Fais connaître Folili !
Partage

A perfect lover is a twin mind and a passionate heart ~♡

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
83 messagesPage 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5 ... 9
Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

A perfect lover is a twin mind and a passionate heart ~♡

Message par worldgirl04 le 26 Nov 2016, 23:27

Chapitre 1 : Un jour comme un autre

Image


"Océane, pouvez-vous répéter ce que je viens de dire ?"
Je sorts brusquement de ma rêverie et regarde Mme Cabeau d'un air gêné. "Si la masse volumique d'un matériau est inférieure à celle de l'eau, alors il flotte." Je répète bêtement la phrase que Héléna vient de me souffler et réalise une seconde plus tard que l'on était en français, et non en physique... L'air ahuri de la professeur, suivi d'une de ses crises de colère donc elle seule à le secret, me mènera sûrement à un mot dans le carnet. Je jette un regard noir à ma meilleure amie qui pouffait de rire dans son sac posé sur la table. Elle a le don de me mettre dans des situations, disons, très très gênantes...
En sortant du cours, je récupère mon carnet sur le bureau de ma pire prof de français et regarde à la page des punitions : "Océane rêve en classe et se permet de faire des remarque déplacées. Je l'attendrai jeudi en 6e heure pour une retenue."

"Alors elle t'a mis quoi ? demande Hélé en se penchant sur mon carnet, Ouah ! Une heure de colle, elle rigole pas cette prof'. Chuis désolée, je voulais pas aller jusque là...
- Ouais ouais, bah de toute façon autant pas s'apitoyer sur mon sort."

Je range mon carnet dans mon sac et sorts ma carte de cantine. C'est parti pour une longue queue, des bousculades et une attente iiiinterminable pour aller manger... "Les 4e, vous passez derrière !" hurle à pleins poumons Jack. Tandis que je me fais brusquement pousser à l'arrière, j'aperçois Héléna qui s'est faufilé devant et parle avec animation à un groupe de populaires. J'aimerai tellement être aussi sociable qu'elle. Elle parle à tout le monde sans gêne, et moi je suis un peu son ombre... Celle que personne ne regarde, celle qui suit Héléna, l'autre... "Maintenant, avancez, et doucement s'il vous plaît !" Doucement, un mot qui a disparu du champ lexical de tout le monde quand il s'agit de manger. Une brusque bousculade m'amène vers l'avant et mes jambes s'emmêlent, me faisant basculer vers l'avant.
J'essaye de me rattraper comme je peux, et le sac à dos du garçon devant est la première chose que j'arrive à attraper. Peine perdue, cela n'arrête pas mon élan, pire, cela l'entraîne aussi !

Nous nous écrasons tous les deux par terre, et j'ai une douleur qui me fait monter les larmes aux yeux qui provient de mon poignet droit... Pourvu que ce ne soit rien de grave...
Tout le monde s'était écarté suite à notre chute. Pendant que les larmes inondent mes joues sans que je m'en rende compte, je réalise que le garçon qui presse ses mains sur son genou en essayant de retenir ses larmes et le visage crispé de douleur n'est autre que Mathis...
Dernière édition par worldgirl04 le 24 Déc 2016, 19:08, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Avatar de l’utilisateur
Pipelette
Messages: 2784
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par Blacky_Whity le 27 Nov 2016, 18:38

Je suis ! Tu es très douée ! :MrBlue:
Avatar de l’utilisateur
Blacky_Whity
Pipelette
 
Messages: 2784
Inscription: 27 Aoû 2016, 18:00

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par worldgirl04 le 27 Nov 2016, 19:41

Blacky_Whity a écrit:Je suis ! Tu es très douée ! :MrBlue:


Merci beaucoup ! La suite devrait arriver dans la semaine ! :)
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Avatar de l’utilisateur
Pipelette
Messages: 1747
Inscription: 17 Juil 2013, 15:10

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par minou-chat le 28 Nov 2016, 04:22

L'histoire est simple, mais bien écrite.
C'est ça le secret d'une fiction réussite !! (:
Je te suis !!
Avatar de l’utilisateur
minou-chat
Pipelette
 
Messages: 1747
Inscription: 17 Juil 2013, 15:10

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par worldgirl04 le 28 Nov 2016, 20:03

minou-chat a écrit:L'histoire est simple, mais bien écrite.
C'est ça le secret d'une fiction réussite !! (:
Je te suis !!


Ahah merci ! J'ai toujours voulu écrire un roman sauf que face à mes 15 histoires commencées mais pas finies, j'ai décidé de me rabattre sur la fiction... :noelhilarant
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par worldgirl04 le 04 Déc 2016, 21:35

Image

Chapitre 2 :


Dès lors, une sorte de brume envahissait ma tête. J'étais là, mais absente. J'avais l'impression que c'était un autre corps que le mien qui était empoigné par Jack, soulevé de terre et amené à l'infirmière. On m'étendit sur un lit, et Mathis d'un autre, et seulement alors, j'ai commencé à reprendre mes esprits. On était isolés du reste de la pièce par un rideau. C'est alors que je vis que mon poignet avait gonflé jusqu'à tripler de taille. Je ne pouvais pas bouger sans échapper une sorte de jappement qui ressemblais à celui d'un chien.

A côté de moi, Mathis avait relevé son pantalon jusqu'au genou : du sang en coulait, et des bleus commençaient à prendre forme sur son mollet. Mais ce n'était pas sa blessure qu"il regardait, c'était moi. Pas mon poignet, moi. Me sentant de plus en plus mal à l'aise, je fis ce que je pouvais pour sortir du lit et aller passer mon poignet sous l'eau froide. Je frémis quand l'eau glacée me picota tout le long de la peau. Quand je revins, Mathis inspectait son genou.
Contente qu'il ait arrêté de me fixer, je me réinstallai sur mon lit. A ce moment, le rideau s'ouvrit à la volée, et Héléna entra avec de grands gestes disproportionnés : "Oh ! Vous deux ! Vous m'avez fait une peur bleue ! Je venais de passer à la cantine quand j'ai appris ce qu'il s'était passé... Oh la la ! Ton poignet, Océane ! Ça ressemble à celui d'Antoine, et Dieu sait à quel point il est obèse."
Elle s'assit alors sur mon lit et entreprit de me raconter la baston entre Karla et Milo. À vrai, je m'en fichais pas mal. Mais je l'écoutais, faisant des "Oooh !" et des "Ouaaah..." quand c'était nécessaire. Au bout d'une dizaine de minutes, l'infirmière vint : "Bon, désolé Héléna, mais je dois m'occuper d'Océane et de Mathis."
Héléna sortit, quoiqu'avec de nombreuses protestations. Bref.
__________________________________________________________________________________________________________

L'infirmière tampona le genou de Mathis avec de l'alcool. Je remarquais alors qu'il avait les jointures blanches tellement il se cramponnait au lit sous la douleur.
"Mince, ça a commencé à s'infecter... Je vais appeler ta mère. dit soudain l'infirmière à l'intention de Mathis,
- Impossible. répondit aussitôt celui-ci, elle travaille. Et mon père aussi, il es actuellement en Chine.
- Bien. Je lui laisserai un message vocal à ta mère et tu resteras ici jusqu'à ce qu'elle vienne te prendre. Bon, alors toi, Océane, c'est une autre affaire... continua-t-elle en s'installant sur mon lit, Je te préviens juste que les pompiers ne peuvent pas venir d'ici une heure ou deux et que tes parents sont au courant. Tiens, bois ça, c'est du cachet.
- Merci Madame !"
J'avalai le verre d'eau blanchâtre, réprimanda une grimace et le rendit à l'infirmière. Elle sortit alors de sa petite démarche assurée. Je me retrouvai seule de nouveau avec Mathis. Il devait sûrement me détester, à l'heure qu'il est. Il devait se dire que je suis la plus minable, idiote...
"Tu n'as pas trop mal ?"
Mon coeur fit un bond dans ma poitrine. Mathis s'était tourné vers moi, et il esquissait un sourire.
"Je suis désolé d'être tombé, j'aurais du faire plus attention, continua-t-il.
- Oh...n-non. Ce-ce n'est ps de t-ta faute, renchéris-je.
- Allez, arrête de bégayer, je vais pas te manger."
Il se leva et s'assit à côté de moi. Il faisait une bonne demi-tête de plus que moi, ainsi j'espérais que mes cheveux cachaient mes joues en feu.
"N'empêche, j'espère que c'est pas trop grave ton truc.
- J-j'espère pas...
- Tu trembles. Tu as froid ? s'enquit-il,
- N-non, ça va. Fin, je voulais dire, ça passe. J'aurais pu avoir la peste, ou pire, le choléra..."
Il était trop tard quand je venais de réaliser l'horreur que je venais de dire. J'avais envie de disparaître sous terre. Il rit alors d'un rire clair, joyeux, à vous donner envie de danser... Avec un grand sourire, il s'exclama :
"Aaaah, toi, t'es un sacré numéro !"
Et il m'ébouriffa les cheveux. Je riais à mon tour en lui donnant un coup de coude et en essayant de me recoiffer.
__________________________________________________________________________________________________________

Dès lors, la conversation fut plus détendue. On riait, parlait de tout et de rien... et on se chamaillait. Beaucoup. Cela devait faire à peu près vingt minutes quand le premier silence arriva. Il se tut, et je me mis à apprécier chaque seconde, chaque instant qui s'écoulait ainsi. Je levais la tête, et me mit à le regarder. Je le trouvais vraiment beau. Avec beaucoup de charme. Énormément de charme. Il avait les cheveux bruns, assez longs sur le dessus mais plus court sur les côtés, coiffés avec de la cire, légèrement ébouriffés. Ses yeux étaient d'un bleu océan et ses dents blanches, parfaitement alignées. Soudain, il se mit aussi à me regarder aussi. On se fixait, les yeux dans les yeux. Moi, la petite timide du collège, et lui, celui que toutes les filles convoitaient. Il me prit la main, et détourna le regard, visiblement gêné par l'intensité de la situation. Je baillai alors, à m'en décrocher la mâchoire, et réalisa à quel point la chute m'avait fatiguée. Mathis rigola soudain :
"On voit le fond de ta bouche.
- Mais arrête, à la fin ! répliquai-je en pouffant de rire moi aussi,
- Tu es déjà fatiguée à cette heure-ci, ou bien c'est que je t'ennuie ?
- Oh non ce n'est pas ça, c'est juste que la chute m'a épuisée... Mes nerfs ont du en prendre un coup, et mon poignet me fait toujours aussi mal. Et j'ai froid. J'ai l'impression d'être au pôle Nord."
Il sourit, et fit un geste inattendu : il me prit et m'approcha près de lui, pour me poser la tête sur son épaule. On resta ainsi pendant de longues minutes, appréciant le moment de complicité que l'on partageait. Soudain, le bruit d'une porte à l'autre bout de la salle que l'on ouvrait, avec des rires, des rires de garçons, vint mettre fin à ce moment. Mathis paniqua : il se leva, sauta sur son lit, et me chuchota de faire semblant de dormir, paniqué.
__________________________________________________________________________________________________________

Je lui obéis, et ne comprit pas pourquoi. Une seconde après que j'eus fermé les yeux, le rideau s'ouvrit à la volée.
"Ah, mais voilà le cascadeur de jour ! s'écria une voix masculine,
- Oh ça va... J'ai pas eu grand chose, j'ai de la chance.
- Comment tu t'es fait ça ?
- Un petit accident... J'ai trébuché dans la queue de la cantine...
- Eh, mais c'est Océane ! C'est pas la fille qui...
- Oui, c'est elle, Adrien. répliqua Mathis d'un air agacé,
- Pas la peine de t'énerver comme ça. De près, elle est assez mignonne... Regarde son visage... Puis ensuite, un peu plus bas, et bien et bien et bien..."
Sa remarque fut ponctuée des rires gras de ses amis. J'espérai de tout coeur qu'aucun ne remarque que je devenais rouge comme une pivoine.
"Tu es venu ici que pour dire des imbécilités ? s'énerva Mathis,
- Oh, si on a plus la droit de rire... N'empêche que quand même, t'es tomba sur un joli morceau, et pas que sur le visage.
- Mais tais-toi à la fin ! criai presque Mathis, tu sais très bien que je ne regarde pas ça !
- Mouais mouais, dis le fameux Adrien en question d'un air soupçonneux, allez, rétablis-toi bien, gros.
- Vous avez eu de la chance de ne pas l'avoir réveillée" , grogna Mathis.
Tous les garçons sortirent dans des bruits de pas. Et quand la porte claqua, seulement je m'autorisa à ouvrir les yeux.
Mathis était assis sur le lit, le regard dans le vague. En me voyant qui me relevait, il s'exclama d'un air précipité :
" Ne fais pas attention à ce qu'il dise, moi je m'intéresse pas à ces trucs-là. Et puis, c'est des parfaits imbéciles, ne crois pas tout ce qu'ils racontent...
- Calme-toi... Je ne pensais juste pas qu'ils pensaient à ça à ce point. Et puis au pire, c'est pas grave, toi tu es différent."
Il sourit, mais d'un maigre sourire, alors je redressai son visage et lui murmura :
"Ce n'est pas grave, ne t'inquiète pas..."
__________________________________________________________________________________________________________

Trois secondes plus tard, le rideau s'ouvrit (encore une fois !), et l'infirmière s'exclama d'un ton joyeux : "Allez Océane, prépare-toi, les secours viennent d'arriver ! Montre-moi ce poignet. Ouais, je dirais une grosse entorse. Allez hop hop hop ! Dépêche-toi, je vais chercher tes affaires."
Je me levai d'un bond, ramassa ma carte de cantine dans ma poche et me retournai vers Mathis. Celui-ci fouillait dans son sac, pour en sortir une vieille feuille froissée et un stylo, y nota rapidement quelque chose et me le fourra dans ma poche de manteau. Il me prit les bras et me murmura : "Tu m'en diras des nouvelles, j'espère te voir demain."
Avant de m'ébouriffer les cheveux une nouvelle fois.


Dites-moi si c'est trop long, surtout. Je viens de me rendre compte quel pâté j'ai fait :noelhilarant
A plus :coeur:
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 213
Inscription: 21 Oct 2016, 11:37

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par Hanakotobe le 07 Déc 2016, 14:38

Génial, j'adore ! :o
Je te conseille de continuer car franchement c'est super ! J'adore la description de Mathis et tout.. Fin bref JE SOUIIISSS :noelhilarant
Avatar de l’utilisateur
Hanakotobe
Apprentie bavarde
 
Messages: 213
Inscription: 21 Oct 2016, 11:37

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par worldgirl04 le 07 Déc 2016, 18:38

Hanakotobe a écrit:Génial, j'adore ! :o
Je te conseille de continuer car franchement c'est super ! J'adore la description de Mathis et tout.. Fin bref JE SOUIIISSS :noelhilarant


Merci beaucoup ! J'ai utilisé la description du garçon de mes rêves, qui n'existe malheureusement pas, en tout cas pas que je connaisse ! :?
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Apprentie bavarde
Messages: 109
Inscription: 02 Juin 2016, 12:24

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par Miss calimero le 08 Déc 2016, 17:59

Je trouve ta fiction absolument géniale, tu est très doué, j'espère que tu vas bientôt posté la suite (j'ai hâte de voir la suite) :MrRespect: :MrViolet:
Miss calimero
Apprentie bavarde
 
Messages: 109
Inscription: 02 Juin 2016, 12:24

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

Re: Tout allait si bien avant toi...

Message par worldgirl04 le 09 Déc 2016, 19:21

Miss calimero a écrit:Je trouve ta fiction absolument géniale, tu est très doué, j'espère que tu vas bientôt posté la suite (j'ai hâte de voir la suite) :MrRespect: :MrViolet:


Ahah merci ! Elle arrive demain !
;)
Avatar de l’utilisateur
worldgirl04
Apprentie bavarde
 
Messages: 456
Inscription: 27 Jan 2016, 20:12

83 messages Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5 ... 9

Qui est en ligne

Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités