien. Je retire ma main.
        - Impressionnant, dis-je.
        - Je sais, dit-il.
        - C'était ironique, j'ajoute.
        C'est pas vrai. Je voulais juste avoir le dernier mot. Mais je dois dire que je ne m'attendais pas à ce qu'il connaisse un vers de Shakespeare.


        Eli me pique mon cahier pour regarder mes exercices. Je suis meilleure que lui en mathématiques. Il est meilleur que moi en physique alors on deal.
        - Qu'est-ce que tu as entendu exactement ? Demande-t-il à nouveau.
        Je soupir, lui ayant déjà raconté au moins 3 fois les faits.
        - Ils étaient devant le portail et moi je rerentrais parce j'avais oublié mes affaires de sport et là un de ses amis a dit « invite-là à la fête » et je sais pas si c'est le même mais ils ont aussi dit « nous on la fera boire » et ensuite « tu va la pécho ». Et une fois que je sois passé à devant eux, je me suis retournée et ils me regardaient.
        - Ils pouvaient parler de n'importe qui.
        C'était déjà ce que j'avais essayé de me dire.
        - Eli, tu connais beaucoup de fille de ce lycée qui ne boivent pas d'alcool en soirée ?
        - Jesse fréquente beaucoup de fille.
        Je soupire à nouveau. Il relève le nez de son cahier.
        - Est-ce que tu ne serais pas surtout égocentrique ?
        - N'importe quoi !
        - Alors, est-ce que le problème finalement c'est que tu aurais bien envie qu'il t'invite ?
        Je détourne les yeux.
        - Je suis curieuse.Mais soyons clair ce n'est sûrement pas pour l’intérêt de Jesse, leur façon de parler de moi me dégoûte,
        - S'il parlaient bien de toi, chuchote Eli.
        - Oui. J'aimerais juste tenter une expérience lycéenne normale dans ma scolarité.
        - Et tu es égocentrique.
        - Et je suis un peu égocentrique, ok.




JESSE




        J'ai peur qu'elle ne nous ai entendu parler. Tant pis, au pire ça la laissera réfléchir à sa réponse. D'autres amis ont déjà de faire alliance avec moi contre Jonas. Le plan est simple, inviter Malia à une soirée sur la plage mais cette fois ce sera une jolie soirée. Ils auront invité beaucoup plus de monde, il y aura des lanternes, de la musique, un slow prévu pour la fin de soirée et de l'alcool. Il veulent la faire boire pour qu'elle se laisse plus facilement aller à l'amour. Il ne la connaissent pas, Malia ne boira jamais autre chose que de l'eau ou du jus d'orange. De toute façon je ne comptais pas sur le l'alcool pour me faciliter la tache, j'ai peur au contraire que ça ne la rende plus agressive. Je compte plutôt sur l'ambiance. Il y aura de la bonne humeur, ce sera la nuit, il fera froid, on sera tous un peu fatigué, on aura l'impression que plus rien n'existe. Ce sera parfait. Enfin parfait pour gagner mon paris. Quoi qu'elle en dise, je suis beau et je suis charmant et elle est seule. Et on se sent seuls. Alors je suppose que c'est inévitable. Elle finira bien un jour par me tomber dans les bras. Et peut-être que je pourrais bien tomber dans les siens. Parce que quoi que je puisse en dire, elle est intelligente et elle est drôle. Et elle est moins laide que je ne le pensais. Finalement peut-être qu'elle serait la seule qui pourrait me comprendre. Peut-être qu'elle pourrait me faire du bien. Plus que quelques baisers d'un soir. On s'amuse bien ensemble. Peut-être qu'on pourrait devenir amis.


MALIA




        On me tapote l'épaule. Je tourne la tête mais il n'y a personne.
        - Par ici.
        Je me tourne de l'autre coté et peux observer le visage souriant de Jesse. Je suis presque sure de la raison pour laquelle il est ici. Et je suis impatiente de l'entendre prononcer la question. Parce que j'ai préparé mes réponses.
        - Ça va ? Je lui demande.
        - Oui, très bien et toi ?
        - Très bien.
        L'air de rien j'ajoute :
        - Tu voulais me demander quelque chose ?
        - Non, je crois pas.
        Mince ! J'étais sure qu'il était là pour m'inviter. Au lieu de cela il continue à tourner autour du pot, me racontant sa journée. Invite-moi ! Je veux pouvoir mettre au moins une fois ma salopette de soirée, au moins une fois avant de partir du lycée. Je veux pouvoir aller à une soirée lycéenne au moins une fois avant de partir, en dehors des bals minables qu'organise le lycée. Je veux une fois, être normale, pas invisible, pas remarquée, juste normale. Qu'est-ce qu'il attend pour m'inviter. Peut-être que finalement ils ne parlaient pas de moi. Ou peut-être qu'il me le demandera plus tard. Tant pis, je pose l'ultimatum.
        - Bon, je suis désolée mais je dois aller à la bibliothèque, Eli m'attend.
        Je feins de m'en aller et je m’arrête lorsqu'il me saisit le bras. Il le lâche aussitôt. Je souris.
        - Qu'est-ce qu'il y a ?
        - Est-ce que tu voudrais aller à une fete avec moi dans deux jours ?
        J’essaie de cacher mon sourire. Lui me sourit franchement, avec espoir.
        - Et bien, je sais pas trop, ça consiste en quoi ?
        - On se pose sur la plage, il y aura du monde, de la musique, à manger, on pourra danser.
        - J'aime pas trop danser… dis-je en exagérant. Et puis, comment est-ce que j'y vais ? Et comment je rentrerais ?
        - C'est pas grave, tu seras pas obligé de danser. Et puis je pourrais t'amener, et puis on dormiras tous sur la plage.
        - Sur ta moto ? Tu as deux casques ?
        - Oui.
        - D'accord mais je risque d'avoir froid en dormant sur la plage, tu m'apporteras une couverture ?
        - Euh… oui si tu veux, c'est pas un problème. Alors ?
        - Mmmh… Est-ce que Eli est aussi invité ?
        Ses yeux s'affolent, il s'impatiente. Mais surtout, il a compris que cela m'amusais.
        - Oui, il peut venir s'il veut.
        - Alors, c'est ok ! Je te donnerais mon adresse. Et n'oublie ma couverture !
        Je m'éloigne en me forçant à marcher de manière normale et à ne pas sauter de joie.

jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par pikachu le 07 Mai 2017, 13:27

La suite c'est super tu pourrais te faire publier
pikachu
Julienaute d'or
 
Messages: 249
Inscription: 11 Jan 2017, 13:46

Ju'Grande soeur
Messages: 2210
Inscription: 02 Avr 2012, 18:18

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par [No-No] le 07 Mai 2017, 15:29

    j'adore
[No-No]
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2210
Inscription: 02 Avr 2012, 18:18

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 09 Mai 2017, 19:45

Image




J E S S E



      Elle est maline. Ça m'a fait rire. Elle sait ce qu'elle veut. Je ne l'ai pas encore dit à mes amis. Il m'ont demandé mais je leur ai dit que je ne l'avais pas encore invitée. J'avais envie de garder ça pour moi. Et surtout je veux faire la surprise à Jonas. Il sait qu'on va faire une vraie fête mais il ne sait pas qu'il y a maintenant une alliance pour me faire gagner et il ne sait pas que Malia et son ami un peu barjo vont sûrement venir. J'ai hâte de voir sa tête.
      Je la rejoins à la bibliothèque. Elle y est tout le temps avec Elvis et je n'ai rien à faire pour le moment. Mes amis sont en cours de sport, moi j'ai fini. Et pour une fois j'ai réellement fini les cours, je ne sèche pas. Et puis je commence presque à apprécier la compagnie de cette fille. Disons que cela m'amuse de la taquiner. Je n'ai posé qu'un pied dans la bibliothèque que je la repère déjà. Et elle aussi m'a vu mais elle détourne rapidement les yeux. Ça me fait rire. Elvis est de dos, encore en chemise, bleue claire, contrastant avec son teint de peau.
      - Salut Eli, très élégant, aujourd'hui encore, dis-je en arrivant à leur hauteur.
      J'ai pris l'habitude de l'appeler Eli car de toute évidence il déteste qu'on l'appelle Elvis. Et Malia est pire qu'un chien de garde avec lui.
      - Merci Jesse, venant de toi, c'est un joli compliment, répond-il en souriant.
      Je crois qu'il se moque un peu de moi car de manière générale j'adopte un look plutôt rock-punk, mais je ne relève pas. Elvis semble adorer le sarcasme et ce n'est pas pour me déplaire. Comme Malia refuse de remarquer ma présence, je m'assois à leur table et l'interpelle.
      - Bonjour Malia Martin, comment vas-tu aujourd'hui ?
      Elle relève la tête et pose enfin ses yeux sur mon visage.
      - Très bien et toi Jesse Fields ? Répond-elle avec un sourire exagéré.
      - Je vais très bien, merci de t'en préoccuper.
      Elle lève les yeux au ciel mais j’aperçois un sourire au coin de ses lèvres. Je me tourne vers Elvis.
      - J'ai invité Lia à une fête, dis-je.
      Malia ne dit rien mais elle a relevé la tête de ses cahiers, elle attend la suite.
      - Je sais, elle m'a dit.
      A ce moment elle doit haïr son ami de m'avoir avoué qu'elle s'était confié sur cette invitation. Je choisis de l'ignorer juste pour l'agacer un peu.
      - Ah oui ? Et alors elle était contente ? Parce qu'elle n'a rien laissé transparaître hier soir lorsque je lui ai demandé.
      - Oh oui, je crois qu'elle était heureuse mais elle essayait de se convaincre que ton invitation n'avait aucun effet sur elle.
      - Ah, tu me rassures, j'avais peur qu'elle ne m'aime pas.
      Elvis rigole et je souris fièrement. Je suis en train de me moquer d'elle et ça amuse son ami parce qu'il en sait sûrement plus que moi et qu'il l'encourage sûrement à flirter avec moi. Tant mieux pour moi.
      - C'est bon vous avez fini ? Lance-t-elle soudain.
      - Excuse-moi, dit Elvis.
      Il n'y avait aucune pointe de sarcasme dans sa voix cette fois. Il est sincère. Et moi je ne dis rien.
      - Je suis désolé, il ajoute.
      Et moi je ne dis rien. Soudain, elle ferme son cahier, le range dans sa besace et se lève.
      - J'y vais.
      - Tu veux pas que je te ramène en voiture ? Demande Elvis.
      - C'est bon, je vais prendre le bus.
      Elle s'en va. Elle a mal fermé son sac et ses cahiers tombent au sol. Elle les ramasse prestement. Et moi j'observe la scène sans rien dire, sans rien faire.
      - Si t'es honnête, je te conseil d'aller t'excuser. Sinon va te faire voir, lâche Elvis.
      Je ne lui répond même pas et je sors de la bibliothèque rapidement. De toute façon les bus passent bien plus tard. Lorsque je la trouve, elle est assise sur un banc, devant la route, en attendant qu'un bus scolaire arrive.
      - Excuse moi Malia, j'ai été un peu lourd.
      Elle ne se tourne même pas vers moi. Je m'assois sur le banc en prenant soin de garder mes distances. Elle marmonne quelque chose en guise de réponse.
      - Quoi ? je n'ai pas entendu.
      - C'est un euphémisme !
      - Ok, j'ai été très lourd.
      - Ouais, comme tu dis ! J'ai l'impression qu'on me cache des choses, et je n'ai pas envie qu'on se moque encore plus de moi et Eli qu'on ne l'ai déjà actuellement alors si tu as de mauvaises intentions, je te prierais de ne plus jamais m'adresser la parole. Le lycée a déjà attaqué ma dignité, j'aimerai m'en sortir sans que ma vertu me soit en plus arrachée.
      Je reste bouche-bée quelques secondes. Je n'avais jamais pensé aux réelles pensées qu'elle pouvait avoir sur la situation.
      - Je jure solennellement que mes intentions ne sont pas mauvaises. Et que je ne vais pas « t'arracher ta vertu ».
      Elle ne réponds pas.
      - Les bus ne passeront pas avant une heure. Je te ramène ?
      Elle ne dit rien.
      - J'ai deux casques.
      - Ou est garée ta moto ? Répond-elle.





M A L I A





      Il sort les casques du siège de sa moto. Il s'approche de moi, un casque à la main.
      - Attention aux oreilles, murmure-t-il en me passant le casque sur la tête.
      - Merci, je murmure en réponse.
      Il met le sien et s'installe sur la moto.
      - Tu conduis doucement, hein ?
      - T'inquiète pas, comme toi je n'ai aucune envie d'avoir un accident. Aller monte !
      Je m'assois derrière lui sur le petit siège. Je ne suis jamais montée sur une moto. Je suis à la fois morte de peur et hyper impatiente qu'il fasse démarrer le moteur. Je me cramponne aux poignées qui sont derrière mes fesses.
      - Accroche-toi à moi, dit-il.
      - Non, c'est bon, je me tiens à la moto.
      Je peux deviner son sourire en coin à son silence et ça me fait rire. Il fait démarrer le moteur, qui fait un bruit gigantesque et je me crispe sur mon siège. Doucement la moto commence à avancer. Et puis on se retrouve sur la route, le vent caressant mon visage, narguant la mort et la vie à bord du plus génial de tout les moyens de transport. Soudain il accélère et je laisse échapper un petit cri de peur tout en posant une de mes mains sur son dos. Je devine son rire et je replace ma main sur la poignée derrière moi. Il roule doucement donc je n'ai pas besoin de m'agripper à lui dans les virages. Je lui tapote sur l'épaule lorsqu'il faut tourner, pour lui indiquer le chemin. Et finalement on arrive chez moi. Il s’arrête et on descend de l'engin. Il m'enlève le casque et le range.
      - Alors t'as pas eu trop peur ?
      - Pff, j'ai pas eu peur du tout.
      On rit.
      - Merci de m'avoir ramenée.
      - C'est rien. A demain Lia.
      Je ne lui répond pas et me dirige déjà vers la porte d'entrée. Lorsque j'ouvre la porte j'entends le bruit du moteur s'éloigner.

      Ma grand-mère est à la maison. Je viens tout juste d'ouvrir la porte qu'elle me sermonne.
      - Qui était ce garçon qui t'as ramené en motocyclette ? On ne t'as jamais dit que c'était dangereux chica ?
      - Je sais abuelita. J'ai fais attention.
      Je l'embrasse et monte dans ma chambre. Eli m'a envoyé des messages. Et le voilà qu'il m'appelle.
      - Allo ?
      - Malia, je suis désolé, j'ai été un peu lourd tout à l'heure. Je peux encore te ramener en voiture si tu veux.
      - C'est bon, je suis chez moi. Et c'est pas grave. Mais on pourrait peut-être arrêter de parler de cette amourette imaginaire dont vous rigoliez ?
      - Oui promis.
      - Super. De toute façon, on a une soirée à préparer. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir porter ? J'ironise.
      - Oh my god, ma chérie on va ab-so-lu-ment devoir aller faire les boutiques ! Renchérit-il.
      Je ris puis on continue à parler pendant une petite demi-heure avant de raccrocher. Je vais prononcer la phrase la plus cliché et détestable de tout cet écrit mais tant pis, un peu de stupidité ne fait pas mal à petite dose : tous les garçons sont stupides. Mais ils sont mignons.

jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Loves le 14 Mai 2017, 18:04

Super tes deux derniers chapitres♥

ƒσσω уσυя яєαмѕ
Loves
Julienaute d'or
 
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Julienaute d'or
Messages: 27
Inscription: 31 Aoû 2016, 14:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par irmaisnotonfire le 23 Mai 2017, 22:06

à quand la suite ???
irmaisnotonfire
Julienaute d'or
 
Messages: 27
Inscription: 31 Aoû 2016, 14:04

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 15:46

pikachu a écrit:La suite c'est super tu pourrais te faire publier

Merci, tu n'imagine pas comme ce que tu me dis me fait plaisir ! :coeur:
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 15:47

[No-No] a écrit:
    j'adore

Je suis contente que ça te plaise, merci mercii
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 15:48

Loves a écrit:Super tes deux derniers chapitres♥

ƒσσω уσυя яєαмѕ


MERCI :D
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 15:49

irmaisnotonfire a écrit:à quand la suite ???

Je vous la poste cet aprèm :)
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 15:55

    Hello, hello,

    Juste pour vous dire que je vais poster la suite cet après-midi et surtout, n'hésitez pas à donner votre avis, vos réactions, ce qui vous a plu, ce qui ne vous a pas plu, comment vous imaginez la suite, si vous aimeriez que je rajoute des personnages ou que je développe mieux certains etc...
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 25 Mai 2017, 17:00

PARTIE 1


Image



JESSE



      J'étais d'abord passé par notre coin sur la plage pour vérifier que tout était bien. Et maintenant je l'attendais. Chez elle. Assis sur une chaise. Et reluquée par sa grand-mère assise en face de moi dans un fauteuil massif. Ça me rendais nerveux. Cette soirée me rendais nerveux alors qu'elle ne le devrait pas. C'était juste une soirée comme une autre ou je me rendais avec une fille comme une autre. L'ennui c'est que je commençais à croire que Malia n'était pas une fille comme une autre. Je me félicitais d'avoir mis du parfum parce que je commençais à transpirer tant je me sentais fiévreux. Je comprenais enfin d’où Malia tenait son regard de tueuse. Sa grand-mère aurait pu travailler au FBI. Ses yeux semblaient capables de lancer des lasers, traversant ma chair.
      - C'est dangereux chico de se promener en motocyclette.
      Heureusement que j'étais expert en déstabilisation au lycée. La grand-mère de Malia était une adversaire à ma hauteur. Bien que je ne sois pas dans mes meilleures conditions.
      - Je fais attention, dis-je confiant et sans ciller.
      Puis nous nous sommes lancés dans un combat de regards de quelques minutes.
      - Tu fais attention à mi nieta, tu ne la fais pas boire, tu ne lui fais pas de mal, sinon elle te tordras le bras.
      - Je n'en doute pas Madame.
      Elle plisse les yeux à ma réponse mais je ne détourne pas le regard.



MALIA




      Je suis sur Skype avec Eli. Et j’essaie en même temps de regarder un tutoriel pour faire une jolie tresse. Il n'était pas question que je me lâche les cheveux ce soir. Pour qu'il croit que j'ai fais la coquette pour lui ? Jamais. Toutefois, j'avais envie de changer un peu de d'habitude, qu'on me voit différemment qu'au lycée. J'ai d'abord voulu mettre ma salopette jupe. Puis lorsque je suis allée sur Internet j'ai vu une publicité pour un régime. Ça m'a dégoutté, j'ai eu soudain l'impression d’être énorme et j'ai enlevé la salopette jupe. Je sais que c'est bête, que je ne suis pas grosse, mais je ne suis pas maigre comme les canons de beauté actuel, et je ne me sentais plus à l'aise dans cette robe. De toute façon j'aurais eu froid. J'ai mis ma salopette noire, celle qui a des paillette sur la poche de devant et qui est moins large que les autres. Et j'ai mis un débardeur avec l'imprimé de la tête d'Elvis Presley et un gilet. Cette tresse me rendais folle, je n'allais jamais en venir à bout. J'étais presque prête à abandonner pour me tordre les cheveux en un faux chignon comme d'habitude. Évidement la fille du tuto était blanche et avait les cheveux lisse comme des spaghettis, elle.
      - C'est bon, calme toi, elle est très bien ta tresse.
      Je regarde Eli qui me sourit à l'écran. Je finis de tresser mes cheveux et les attache avec un élastique. Puis je me relève et me poste face à l'écran.
      - Tu es très bien ! Magnifique !
      - Tu me rejoins vite là-bas, hein ?
      - Oui ! Mais de toute façon, tu n'es pas toute seule, il y a Jesse.
      Je soupire pour me donner du courage.
      - Bon j'y vais ?
      - Fonce !



JESSE




      Notre affrontement se termine lorsque Malia apparaît dans l'escalier. Ou plutôt lorsqu'elle court dans l'escalier. Le visage d'Abuela se met soudain à sourire. Et le mien aussi. Je me lève. Elle semble m'ignorer et court dans tous les sens pour chercher sont téléphone, prendre des mouchoirs, attraper ses clés puis aller embrasser sa grand-mère. Elle lui dit quelque chose en espagnol et Malia rigole. Puis elle se poste devant la porte d'entrée en me souriant :
      - On y va ?
      Je me souviendrais toujours de ce reflet je crois. C'est comme s'il y avait eu un arrêt sur image. Malia me souriant. Sa tresse dégageant son visage. Sa peau doré sous la lumière du carreau. Sa salopette moins large que d'habitude redessinant des courbes.
      - Oui, bien sur.
      Alors qu'elle referme la porte derrière moi, j'en profite pour mieux la regarder.
      - Alors tu as des seins ?
      - T'es bête.
      Elle semble toute neuve sans ses t-shirts trop larges. Elle remonte ses lunettes, sans doute aussi impatiente que moi.
      - Je n'ai pas oublié ta couverture, dis-je fier.
      - J'espère bien !



MALIA



      Cette fois je m'accroche à lui sur la moto. Il me l'a fait remarqué. Je lui ai répondu que c'était pour qu'il puisse aller plus vite dans les virage. Il a pouffé. Ce soir je suis une lycéenne normale qui s'est fait invitée par un garçon normal. J'entoure sa taille et je pose ma tête contre son dos, sur sa veste en jeans. Je ne peux pas vraiment sentir la matière à cause du casque mais mes yeux me disent que je suis très proche de lui. Lorsqu'on arrive à hauteur de la plage je ne vois aucun signe qu'une fête pourrait avoir lieu ici. On descend de la moto.
      - On n'est pas trop en avance ? Je demande.
      - T'inquiète pas chérie, tout va bien.
      - Je ne suis pas inquiète, chéri !
      Alors que je scrute les alentours, Jesse s'approche de moi pour me retirer le casque. Je le laisse faire. Ses doigt me chatouille le cou. Puis il m'enlève le casque doucement.
      - Je t'ai un peu décoiffé désolé. Surtout que tu as du mettre du temps à faire cette jolie tresse.
      - Oh non, c'est pas grave, j'ai eu vite fait de la faire.
      Il me fixe avec un sourire en coin mais je ne laisse rien transparaître. Ses cheveux à lui sont en désordre mais cela ne fait pas tache. On dirait plutôt qu'il s'agit d'un chaos parfait, une confusion sublime.



JESSE




      Je suis sur qu'elle a mis un temps fou pour faire sa tresse. Elle laisse transparaître une énorme maladresse, elle n'est même pas droite. Mais je ne dis rien. Il fait déjà presque nuit. Je la conduit à notre coin sur la plage et je vois bien qu'elle est impatiente.
      - On arrive bientôt ?
      - Oui.
      Elle semble appréhender beaucoup, cela me fait rire. Lorsqu'on arrive sur la plage, il y a déjà pas mal de monde. Ils ont allumé le feu de camp. Elle me suit mais déjà je vois qu'elle ne sait pas ou se mettre. Et pour s'ajouter à son malaise, Jonas s'empresse de s'avancer vers nous.
      - Mes deux préférés sont arrivés ! Déclare-t-il.
      - Et toi tu n'es absolument pas mon préféré, je renchéris.
      - Simple jalousie !
      Il se tourne vers Malia et pose une main sur son bras pour la saluer. Ce geste la crispe mais elle se force à sourire.
      - Malia ! Heureux que tu sois des nôtres ! Je t'ai amené du jus de pomme, je me doutais que tu n'étais pas ce genre de fille qui se noie dans l'alcool.
      - Oh, désolé mais je ne bois que de l'eau, je te laisse ton jus de pomme, répond-elle en souriant exagérément.
      Jonas lui sourit lui aussi. Heureusement quelqu'un met fin à cette petite discussion :
      - Il nous faut du bois si on veut tenir toute la nuit !
      Je prend le bras de Malia.
      - On y va ?
      - Oui, bien sur, répond-elle.
      Je la soupçonne de se réjouir de quitter cet endroit pour quelques instants, ou au moins de quitter Jonas.
      - Je viens avec vous, ajoute celui-ci.
      - Non ! Renchérit Malia.
      - Ok, ok.
      Puis il me m'adresse un clin d’œil que j'écarte d'un geste de la main.

jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par miss kawaii le 26 Mai 2017, 14:30

      J'adore ta fiction je la trouve super addictive :) :coeur:
      Et au fait je kiffe le personnage de Malia :)
miss kawaii
Julienaute d'or
 
Messages: 15868
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Julienaute d'or
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Louloute05 le 02 Juin 2017, 13:30

C'est super génial !!! Vitre suite !!!!
Louloute05
Julienaute d'or
 
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Julienaute d'or
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Pearl de coquillage le 03 Juin 2017, 17:52

La suite ! Et la suite de Lie's Game c'est pour quand ?
Pearl de coquillage
Julienaute d'or
 
Messages: 973
Inscription: 22 Aoû 2016, 11:52

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 04 Juin 2017, 15:58

PARTIE 2



Image





MALIA




      Jonas est une des rares personnes qui puisse parvenir à me mettre un peu mal à l'aise. Je dis bien un peu, car je n'ai peur de rien. Et puis de toute façon je ne lui laisserais rien transparaître. Non, ce qui me met mal à l'aise avec lui c'est sa façon d'insinuer qu'il sait quelque chose de plus, quelque chose que je ne sais pas et que j'aurais tout intérêt à savoir. Comme ce clin d’œil qu'il a fait à Jesse avant de partir comme si ils cachaient quelque chose. Au fond, ce ne doit être que du bluff, de la comédie pour se donner de l'importance.
      Je suis contente qu'on soit parti chercher du bois. Sur la plage, on voyait bien que ce n'était que le début de soirée, les gens étaient éparpillés sans occupation précise, la musique très basse, la nourriture pas encore ouverte. Et parmi tout ça, il était difficile de se fondre dans le paysage sans avoir l'impression d’être un gros tas inutile. Surtout quand on ne connaît personne. J'espère que lorsqu'on va revenir, Eli sera là et que la nuit sera totalement tombée et la musique résonnera et que l'ambiance aura décollée.
      - Alors ça te plaît ?
      - Quoi ?
      - Et bien, hum… la fête, la plage…
      Je le regarde avec de grand yeux mais son regard est fuyant et reste vissé au sol, sur le sable, à la recherche de vieux bouts de bois flotté.
      - Ben, j'ai pas encore vu grand-chose, ça n'a pas l'air d'avoir vraiment commencé, mais oui, ça a l'air cool, je réponds en souriant.
      Il ne quitte pas de vue le sol.
      - Super.
      - Ça va ? Tu as l'air bizarre, tu es malade ? J'ai des médicaments si tu veux.





JESSE



      Non, je ne suis pas malade, juste nerveux comme jamais. J'ai juste la pression. Peur que la soirée soit raté, que tu détestes, que Jonas t’embête, que tu passes la pire soirée de ta vie à cause de moi. J'ai la trouille que tu me tiennes pour responsable d'un énorme gâchis.
      - Non, ça va c'est juste que, mon poisson est mort aujourd'hui et le fait d’être ici m'y fait repenser.
      Je deviens totalement abruti. D'abord, je n'ai pas de poisson de compagnie. Et puis, qui s'attache à un poisson jusqu'à être en deuil toute une journée ? Mince, un poisson quoi !
      - Je savais pas que tu avais un poisson, dit-elle, sans trop savoir si elle devait se moquer de moi ou être triste.
      Finalement, j'ai choisi l'option : en faire des tonnes.
      - Oui, on l'a fait incinérer. J'ai été disperser ses cendres avant de venir te chercher, ici même.
      - De la mer, il revient à la mer.
      - Oui.
      J’aperçois son sourire moqueur en coin de lèvres mais je vois qu'elle essaie de faire semblant de jouer la compassion.
      - On peut faire une minute de silence si tu veux, chuchote-elle.
      - Oui, s'il te plaît.
      Elle ferme les yeux. Moi je les garde ouverts et je la regarde. Je vais quand même pas pleurer un poisson qui n'existe pas. Alors j'éructe.
      - Hé ! T'es dégouttant ! Et ton poisson ?
      Elle me donne une petite tape sur l'épaule pour appuyer son propos et moi j'en ris. Et je rigole.
      - J'ai jamais eu de poisson de compagnie.




MALIA



      On est tous éparpillés autour du feu. Eli est à coté de moi. Jesse est parti se baigner avec ses amis bien que l'eau ne doit pas dépasser les 10°C et qu'il fasse nuit noire. Pour le moment les gens mangent et discutent. La musique sert de fond. Eli s'est fait une amie qui est à coté de lui. Il discute avec elle. Je sais que je pourrais discuter avec eux mais j'ai la flemme. Qu'est-ce que je lui dirais de toute façon ? « Quels sont tes hobbies dans la vie ? Moi personnellement j'adore traîner à la bibliothèque pour faire mes devoirs puis lorsque je rentre chez moi j'adore regarder des vieux films des années 50 quand je ne dois pas aider mes parents pour la cuisine ou le jardin ». J'exagère. Si Eli arrive à s'entendre avec elle, c'est qu'elle ne doit pas être si fermée.
      Il a fait un effort ce soir puisqu'il est venu en jean et t-shirt, un véritable exploit. Il a même hésité à mettre des tongs.
      Et puis, une fille s’assoit à coté de moi.
      - Salut !
      Je tourne la tête lentement, surprise qu'on puisse m'adresser la parole. La fille, aux cheveux blonds et bouclés, me sourit.
      - Salut.
      - Malia, c'est ça ? Alors la soirée te plaît ?
      Je n'avais envie de ne dire qu'une chose : trop. Bizarre. Pourquoi elle connaît mon prénom ? Et « est-ce que la soirée me plaît ? » ? Elle pouvait juste dire « ça va ? » comme tout le monde.
      - Comment tu connais mon prénom ?
      - Ah oui, Jesse m'avait dit que tu étais un peu froide au début. Alice, la sœur de Jesse. J'ai un an de moins que lui mais comme mes parents m'ont appris à lire les panneaux d'indications et écrire mon prénom, j'ai sauté le CP, alors je suis dans la même année que mon frère et je suis invitée aux fêtes.
      - Ah d'accord.



JESSE



      Elvis est enfin arrivé, je peux partir avec mes amis sans me sentir coupable de la laisser seule. On est encore parti se baigner. Encore une fois, bien que l'effet de groupe réduit l'influence de ma conscience, je ne peux m’empêcher de nous compter et de surveiller le groupe. Je ne préfère même pas imaginer ce qu'il se passerait si l’un d'entre nous venait à se noyer. Encore une fois l'eau est gelée et on ne reste pas longtemps dedans. Lorsqu'on revient je la cherche déjà des yeux. Elle n'a pas bougé et ma sœur est en train de lui parler. J'ignore ce qui va résulter de cet échange. J'espère juste qu'elles ne parlent pas de moi en mal. Parce qu'elles parlent sûrement de moi. Je constitue leur seul sujet de conversation viable autre que le lycée ou les profs. Et soyons honnête je suis bien plus intéressant que tous les profs réunis. Même pour Alice. Je m'assois au coin du feu pour sécher, sans les quitter des yeux. Parfois un abruti se place devant elles de façon à ce que je ne puisse plus les voir. Alors je lui demande poliment de dégager. Tout cela en finissant le sachet de cacahuète et en ignorant le monde tout autour de nous. Et puis Zach vient briser mon moment de recueillement.
      - On fait un poker tu viens ?
      - Ouais j'arrive.
      Je me lève.
      - Et arrête de faire cette tête, c'est trop bizarre. T'inquiète pas, on a tout prévu.
      - Quelle tête ? t'es jaloux, parce que je suis plus beau que toi ?
      - Raah, tais-toi.




MALIA



      Je ne savais même pas qu'il avait une sœur. Heureusement que je suis venue. Même si au premier abord Alice me paraissait excessivement gentille et pénible, elle s'avère être moins épouvantable que je ne le pensais. Et elle me fait être normale. Comme son frère. Elle m'a même présenté ses amies en réussissant à me faire bouger de mon petit coin de sable. Et ses amies ont l'air sympas aussi. Bon, elles aussi sourient de manière excessive mais grâce à ce petit groupe je n'ai presque plus l'impression d’être une tache sur cette plage de presque inconnus. Je n'ai pas retenu tous leurs prénoms mais c'est pas grave. Il semblerai même quelles connaissaient mon prénom avant même que je me présente. Apparemment, les gestes qu'a Jesse à mon égard ne sont passés inaperçus pour personne. On discute, et je sens leurs yeux glisser sur mon visage, malgré leurs sourires. Elles veulent savoir qui je suis et comment j'ai bien pu devenir presque amie avec Jesse.
      - En tout cas j'adore ta salopette, me lance l'une d'entre elles.
      - Ah, merci.
      Puis je tente l'humour,
      - C'est pratique quand je dois aller chercher les tomates dans le jardin.
      Elle me sourit.
      - Oui, pour faire les fajitas, ajoute une autre.
      Elle rit, une ou deux autres l'accompagnent. Alice et les autres se taisent. Les regards en biais allaient bien jusque là, je peux pas laisser passer ça.
      - Tu dis ça parce que j'ai une face de mexicaine ?
      - Ben, enfin c'est…
      Je prends la bière que ma voisine avait dans la main et la verse entièrement sur les cheveux parfaitement lisses de la fille qui m'a fait la remarque. Puis je change de coin de plage.




JESSE




      Et voilà Malia qui surgit du noir de la nuit.
      - Je peux jouer ?
      On se tourne tous vers elle et déjà deux gars se poussent pour lui faire une place.
      - Pas de problème, chérie, installe-toi, tu sais jouer ? dit Jonas plus heureux que jamais.
      - Évidemment que je sais jouer, répond-elle.
      Son jouet préféré vient d'arriver d'elle même, Malia, la fille totalement invisible mais qui a du répondant face à lui.
      - Du coup, strip-poker ? Je lance.
      - Dans tes rêves Jesse, elle répond fermement.
      Un rire grave éclate alors dans le groupe. Et je souris en la regardant jauger ses adversaires tandis que Jonas distribue les cartes. Je souris car je suis content qu'elle m'ait rejoint mais j'espère sincèrement que ce n'est pas parce qu'il y a eu un souci avec Alice.
      Pour le moment elle a l'air assez doué. Presque autant que moi et Jonas. Jonas et moi nous étions connus à l'école primaire, il avait un jour amené la mallette de poker de son père à l'école. J'étais un des seuls qui savait jouer avec lui. Puis un professeur nous avait vu et nous avait confisqué le jeu parce que normalement c'était un jeu d'argent et c'est mal pour des enfants. Évidemment, nous ne jouions pas avec de l'argent. C'était pour nous un jeu normal comme le uno ou la bataille.
      Je gagne presque toujours.
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Louloute05 le 04 Juin 2017, 22:16

Giga suiiite
Louloute05
Julienaute d'or
 
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Julienaute d'or
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Loves le 06 Juin 2017, 20:00

jeans a écrit:
Loves a écrit:Super tes deux derniers chapitres♥

ƒσσω уσυя яєαмѕ


MERCI :D

de rien, je m'attaque à la partie 1 et 2 de ton nouveau chapitre dans la soirée.^^
Loves
Julienaute d'or
 
Messages: 4142
Inscription: 16 Mar 2017, 12:04

Ju'Grande soeur
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Miss Vanille le 13 Juin 2017, 02:10

Ta plume, c'est une drogue.
Miss Vanille
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 17 Juin 2017, 19:06

Loves a écrit:
jeans a écrit:
Loves a écrit:Super tes deux derniers chapitres♥

ƒσσω уσυя яєαмѕ


MERCI :D

de rien, je m'attaque à la partie 1 et 2 de ton nouveau chapitre dans la soirée.^^


    Alors ?
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 17 Juin 2017, 19:07

Miss Vanille a écrit:
Ta plume, c'est une drogue.


    Ton compliment est vraiment très beau, merci beaucoup, ça me fait très plaisir.
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 17 Juin 2017, 19:34

PARTIE 3




Image




MALIA



      Évidemment j'ai gagné. Même si je dois dire que Jonas et Jesse se sont bien défendu. Je gagne toujours. Ils m'ont tous félicité. Apparemment personne n'a jamais battu Jonas ou Jesse. A part sur un mal entendu ; et les deux intéressés nient les preuves.
      Il pose sa main froide sur mon bras. J'essaie de ne pas montrer que son geste m'a surprise.
      - On y retourne ?
      - Tu as peur de perdre à nouveau si on rejoue ? Je ris.
      - Pas du tout. J'ai peut être juste envie de danser.
      Je hausse les sourcils. Jesse, danser. Je le voyais plutôt parmi ces gens qui restent sur le coté en train de fumer ou, et bien, de jouer aux cartes.
      - J'ai peut-être juste envie de danser avec toi, dit-il alors tout sourire.
      « avec toi », est-ce qu'il pourrait le répéter une centaine de fois ? Avec moi. J'aimerais bien qu'il me le redise, pour me faire être encore une fois, pour quelques secondes. Pour avoir la satisfaction d’être quelqu'un. Finalement j'enfouis ces pensées pour m'amuser, pour continuer le jeu.
      - Ah oui ? Et bien, peut-être que je n'ai pas envie de danser avec toi, je renchéris.
      - Menteuse.
      - Tu crois ça ?
      Je me retourne et souris à celui qui je crois s'appelle Zach et qui a le crane rasé mais l'air drôlement gentil.
      - Zach, est-ce que tu ne voudrais pas danser avec moi ?
      Il semble interroger Jesse du regard qui lui affiche un air sombre.
      - Tu veux pas danser avec Jesse ? Répond-il.
      - Pas maintenant.
      Alors finalement il me sourit et me raccompagne jusque près du feu de camp et de la musique. Jesse nous suit, un sourire au coin des lèvres. Je m'amuse beaucoup maintenant. J'ai repoussé un garçon pour en inviter un autre. Je suis tout à fait normale. Je danse et ris avec des garçons. Je suis à une fête ou il y a beaucoup de monde. Une fête ou je ne suis pas totalement invisible. Une fête à laquelle je participe. J'ai l'impression d'exister. Et c'est si bon.



JESSE




      « Pas maintenant ». Pas maintenant, par fierté ? Ou par timidité ? Tout ce que j'en reteins c'est qu'elle compte danser avec moi. Et moi, ce soir, j'ai sincèrement envie de passer du temps avec elle. Mais danser, c'est mieux que d’être seulement en sa compagnie. Danser avec Malia, c'est être avec elle et juste avec elle. Et c'est aussi peut-être la prendre dans mes bras et oublier tout dans la lumière du feu et l'ombre de la nuit et se laisser simplement aller à la musique. D'habitude j'évite de trop danser. Mais ce soir j'ai envie de danser, parce que je suis content. Mais pour le moment je reste sur le coté. Elle sautille en face de Zach. Cela me fait rire.
      - Et alors, qu'est-ce que t'attend ?
      Je me tourne et retrouve Elvis. Il a l'air content lui aussi et une fille l'accompagne.
      - Salut, ça va ? Je réponds, gentiment.
      - Super mais qu'est-ce que tu fiche là comme un imbécile ?
      - J’attends qu'on m'invite à danser, j'ironise.
      - Ah. Ah. Ah.
      - Tu vas de suite danser avec Malia, continue-t-il.
      - Elle a dit non.
      Il pose sa main sur mon épaule et prend une grande inspiration. Je remarque alors qu'il a fait l'effort de venir en t-shirt et non en smoking.
      - Je te pensais moins idiot, mon pote. Un, c'est toi qui l'a invité à cette fête. Deux, elle n’arrête pas de lancer des coups d’œil dans ta direction pour savoir quand tu vas te décider à la rejoindre. Trois, tu vas danser tout de suite.



MALIA





      Zach danse bien.
      Et je m'amuse bien. Et il a un joli sourire. On se trémousse lentement sur la voix de Kurt Cobain. Eli et sa nouvelle amie nous rejoignent. On danse et on oublie tout. On semble être juste heureux. Je n'ai presque plus conscience de mon corps. Je m'oublie totalement dans l'obscurité de la nuit. Je ne vois que des sourires. Jesse nous rejoint lui aussi. Ses cheveux blonds ondulent avec ses mouvements à la lumière jaunâtre du feu. Il ne sourit pas. Mais il a l'air, paisible. Je suis entourée d'amis le temps d'une chanson. Le temps d'une chanson, nous sommes tous amis, tous heureux, tous perdus, tous pareils, tous seuls.
      J'ai chaud d'avoir dansé mais froid de l'air de la nuit. Je m'écarte du groupe pour aller chercher de l'eau. Jonas est en train de se servir.
      - Tu peux me servir aussi s'il te plaît ?
      - Pas de problème Malia.
      Il me tend le verre avec un grand sourire. Par mesure de précaution j'approche tout de même le verre près de mes narines. Il n'y a que de l'eau.
      - C'est cool, hein ?
      - Ouais, c'est sympa.
      J'observe le camp. Ceux qui dansent, ceux qui restent sur le coté, ceux qui jouent. J'observe les visages. Tout semble si paisible. Les gens paraissent heureux.
      - Tu danses ?
      Jonas me tend sa main.
      - Hum, je fais une pause.
      C'est étrange comme ce type peut choisir de vous mettre mal à l'aise à souhait et devenir plus tard le parfait innocent. Jesse au moins ne se cache pas sous une fausse bienveillance. Il est prétentieux et désagréable mais au moins lui ne fait pas semblant d’être prévenant. Jesse se moque de tout et de tout le monde. Jonas lui, persiste à se montrer galant malgré son mépris apparent. Si bien qu'il est impossible de savoir quand il est honnête.
      - Un slow ne sera pas trop fatiguant, insiste-t-il.
      Et finalement il me prend la main.


JESSE




      Et voilà qu'ils lancent un slow. Et qu'elle danse avec Jonas. Super. Je laisse le petit groupe d'Elvis qui gesticule bizarrement, son amie qui ne parvient pas à s’arrêter de rire en le voyant danser et Zach qui danse comme un maître. Je me rapproche d'eux et leur tapote sur l'épaule.
      - Je peux ?
      Ils se séparent aussitôt. Et juste pour rire, je prend Jonas par les mains pour mimer une danse. Puis je le lâche pour me retourner vers Malia.
      - Je plaisante, dis-je.
      - J'avais bien compris.
      Je lui prend la main, elle est toute froide. Et on se rapproche pour danser sur la musique. Je peux la sentir respirer. Je suis content et je ne peux quitter son visage des yeux. Et puis elle se met à rire.
      - Qu'est-ce qu'il y a ?
      - Je trouve ça ridicule, répond-elle en souriant.
      Je réprime l'envie de passer ma main dans mes cheveux pour contenir ma confusion. Au lieu de cela je garde sa main dans la mienne et continue à sourire, ne laissant transparaître sur mon visage qu'un calme assuré. Alors que le chaos envahit mon esprit.
      - Ah oui ? Je dis simplement.
      Ses yeux se détournent très rapidement pour revenir se poser sur mon visage.
      - Bah oui, le slow, ça fait un peu cliché, ça me met un peu mal à l'aise. Je sais pas je trouve ça un peu bête, ça me fait rire. C'est devenu un peu trop réglementé.
      Je respire. Et je souris sincèrement à nouveau. Je me sens bien de juste discuter avec elle.
      - Je te mets mal à l'aise ?
      Elle hausse un sourcil.
      - Pas du tout, j'ai dit que c'était le principe du slow que je n'aimais pas.
      Je la fais tourner. Elle rit.
      - Tu vois c'est pas si réglementé que ça.
      - Tu n'as pas compris mon propos je crois, Jesse.
      - J'ai très bien compris, je me moque de toi.
      On se balance de droite à gauche en se tenant les mains. En se regardant dans les yeux. Et puis on se fait tourner mutuellement. Et puis on en rajoute en faisant semblant de se regarder mystérieusement et en faisant des mouvements de sourcils. Et puis on rit aussi.
      Lorsque la musique se termine elle pose sérieusement ses mains sur mes épaules.
      Puis prenant un air dramatique :
      - Oh, Jesse embrasse moi !
      - Non Malia, tu sais j'ai une vie très compliquée !
      On rit.
      - J'aime bien me moquer du monde avec toi.




jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Chococrac le 18 Juin 2017, 08:23

Ca faisait un moment que je n'avais pas lu de fiction sur le forum et je ne regrette pas de m'être laissée tenter. :MrOrange:
Chococrac
Julienaute d'or
 
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Ju'Grande soeur
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Miss Vanille le 19 Juin 2017, 08:41

jeans a écrit:
Miss Vanille a écrit:
Ta plume, c'est une drogue.


    Ton compliment est vraiment très beau, merci beaucoup, ça me fait très plaisir.

C'est rien, suite parfaite comme d'habitude
Miss Vanille
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2562
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Julienaute d'or
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par siana ITTAK le 26 Juin 2017, 15:08

ta fiction est génial!!! J'adore *o* c'est magnifique!J'attend la suite avec impatience^^ :coeur:
siana ITTAK
Julienaute d'or
 
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Julienaute d'or
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Chococrac le 30 Juin 2017, 11:27

J'ai beaucoup aimé ce dernier chapitre. Le sentiment d'innocence qui s'en dégage est très agréable, tout comme ta plume.
Chococrac
Julienaute d'or
 
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Julienaute d'or
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Louloute05 le 01 Juil 2017, 14:52

SUITE <3<3<3
Louloute05
Julienaute d'or
 
Messages: 1073
Inscription: 15 Jan 2017, 21:25

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 03 Juil 2017, 22:51

siana ITTAK a écrit:ta fiction est génial!!! J'adore *o* c'est magnifique!J'attend la suite avec impatience^^ :coeur:

Merci :coeur:
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 03 Juil 2017, 22:51

Chococrac a écrit:J'ai beaucoup aimé ce dernier chapitre. Le sentiment d'innocence qui s'en dégage est très agréable, tout comme ta plume.

Merci beaucoup :coeur:
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 03 Juil 2017, 22:51

Louloute05 a écrit:SUITE <3<3<3

Elle arrive ;)
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 03 Juil 2017, 23:00

PARTIE 4



Image




MALIA




        - J'ai froid, je chuchote.
        - J'ai plus froid que toi, répond-il à voix haute.
        - Tu aurais du prendre une deuxième couverture.
        - Oh, excusez-moi majesté.
        Je souris. Je distingue les traits de son visage grâce aux faibles reflets du feu un peu plus loin. Je meurs de fatigue alors il a été me chercher la couverture. Ils ont baissé la musique, au moins la moitié des gens sont partis ou sont allés dormir sur un coin de plage. Eli et d'autres continuent à jouer. Le sable est froid, mes cheveux en sont sûrement couverts mais pour le moment cela m'est égal. Jesse est assis à coté de moi. Il dit qu'il n'est pas fatigué. Alors je sais pas trop pourquoi il reste avec moi, il pourrait aller avec les autres. Mais sa présence ne me dérange pas.
        - Pourquoi tu ne vas pas avec les autres ?
        - J'attends que tu t'endormes pour te piquer la couverture.
        - Tu ferais pas ça.
        - T'es trop naïve.
        - Pff.
        On peut entendre vaguement les rires des autres et la musique. Et le bruit des vagues aussi. Je me demande si la marée monte. Peut-être que demain matin j'aurais de l'eau au bout des pieds. Ça pourrait être marrant. Enfin seulement si elle ne monte pas trop haut sur la plage.
        - Bon, ok.
        - Ok, quoi ? Il répond.
        - Je veux bien la partager.
        - Eh bien merci ! J'ai cru que tu ne me le proposerais jamais !





JESSE





        Je me glisse sous la couverture à coté de Malia. Le sable est froid. Mais il est doux. Ça n'était même pas un mensonge, j'ai vraiment froid. Il faudra que je pense à arrêter de me baigner dans l'océan à la nuit tombée.
        - Tu sens bon le shampoing, je chuchote.
        - Et toi tu pues l'alcool, elle me répond.
        - En parlant de ça, il paraît que tu en as renversé sur une amie à ma sœur.
        Elle remonte la couverture sur ses lèvres, puis se tourne sur le coté me laissant face à son dos. Alors je me rapproche encore d'elle et passe mon bras sur elle.
        - Je t'en veux pas hein, elle le méritait sûrement.
        Elle ne dit toujours rien.
        - Toutefois, tu devrais penser à contrôler ces moments de violence ou peut-être à consulter un spécialiste.
        Elle rit doucement.
        - Je te fais rire ?
        - Non.
        - Menteuse.
        Je repose ma tête sur le sable, tout prêt de la sienne. Et je ferme les yeux quelques instants.
        - Lia ?
        - hum.
        - Je te trouve belle.
        - Jesse, il fait nuit noire, tu ne me vois pas, arrête tes bêtises.


MALIA




        - Mais c'est vrai. Je n'ai pas le droit de te dire ce que je ressens ? Je te trouve belle Lia.
        C'est si agréable de l'entendre dire ça mais je n'arrive pas à y croire pleinement. Finalement, plutôt que me battre je décide seulement de l'écouter, d'entendre son compliment, même si c'est peut-être un mensonge et juste de laisser couler.
        - D'accord.
        Je m'attendais presque à l'entendre glisser un « de rien » cynique mais il ne dit rien. Je me retourne sur le dos. Le ciel est tout noir avec quelques nuages. On ne voit pas beaucoup d'étoiles. J'en aperçois tout juste deux. Il est allongé sur le flanc, face la moi. Sa main s'approche de mon visage. Ses doigts écartent quelques cheveux qui se sont échappés de ma tresse. Il enlève aussi le sable qui était resté sur mes joues. Je le laisse faire.
        - Jesse ?
        - hum.
        - Ne m'embrasse pas.
        - Quoi ?
        - Ne m'embrasse pas.
        - Pourquoi ?
        - Parce que pas ce soir. Ce soir tout est bien et on est super amis. Ce soir on va bien ok ? Alors, on a pas besoin de s'embrasser.
        - Pas ce soir, il répète.



JESSE





        Je laisse ma main s'attarder sur son visage. Il est tout froid. Moi j'ai encore froid mais moins qu'avant.
        - C'était bien ce soir, hein ? Je lui murmure.
        - Oui, c'était bien ce soir.
        Elle marque une pause.
        - Merci.
        J'esquisse un sourire.
        - Je suis crevé, je chuchote.
        - Moi aussi.
        Elle repose sa tête dans le sable, tout à coté de mon épaule. Et on s’endort.


jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 1241
Inscription: 11 Aoû 2015, 16:13

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Tea time le 05 Juil 2017, 16:40

    J'adore, Jesse est vraiment trop cool mdrr

    Texte caché : cliquez sur le cadre pour l'afficher
Tea time
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1241
Inscription: 11 Aoû 2015, 16:13

Julienaute d'or
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par Chococrac le 09 Juil 2017, 16:35

C'est bizarre mais ce chapitre m'a rendue nostalgique.
J'aime beaucoup le tournant que prend l'histoire.
Chococrac
Julienaute d'or
 
Messages: 1197
Inscription: 22 Fév 2015, 15:21

Julienaute d'or
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par siana ITTAK le 09 Juil 2017, 21:15

La suite?!!♥
siana ITTAK
Julienaute d'or
 
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Julienaute d'or
Messages: 27
Inscription: 31 Aoû 2016, 14:04

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par irmaisnotonfire le 24 Juil 2017, 12:31

La suiiiite ♥
irmaisnotonfire
Julienaute d'or
 
Messages: 27
Inscription: 31 Aoû 2016, 14:04

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 04 Aoû 2017, 18:42

Image




MALIA





        On avait dormi ensemble. Et puis il m'avait ramenée à la maison. Et tout le week-end, j'avais tellement eu envie de le revoir. J'avais tellement eu envie de lui parler. De discuter avec lui. Et en bavardant le regarder. Regarder les rides se former sur son front lorsqu'il fronce les sourcils. Observer ses fossettes quand il sourit. Et ses cheveux longs onduler avec ses mouvements. Et ses lèvres se mouvoir. Et ses yeux étudier les miens. Ouais, je m'impatientais d'une prochaine rencontre.

        Et alors j'arrivais au lycée, presque heureuse. Je poussais la porte de l'enfer comme quelqu'un qui entre au paradis. J'avais hâte de le voir. En réalité, je ne savais pas vraiment pourquoi. Je veux dire, alors quoi ? On n'allait pas se sauter dans les bras. Non. Mais tout me paressait différent. Je me sentais plus importante. Et pourtant rien n'avais changé. Rien du tout. Je demeurais seule et moquée.
        Et comme tous les matins j'empruntais le même couloir. Et comme tous les matins j'étais invisible. Et comme tous les matins je rejoignais mon seul amis. Mais ce matin je ne fixais pas le sol.
        - Je te trouves bien souriante Malia aujourd'hui, tu es au courant qu'on est Lundi ? Me lance Eli.
        - Je sais, j'ai juste… envie de respirer ! Dis-je joyeusement.
        - Mouais, fais gaffe quand même, il y a des fumeurs ici aussi.
        Il était toujours aussi apprêté et portait toujours la tête haute. J'avais été chez lui durant le week-end. Sa famille est adorable (outre le fait qu'ils aient appelé leur fils Elvis). Son père m'avait fait des cookies puis sa mère m'avait proposé une partie de scrabble avec eux. J'ai tenté ma chance pour un tour par politesse puis j'avais été le rejoindre.
        - Tu as vu Jesse ce matin ?
        - Non.
        - Malia, ne stresse pas comme ça, si tu le vois pas aujourd'hui, tu le verras demain, ou ce soir à la bibliothèque.
        - Je ne stresse pas du tout Eli. Notre exposé sur Shakespeare qu'on doit présenter à Mr.Blue est fini, si ce n'est quelques détails contingents.
        - Arrête. Je parle pas de votre exposé.
        - Eli, j'ai vraiment passé une super soirée avant-hier, je dirais même la meilleure car je ne suis jamais invitée à des fêtes, Jesse est un type parmi d'autres, il se trouve seulement que, à ma grande surprise, j'apprécie discuter avec lui, aussi il est vrai que je serais contente de le revoir. Mais je ne suis pas pressée. Absolument pas pressée.
        - Cool.
        - Ouais.
        J'ignore pourquoi aujourd'hui je n'ose pas me confier entièrement à mon amis. Tout cela me semble si brumeux. C'est comme si j'avais peur que ce ne soit pas réel, comme si peut-être je m'étais imaginé un ami. Oh, dites-moi que je ne me transforme pas en une de ces filles hystériques à l'idée de revoir un garçon. Non, j’efface cette affreuse idée de ma tête.

        Je vais en cours normalement comme à mon habitude. J'écoute ce que dit le professeur. Je prends correctement mes cours et je ne vois pas Jesse.

        La journée est finie officiellement. Officieusement, elle ne l'est pas. Je rejoins Eli à la bibliothèque. Il est déjà installé à notre table. Tête baissée sur ses cahiers.
        - Salut, dis-je.
        - Salut.
        Je tire une chaise et m'assoie en face de lui. Puis je pose mes mains sur son cahier.
        - Désolé. Je crois que je me ramollie. J'avais qu'une idée en tête ce matin : revoir Jesse. Je crois que je l'apprécie. Et voilà. Et je ne l'ai pas vu aujourd'hui et c'est pas grave parce que j'ai déjà un ami et ça me suffit.
        - Yo, calme toi Malia. D'abord merci de me donner raison. Ensuite t'es pas toujours obligée d'avoir un avis défini sur tout. Tu peux ne pas savoir, tu peux ne pas être sure. Et même si je sais que je suis le meilleur ami possible et imaginable je pense qu'il est pas quelqu'un de méchant ou qui te veut du mal.
        - Merci Eli.
        - C'est cool je suis là pour ça.
        - Super, alors je vais au toilette et je reviens. Ma vessie me presse. Et merci encore. Et désolé.
        - Va petit padawan.




JESSE





        J'avais pas envie de la ramener. Non pas que je sois un dangereux criminel. J'avais juste l'étrange sentiment de vouloir rester avec elle, de vouloir que la nuit dure plus longtemps. Mais je l'avais ramené quand même (parce que je ne suis pas un dangereux criminel qui séquestre les filles). Et tout le week-end, je m'ennuyais d'elle, de sa discussion, de son sourire, de son regard dans le mien. Et toute la journée je me suis languis d'une rencontre. Faute de hasard, je ne l'ai pas même aperçue. Peut-être qu'elle m'évitait. J'espère que non. Alors pour satisfaire mon impatience, je me rend à la bibliothèque, espérant qu'elle y soit. C'est l'endroit et l'heure les plus probables pour la croiser.

        En poussant la porte mon regard se pose directement sur leur table habituelle. Elvis est là. Malia non. Mais son sac est là.
        - Salut Eli.
        - T'as failli te faire attendre mon pote.
        - Qu'est-ce que tu veux dire ?
        - Elle attends de te voir depuis ce matin.
        - Moi aussi, lui avouais-je.
        - Oooh ! Trop mignon ! Se moque-t-il en riant.
        Je m'assois en ignorant le regard ricaneur d'Elvis.
        - Ou est-ce qu'elle est ?
        - Partie pisser.
        - Cool.
        Il fini son calcul tandis que je scrute les alentour puis il lève à nouveau son regard sur moi.
        - Alors quelle est la prochaine étape ? Diner ? Concert ? Cinema ? Demande-t-il.
        - Quoi ?
        - Ben oui, il faut au moins que tu l’embrasses non ?
        Je tourne la tête pour vérifier que Malia n'est pas revenue.
        - A vrai dire ce n'est pas un but à atteindre, je l'aime bien c'est tout.
        - C'est bon, je suis au courant pour ce pari stupide. La fille à la soirée m'a tout dit ou en tout cas ce qu'elle savait.
        Punaise il va tout faire rater. J'espère qu'il n'a encore rien dit à Lia. J'espère qu'il ne lui dira rien. Je me tourne une énième fois pour la voir se diriger vers nous. J'ai juste le temps de lancer un regard entendu à Eli avant qu'elle ne soit à notre hauteur.
        - Salut Jesse.
        - Salut Lia.





jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Julienaute d'or
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par siana ITTAK le 08 Aoû 2017, 22:50

Suite géniale!!
siana ITTAK
Julienaute d'or
 
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Ju'Grande soeur
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par jeans le 02 Sep 2017, 16:02

siana ITTAK a écrit:Suite géniale!!

Merci :coeur:
jeans
Ju'Grande soeur
 
Messages: 586
Inscription: 22 Avr 2013, 20:08

Ju'Grande soeur
Messages: 2210
Inscription: 02 Avr 2012, 18:18

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par [No-No] le 06 Sep 2017, 23:01

    je suis fan
[No-No]
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2210
Inscription: 02 Avr 2012, 18:18

Julienaute d'or
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

Re: It's Only Rock, Baby.

Message par siana ITTAK le 08 Sep 2017, 21:39

jeans a écrit:
siana ITTAK a écrit:Suite géniale!!

Merci :coeur:

De rien! C'est la vérité :D j'attend la suite avec impatience !!
siana ITTAK
Julienaute d'or
 
Messages: 244
Inscription: 11 Mai 2016, 21:20

90 messages Page 1 sur 1

Qui est en ligne

Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités