Fais connaître Folili !
Partage

A๒ime-moi et tais-toi.

Les fictions des julienautes racontant des histoires d'amour ou romantiques
100 messagesPage 6 sur 10 1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Pipelette
Messages: 1200
Inscription: 06 Juin 2015, 10:07

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par Chloeo le 18 Juil 2016, 17:28

Je suis :coeur: :coeur: :coeur:
Chloeo
Pipelette
 
Messages: 1200
Inscription: 06 Juin 2015, 10:07

Avatar de l’utilisateur
Apprentie bavarde
Messages: 183
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par the4404 le 22 Juil 2016, 10:53

suite please
Avatar de l’utilisateur
the4404
Apprentie bavarde
 
Messages: 183
Inscription: 15 Juin 2016, 12:04

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 1581
Inscription: 03 Mai 2012, 18:55

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par maeva2001 le 22 Juil 2016, 15:34

J'adore la suite *****
Avatar de l’utilisateur
maeva2001
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1581
Inscription: 03 Mai 2012, 18:55

Ju'Grande soeur
Messages: 2961
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par Miss Vanille le 29 Juil 2016, 10:15

Chapitre G E N I A L ♥
C'est toujours très bien écrit et j'espère que la suite arrivera rapidement (:
Miss Vanille
Ju'Grande soeur
 
Messages: 2961
Inscription: 27 Juin 2015, 11:35

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par miss kawaii le 29 Juil 2016, 10:51

Silent a écrit:
Note de l'Auteure : Hey mes Cupcakes ! Encore et toujours navrée d'avoir mis du temps à sortir ce chapitre. Trop d'impératifs et mon cerveau disjoncte... Cependant, voici la sixième partie et j'espère qu'elle vous plaira....:3...Bonne lecture !

Image

~ ץèє ςק ~


...ςrises politiques. Crises économiques. 1929. 1934. 1940. 1958. Crises citoyennes... Je soupire. Trop de crises pour mes nerfs. Je vais finir par perdre un boulon avec toutes ces dates. C'est comme mâcher encore et encore le même chewing-gum pendant douze heures. Ça me donne mal à la tête.

« C'est quoi exactement, les médias de masse ? »

...Je lève les yeux vers Nell, assis sur une chaise loin, très loin, couvrant une feuille de mots depuis... quoi ? Quarante minutes ? Il relève la tête et me regarde comme s'il se souvenait brusquement de ma présence, là, à galérer comme une malade sur un cours d'histoire qui me donne envie de m'arracher les cheveux.

« Médias. De. Masse, je répète avec lenteur et exagération.
- Ce sont tous les médias capables d'atteindre une large audience. Définition page 147.
- Tu connais ce bouquin par cœur ou...
- Majoritairement.
Il revient à sa feuille pour continuer d'écrire. Ça m'évite de perdre du temps à chercher.
- Ta vie est passionnante.
»

...Il ne répond pas et m'abandonne de nouveau à mon enfer. Seule. J'avoue mon entière responsabilité dans cette solitude. Ou du moins celle de mon ego. Ou peut-être les deux... Peu importe. Je l'ai agressé en affirmant que je pouvais m'en sortir par moi-même avec ce cours et, autant pour moi, je suis stupide. Vraiment. Rien que la première ligne m'a semblée écrite en russe et j'ai un mal fou à comprendre le lien entre chaque document. C'est à se demander si j'ai déjà eu quelques neurones fonctionnels ou si j'ai toujours apparenté un légume écrasé. Je souffle et me concentre autant que possible sur les dates et les définitions, sans lui demander quoi que ce soit. Il est hors de question que je revienne sur mes mots, ma fierté en prendrait pour son grade. Je vais y arriver seule. J'en suis capable.

...Non, j'en suis incapable. Je soupire encore une fois et passe les mains dans mes cheveux en tirant dessus comme une folle en début d'hystérie. L'histoire me rend dingue. Des faits passés à connaître par cœur comme si j'allais pouvoir ressortir ça dans une conversation normale avec quelqu'un. Eh, salut ! Je m'appelle Ayden et je suis passionnée par la crise du 13 mai 1958. On fait connaissance ? Plutôt crever. Je jure intérieurement sans réussir à y voir clair dans les discours prononcés à la radio le siècle passé. Mes yeux se posent désespérément sur la montre que Gaby' m'a prêtée et je manque de hurler. Il me reste vingt minutes à tirer. Vingt longues et interminables minutes alors que j'ai déjà l'impression d'être enfermée ici depuis trois heures. Que dieu ait pitié de mon âme.

« De Gaulle... effervescence des médias. 4 300 000 exemplaires... contrôle politique sur l'information... »

...Faites qu'un météore s'abatte sur moi dans la seconde. Un satellite. Un avion. Une vache. Une radio même, si ma mort doit être ironique. N'importe quoi qui puisse stopper ce calvaire. C'est un cauchemar d'apprendre tout ça. Une véritable batte de base-ball capable de briser la moindre once de motivation que je peux avoir. Partir en courant. Partir en volant. Crise politique et médias de masse...

« Il faut que je sorte d'ici...
- Tu pourras.
Je lève la tête pour jeter un œil surpris à Nell qui n'a pas bougé d'un centimètre. Dans vingt minutes.
- Dix-huit.
- Dix-huit et vingt-six secondes.
Ses iris étranges se tournent vers moi. C'est si insupportable que ça ?
- Je serais prête à sauter par la fenêtre.
- Nous sommes au rez-de-chaussée.
- C'est pour ça que je ne l'ai pas fait,
je grogne. »

...Un sourire étire ses lèvres avant qu'il ne se relève de sa chaise. Il pose son stylo sur la feuille qu'il massacre d'encre depuis le début et s'approche de moi. Il y a quelque chose dans sa démarche. Un mélange entre la retenue stricte et un je-ne-sais-quoi qui m'aurait impressionnée si je n'étais pas aussi peu intéressée par ma survie. Un je-ne-sais-quoi de différent, peut-être de dangereux ou bien d'assuré. Nell est bizarre. Je veux dire, dans son attitude. C'est comme une opposition entre deux caractères, l'un studieux, neutre et très cadré, l'autre confiant et plus désordonné. Pas qu'il m'ait été permis de le voir se déchaîner sur une table en dansant à s'en épuiser, mais ce genre de scènes ne m'étonnerait pas, à bien y penser. Il est à l'image de ses yeux. La majeure partie montre un noir profond et uniforme, mais si on y regarde de plus près, il y a ces pigments bleus et vifs qui contrastent.

« Crise du 13 mai 1958 ?
- Euh... médias contrôlés par le pouvoir en dépit de la démocratie,
je réponds sans être certaine de ce qu'il attend.
- Affaire Dreyfus ?
- Moment déterminant pour... les rapports entre les médias et, euh... l'opinion publique.
- Fin des années 60 ?
- Critique des médias traditionnels dans une volonté de prise de parole directe et libérée du contrôle politique.
Je grimace. Je crois...
- Tu crois ou tu en est sûre ?
- Sûre,
je rétorque.
- Parfait, alors tu peux partir.
- Quoi ?
- Range tes affaires, tu peux sortir plus tôt.
»

...Je le dévisage avec stupéfaction sans réussir à bouger. Ce n'est que lorsqu'il ferme mon livre d'histoire que je réagis, posant ma main sur le manuel sans le quitter du regard. Il est possédé ? Timbré ? Ou juste pressé de se débarrasser de moi et de mon cerveau à la traîne ?

« C'est seulement la quatrième heure. Je t'insupporte déjà ?
- Pas assez pour me faire sauter par la fenêtre.
Je lève les yeux au ciel. Sors avant que je ne change d'avis et t'enferme ici pour les deux prochaines heures.
- Tu n'oserais pas.
- On pari ?
- Pourquoi pas ?
»

...Nous nous fixons quelques secondes avant qu'il ne ferme ma trousse et me la tende. Je l'attrape et la jette dans mon sac, mes quelques affaires suivant le même chemin. Je me redresse de la chaise qui commençait sérieusement à me ruiner le dos, sans pour autant détourner les yeux. C'est comme un combat silencieux, une guerre dont le but m'échappe mais que j'ai la sensation de ne pas devoir perdre. Et si c'était le cas ? Si je perdais, qu'est-ce que ça ferait ? Ma vie est déjà un véritable vrac chaotique.

« Va-t'en, répète-t-il.
- Oublie l'impératif, blondinet. Je vais m'en aller parce que je le veux. Futur proche et présent de l'indicatif.
- Si tu souhaitais travailler la langue française, il suffisait de le dire.
- Je croyais que j'étais ton défi,
je remarque avec un sourire malicieux. Les défis se résolvent seul, sans indice.
- Je croyais que tu étais une bombe. Une bombe indique toujours plusieurs facteurs qui permettent de la comprendre et de la désamorcer.
»

...J'attrape la lanière de mon sac et me retourne, me dirigeant vers la porte. Les doigts sur la poignée froide, je me stoppe rien qu'une seconde pour lui répondre.

« Bien vu. »

...J'ouvre le battant pour sortir dans le couloir où l'air glacial me fait frissonner. La porte claque seule derrière moi et je soupire avant d'avancer dans le corridor vide et déprimant. Lorsque j'atteins l'entrée principale, je fourre les mains dans mes poches pour leur éviter la paralysie totale. Il peut. Encore. C'est pire qu'agaçant.

♠ || ♠ || ♠


« Alors ? Il paraît que tu suis des cours de soutien ? »

...J'ouvre les yeux et tourne la tête vers Raphaël tandis que Lysandre se jette à son cou pour l'embrasser. Merci pour la comédie romantique... Je me redresse du lit de ma meilleure amie et passe une main dans mes cheveux noirs en soupirant.

« Ouais.
- Ça va, ton prof particulier tient le coup ?
se moque-t-il. Ou il a déjà demandé à quelqu'un de le remplacer ?
- Quel humour. T'as trouvé ça tout seul
? »

...Il ne répond pas, trop concentré à enlacer Lysandre qui a soudainement l'air d'avoir oublié ma présence. Personnellement, j'aimerais oublier que je suis chez elle à les regarder se faire des papouilles comme deux marshmallows collés ensemble à la conception. Je grogne.

« Y a pas beaucoup de péripéties dans votre histoire. Je tiens à être remboursée. »

...Raphaël lève son majeur et je souris, parce que son caractère est aussi pourri que le mien. Après un long moment d'embrassades et d'amour guimauve, ils se détachent enfin pour venir s'asseoir à côté de moi. Le matelas s'enfonce et je me glisse jusqu'au sol couvert de moquette pour éviter la mort de ce pauvre lit. Le petit copain arrivé par surprise frotte son poing contre mon crâne et je l'injure en me débattant.

« Lâche-moi ou je te brise le bras !
- C'est qu'elle grogne,
plaisante-t-il. Alors, c'est qui ?
- Qui quoi ?
- L'élève qui t'aide.
- Nell Twain, Terminale littéraire.
- Nell Twain... Son nom me dit quelque chose...
- Tu l'as probablement déjà vu au concours du meilleur élève du lycée ou un truc débile du genre,
je bougonne. Ce gars connaît par cœur chaque centimètre carré des manuels scolaires.
- À ce point là ?
Raphaël rit en me donnant une tape dans le dos. Sinon, je suis certain que c'est pas de là que je le connais... j'arrive pas à me souvenir.
- Comme si ton cerveau était capable de fonctionner passé dix-huit heures.
Lysandre pouffe, recevant un regard mauvais de son petit-ami. Bon, on le regarde ce film ? »

...Ma meilleure amie commence à simuler des pleurs et je souris en secouant la tête. Nous avions tranché quelques minutes plus tôt avec un pierre papier ciseaux pour savoir laquelle de nous deux allait choisir. Comédie romantique VS film d'horreur. Autant dire qu'il était hors de question que je regarde 1 heure 30 de baisers sous la pluie et autres clichés dont Lysandre raffole. Raphaël approuve mon choix alors que je lance Ouija. Je reprends ma place sur la moquette tandis que Lysandre plonge la pièce dans l'obscurité pour mettre plus d'ambiance, même si elle sait que ça accentuera sa peur. C'est aussi pour ça que c'est de loin ma seule et meilleure amie. Elle est différente. Elle prend sur elle même si ça la met dans une position de faiblesse. Elle accepte de les montrer. Moi, je n'ai jamais pu et pourtant j'en ai. Un nombre incalculable et pitoyable...

          Ah ah j'adore cette fille :D
          La suite m'a quand même bien fait rigoler :D
          Je suis :coeur:

        « Pour ne pas être déçu par les gens, il ne faut rien attendre d'eux »
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par miss kawaii le 29 Juil 2016, 11:50

Silent a écrit:
Heyllo !

eliza a écrit:je suis :MrTournis:

Merci. ^_^


jeans a écrit:Moi aussi j'aime beaucoup, mais comment on est censé prononcer "Nell Taiwn" ? :MrHihi:

Je suis contente que l'histoire te plaise.
Allors, Nell Twain... Pour simplifier la chose, Nell Twain donne Nèle Touaine. [<== C'est très très moche écrit comme ça ! xD] Je ne sais pas si tu vois ?


Chococrac a écrit:Je suis, c'est super bien écrit.

Merci. ^-^ J'écris depuis assez longtemps.


lulufandeponey a écrit:continue, c'est super

Merci beaucoup !


Starbucks- a écrit:C'est super. Je te suis.
Il me tarde le prochain chapitre.

Je te remercie. ^~^ Le troisième chapitre est déjà écrit. Je le posterais probablement ce soir ou demain.


Neverland a écrit:La suite, la suite, la suite!
C'est top! **

Ah ah ! Mille mercis ! La suite arrive.

          Roh j'ai trouvée la prononciation correct du premier coup :D

        « Pour ne pas être déçu par les gens, il ne faut rien attendre d'eux »
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Juli'ange gardienne
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par miss kawaii le 29 Juil 2016, 11:50

          Ayden c'est moi tout crachée :D

        « Pour ne pas être déçu par les gens, il ne faut rien attendre d'eux »
Avatar de l’utilisateur
miss kawaii
Juli'ange gardienne
 
Messages: 18009
Inscription: 19 Mar 2015, 18:31

Avatar de l’utilisateur
Ju'Grande soeur
Messages: 1581
Inscription: 03 Mai 2012, 18:55

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par maeva2001 le 29 Juil 2016, 20:09

Wouah superbe suite, encore une fois !
J'ai hâte de savoir d'où il connait Nell, aurait-il un côté obscur ? :MrBlue2:
Continues comme ça, c'est vraiment super ! (:
Avatar de l’utilisateur
maeva2001
Ju'Grande soeur
 
Messages: 1581
Inscription: 03 Mai 2012, 18:55

Julienaute de plume
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par Fleur de glace le 29 Juil 2016, 22:57

Waouh *0*
Fleur de glace
Julienaute de plume
 
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

Julienaute de plume
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

Re: A๒ime-moi et tais-toi.

Message par Fleur de glace le 30 Juil 2016, 21:18

Fais gaffe à ce que ton cerveau explose pas trop, poste la suite avant :MrOrange:
Fleur de glace
Julienaute de plume
 
Messages: 3806
Inscription: 20 Mai 2015, 20:15

100 messages Page 6 sur 10 1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Qui est en ligne

Au total il y a 2 utilisateurs en ligne :: 0 enregistré, 0 invisible et 2 invités
(d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 1153, le 21 Déc 2013, 00:02

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités